Samedi 22 septembre 2018
Beyrouth
Beyrouth
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

THOUM/BATROUN/ENFÉ - La "Riviera du Liban-nord"

Par Elodie Boitier | Publié le 03/09/2016 à 03:00 | Mis à jour le 27/09/2017 à 14:44
BATROUN%20Maqaad%20el%20Mirv

Cet été, les rivages du Liban-nord ont connu, un regain d'intérêt dû à l'essor que connait la région depuis environ deux ans.

 

L'offre des chalets en bord de mer s'est élargie, aux abords immédiats des principales plages du littoral, depuis le pont de Madfoun jusqu'à Batroun. Et les photos des fameux bungalows bleus et blancs d'Enfé, « la petite Grèce » du Liban ont été intensément partagées sur les réseaux sociaux en juillet-août suscitant nombre d'interrogations sur le lieu où pouvait se trouver un si joli havre de paix. Il s'agit du Liban-nord et plus précisément des cazas mitoyens de Batroun et de Koura, situés respectivement à 50 et 70 kms de Beyrouth en direction de Tripoli.

 

Batroun est une cité portuaire antique. Recherché pour ses eaux propres* et cristallines, le lieu abrite un ancien souk, une vieille ville aux ruelles étroites bordées de maisons traditionnelles en pierre de sable à l'ocre doux et un mur phénicien, vestige millénaire du chantier naval qui séparait autrefois les deux anciennes rades du port antique. Après un passage à vide dans les années 2000, Batroun a choisi le littoral pour se relancer. Les resorts anciens ont fait peau neuve et les restaurants se sont multipliés.

Nouveauté 2016 : une petite Food court avec échoppes et tables de bois est venue compléter l'offre déjà existante. Non loin, le plus grand night-club de la ville a ouvert sur une plage de sable fin, un beach lounge bar très couru, comptant dans le top 5 des endroits à la mode au Liban.  

 

 

Plus avant, s'insérant dans le chapelet des plages privées qui s'étend le long du littoral de Madfoun à Kfarabida, une enseigne luxueuse de Jiyeh s'est entichée du nord. Elle y a conçu un espace luxueux avec piscine à débordement, jacuzzis individuels, spa et ponton d'amarrage pour les plaisanciers, habitués du lieu.

Elle est située à quelques encablures seulement du restaurant le plus sélect de la région dont la clientèle, des propriétaires de yachts et des privilégiés pour la plupart, accostent dans une crique privée afin d'y déjeuner sur des tables dressées dans l'eau. Le must : le serveur, à votre demande, vient vous asperger d'eau de mer avec un seau à champagne.

 

Au nord de Batroun, sur la route qui mène à Hamat, des forêts de chênes millénaires rejoignent la mer comme c'était le cas autrefois sur toute la côte. Enfé, se situe juste après Chekka. Ce village antique abrite un petit port de pêche et de plaisance aux allures grecques. La nature a doté le site d'une longue avancée dans la mer, d'où son nom latin « Le Néphin ». Jadis, la péninsule abritait, entre autres, une forteresse croisée dont subsistent aujourd'hui d'immenses fossés. 

 

La « Riviera du Liban-nord » offre quelques merveilles du patrimoine archéologique, des espaces naturels encore intacts et un éventail de prix et de services adapté à toutes les bourses. Le rivage a également su conserver quelques plages publiques.

 

Nous vous recommandons

Elodie Boitier

Elodie Boitier

"Je n'ai pas choisi le Liban c'est le Liban qui m'a choisie et j'en ai pris la flamme... non les cendres"
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire

Actualités

RÉTROSPECTIVE

Hezbollah, TSL, Rue Badreddine…l’actu de la semaine au Liban

L’actualité de ces sept derniers jours a été marquée par les menaces de Nasrallah contre Israël, les dernières audiences du procès de l’assassinat de Hariri et les tensions entre le PSP et le CPL.

Vivre à Beyrouth

RÉTROSPECTIVE

Du 16 au 18 septembre 1982, les massacres de Sabra et Chatila

Le 6 juin 1982, Israël envahit le Liban, c’est l'opération "Paix en Galilée" déclenchée officiellement en représailles de la tentative d'assassinat visant l’Ambassadeur israélien à

Sur le même sujet