Jeudi 13 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Raï, Shakira, pétrole, gouvernement… l’actu de la semaine au Liban

Par Hélène Boyé | Publié le 02/06/2018 à 09:18 | Mis à jour le 02/06/2018 à 10:06
photo ACTU

L’actualité des sept derniers jours au Liban a été marquée par la visite du patriarche Raï en France, Shakira au cœur d’une polémique sur un concert prévu en Israël avant de venir au Liban, la promulgation d’une loi d’expropriation en Syrie, le lancement de l’exploration pour la recherche d’hydrocarbures et la formation du gouvernement.

 

Raï reçu par Macron
Cette semaine, le patriarche maronite Béchara Raï était en visite en France. Il a rencontré le président de l’Assemblée nationale François de Rugy, le président du Sénat Gérard Larcher, le Premier ministre français Édouard Philippe et a été reçu à l’Elysée par Emmanuel Macron.

Au cours de cet entretien, le patriarche a évoqué l’importance pour le Liban de se doter d’un nouveau gouvernement dans les meilleurs délais, de la situation des réfugiés syriens au Liban ainsi que du litige concernant l’augmentation des frais de scolarité dans les établissements conventionnés par avec l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE).

 

Shakira ne chantera pas en Israël mais attendue au Liban
La chanteuse colombienne d’origine libanaise, programmée en juillet au Festival international des Cèdres, à Bécharré, village de ces ancêtres, a été au cœur d’une polémique sur les réseaux sociaux, concernant un concert qui aurait dû être donné à Tel Aviv avant celui prévu au Liban.
Les organisations pro-palestiniennes ont lancé une campagne sur la toile invitant la chanteuse à ne pas se rendre à Israël, avec le hashtag #DontEntertainOccupation. Quelques jours plus tard , la société de production américaine Live Nation a fait savoir que ce concert n'a jamais été prévu.

 

Une loi d’expropriation en Syrie fait des remous
Responsables libanais et ONG internationales, notamment Human Rights Watch (HRW), se sont alarmés cette semaine après l’entrée en vigueur d’une loi syrienne sur l’expropriation. Le décret n°10 permet à l’Etat syrien de saisir des propriétés privées. Les propriétaires de ces biens ont alors 30 jours pour fournir la preuve que le bien lui appartient. Cette loi met au pied du mur les réfugiés qui ont fui la Syrie et qui souhaitent revenir dans leur pays.   

 

Pétrole : le consortium international lance l’exploration
Le gouvernement libanais a approuvé les plans d’exploration présentés par Tota, Eni et Novatek, qui peuvent débuter leurs travaux de prospection. Le ministre libanais sortant de l’Énergie et de l’eau, César Abi Khalil, a expliqué que la période d’exploration durerait trois ans et que le premier puits de forage devrait voir le jour en 2019.

En décembre, le gouvernement avait approuvé un accord négocié avec le consortium pour la concession des blocs 4 et 9, deux des 10 zones de forage délimitées dans la Zone économique exclusive (ZEE) au large des côtés libanaises. Depuis cette annonce, les tensions se sont accrues avec Israël, qui conteste le découpage géographique du bloc 9.


Hariri planche toujours sur la formation d’un gouvernement
Reconduit le 24 mai par le président Michel Aoun, le premier ministre Saad Hariri a enchainé les consultations avec les représentants des différents blocs parlementaires issus des dernières élections législatives avant de s’envoler pour un voyage de quelques jours en Arabie Saoudite. M. Hariri a promis que le gouvernement sera formé après la fête du Fitr, qui marque la fin de la période du ramadan, aux alentours du 15 juin prochain.


 

Nous vous recommandons

Hélène Boyé, directrice de la publication de LPJ Beyrouth

Hélène Boyé

Co-fondatrice et directrice de publication LPJ Beyrouth. Expatriée depuis plus de 17 ans au Liban, atteinte de « libanolose », mon seul désir, faire connaitre le Liban sous un autre regard.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire