Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Réfugiés syriens, législatives, CEDRE…l’actu de la semaine au Liban

Par Rédaction LPJ Beyrouth | Publié le 20/04/2018 à 22:06 | Mis à jour le 23/04/2018 à 10:29
photo_1

L’actualité des sept derniers jours au Liban a été marqué par le retour de certains réfugiés syriens en Syrie, un rapport révélant des discriminations dont ils sont victimes, les irrégularités pointées dans le cadre de la campagne des législatives et la tribune de l’ambassadeur de France à propos de la conférence CEDRE.

Retour de réfugiés syriens chez eux
Mercredi, environ 500 réfugiés syriens , installés illégalement dans la région de Chebaa au sud-Liban, sont retournés dans leur village d’origine de Beit Jinn, en Syrie, repris par le régime Assad. L’opération a été orchestrée en collaboration par les autorités libanaises et syriennes. Depuis 2011, début de la guerre en Syrie, le Liban a accueilli plus d’un million de réfugiés syriens, ce qui représente le quart de sa population. Le Liban entend plaider pour un retour progressif des réfugiés syriens chez eux lors de la prochaine conférence de Bruxelles qui aura lieu les 24 et 25 avril sur ce dossier.

HRW dénonce les discriminations subies par les réfugiés syriens au Liban
Vendredi, Human Rights Watch a rendu public les résultats d’un rapport qui fait état de nombreux actes de discrimination à l’égard des réfugiés syriens de la part de plusieurs municipalités libanaises. Depuis le début de l’année 2016 jusqu’à la fin du premier trimestre de 2018, treize municipalités libanaises au moins ont délogé de force et expulsé au moins 3 664 réfugiés syriens pour des raisons qualifiées d’incohérentes au regard de la loi par l’ONG.

Législatives : l’Association pour la démocratie des élections (LADE) dénonce un flou artistique
Mercredi, la LADE a rendu public un rapport sur la campagne des législatives se déroulant actuellement au Liban.
Elle y dénonce la Conférence économique pour le développement par les réformes et avec les entreprises (CEDRE)
ainsi que la visite de certains diplomates étrangers, pouvant s’apparenter à des faits d’ingérence. Elle observe que le plafond des dépenses de campagne fixé par la loi démesurément élevé ce qui laisse la voie ouverte au clientélisme et parle même de chantage auprès d’électeurs.

 

CEDRE : le lancement d'un processus selon Foucher
Le 14 avril, L’Orient-Le Jour a publié une tribune signée par l’ambassadeur de France à Beyrouth, Bruno Foucher.  Il y fait un bilan positif de la conférence CEDRE avec l’octroi de crédits pour un montant de 11 milliards de dollars au Liban. Cependant, il rappelle qu’il s’agit d’un « contrat de confiance » dans lequel le Liban s’est engagé à mettre en œuvre les réformes nécessaires et urgentes dont le pays à besoin.

20604182_1986862718196222_75806932469089064_n

Rédaction LPJ Beyrouth

L'édition de Beyrouth de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles dans le monde.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire