Lundi 22 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

IMMOBILIER - Copropriété aux étrangers : la recette pour relancer le marché immobilier ?

Par Lepetitjournal Birmanie | Publié le 12/09/2017 à 22:00 | Mis à jour le 13/09/2017 à 15:01

Les dispositions d'une nouvelle loi, adoptée en 2016, concernant l'accession à la propriété pour des appartements en copropriété de type "condominium", devraient prochainement entrer en vigueur. D'ores et déjà, certains investisseurs potentiels se préparent à placer leur argent dans ces biens immobiliers, qui n'ont cessé de prendre de la valeur ces dernières années.

Aux termes de la nouvelle règlementation, un étranger pourra ainsi devenir copropriétaire, à hauteur d'un plafond de 25 pour cent. Car si les prix de l'immobilier ont grimpé en flèche entre 2010 et 2015, ces derniers mois, le marché à fortement ralenti, du fait de l'arrivée sur le marché de nombreux immeuble d'appartements, dont la construction s'est achevée. Ces nouvelles mesures d'ouverture aux ressortissants étrangers devraient permettre, selon le gouvernement, de redynamiser le marché, a estimé en début de semaine U Nway Hmu, Directeur-adjoint au service gouvernemental du logement. Toutefois, le gouvernement birman est encore actuellement en phase de révision du texte, afin d'y apporter les modifications nécessaires à la dissipation de toute ambigüité, en particulier concernant la propriété du terrain sur lequel sont construits les immeubles. Selon le texte actuel, cette ouverture concerne les condominiums sis sur des terrains d'une superficie supérieure à 2.000 pieds carrés (185 m²) et d'une hauteur de plus de six étages. "Quand tout sera bien clarifié, alors le marché de l'immobilier recommencera à décoller", a assuré U Nway Hmu à la presse locale.

La rédaction (www.lepetitjournal.com/BirmanieMercredi 13 Septembre 2017

lepetitjournal.com birmanie

Lepetitjournal Birmanie

Lepetitjournal.com Birmanie est le média gratuit des Français, des francophones et des francophiles en Birmanie
0 Commentaire (s)Réagir