TEST: 2240

Allemagne : feu vert pour l’envoi d’armes en Ukraine

Par Eva Delmas | Publié le 04/03/2022 à 23:30 | Mis à jour le 04/03/2022 à 23:30
Photo : © Daniel Stuben - Unsplash
Guerre Armes Ukraine

L’Allemagne a enfin donné son accord pour l’envoi d’armes en Ukraine : récapitulatif de la situation actuelle et des décisions du gouvernement allemand.

 

Un revirement de situation

Le chancelier fédéral Olaf Scholz a déclaré samedi 26 février que l’Allemagne fournirait des armes aux forces ukrainiennes : « Il est de notre devoir d’aider l’Ukraine à se défendre contre l’armée d’invasion de Poutine. »

 

Auparavant, et durant des mois, l’Ukraine avait demandé à l’Allemagne une livraison d’armes, sans grand succès. Le gouvernement fédéral s’y était, à ce moment-là, opposé au motif qu’il s’agissait d’une zone de crise. Aujourd’hui, du fait de la gravité des attaques, les esprits ont changé. Les Verts étaient aussi contre le fait d’envoyer des armes en Ukraine. Tous ont changé d’avis et accepté cette décision.

 

Les armes remises à l’Ukraine

Mercredi 2 mars, les services de presse du gouvernement allemand annonçaient que des armes avaient été remises à l’Ukraine. 1.000 armes antichars ont donc été fournis ainsi que 500 missiles anti-aériens de type « Stinger ». Le ministère fédéral de l’Économie et de la Protection du climat a annoncé que l’envoi de 14 véhicules blindés avait été autorisé. Aussi, 10.000 tonnes de carburant seront livrés en Ukraine via la Pologne.

Les partenaires de l’OTAN, les Pays-Bas et l’Estonie ont été autorisés à fournir des armes à l’Ukraine provenant de la production allemande ou de stocks de la RDA.

 

Un nouvel approvisionnement d’armes ?

Selon la chaîne de télévision ARD, la distribution de 2.700 missiles anti-aériens de type « Strela » a été autorisée par le ministère de l’Économie. Malgré tout, le ministère de la Défense s’est montré plus réservé vis-à-vis de ces déclarations en déclarant uniquement : « D’autres équipements destinés à soutenir l’Ukraine attendent encore d’être délibérés par le Conseil fédéral de sécurité. »

 

Un doute sur la qualité des armes

Les armes fournies à l’Ukraine posent question du fait de leur qualité. Les missiles anti-aériens « Strela » proviennent de la production soviétique et de l’époque de la RDA. « Les missiles de type « Strela » sont interdits à l’utilisation depuis 2012. », selon un communiqué de presse de la Bundeswehr, les forces armées allemandes. Les problèmes sur ces armes sont des microfissures ou encore des moisissures sur les caisses d’emballage.

 

100 milliards d’euros pour la Bundeswehr

Olaf Scholz a annoncé, dimanche dernier, qu’il donnerait à la disposition de la Bundeswehr un fonds spécial unique de 100 milliards d’euros.

Depuis la fin de la guerre froide, les forces armées allemandes n’ont cessé de rétrécir et donc, de manquer de matériel et d’équipement. Or, l’Allemagne souhaite changer de direction radicalement : « Notre objectif est que nous obtenions l’une des armées les plus efficaces et les plus puissantes d’Europe au cours de cette décennie », selon le ministre des Finances, Christian Lindner.

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Eva

Eva Delmas

Etudiante en Master Information et Communication, Eva a rejoint la rédaction en mars 2022. Curieuse et créative, elle aime voyager pour découvrir de nouvelles cultures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale