Mercredi 23 mai 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

GENOCIDE - L’Allemagne à l’intention de présenter des excuses officielles à la Namibie

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 14/07/2016 à 22:00 | Mis à jour le 14/07/2016 à 20:48

L'Allemagne à l'intention de présenter des excuses officielles à la Namibie pour les massacres perpétrés à l'époque coloniale et parle désormais de « génocide » à propos de ces exactions. 

A partir de 1871, le IIe Reich a exercé son autorité sur le territoire de l'actuelle Namibie. Le point culminant de cette domination s'exerça entre 1904 et 1904, période pendant laquelle entre 90 000 et 100 000 africains principalement issues des ethnies Héréro et Nama ont été tués. 

Les Héréro, victimes de spoliation et empêchés de pratiquer la transhumance s'étaient révoltés le 12 janvier 1904, massacrant 123 civils allemands. Suite à cette revolte et à la guerre qui en découla, le commandant militaire de la colonie, le général Lothar von Trotha, décida d'exterminer les Héréro, en décrétant que « dans les frontières (coloniales) allemandes, tout Héréro avec ou sans arme, avec ou sans bétail, devait être abattu ».

En décembre 1904, les intentions du général arrivèrent jusqu'en Allemagne, l'ordre d'extermination sera annulé. Cependant, les Héréro seront fait prisonniers et envoyés dans des camps ou ils seront amenés à vivre dans des conditions extrêmes et inhumaines. Des dizaines de milliers de Héréro moururent dans ces camps.

En 1905, suite au massacre des Héréro, les Nama décidèrent à leur tour de se rebeller et subiront le même sort après la capture de leur dernier chef en 1906. 

Le président du Bundestag a déclaré que l'Allemagne impériale a conduit en Namibie une « guerre raciale », a évoqué des "dizaines de milliers de victimes Héréro et Nama, non seulement dans les combats mais aussi à cause de maladies et de mises à mort ciblées liées à la privation d'eau et de nourriture » et affirmé que d'autres étaient « morts dans des camps de concentration ou de travail forcé ».

Selon la porte parole du ministère des affaires étrangères, Sawsan Chebli, l'Allemagne et la Namibie ont pour objectif de « parvenir à une déclaration gouvernementale commune qui contiendrait une formulation commune sur les événements qui se sont produits et une excuse allemande qui serait acceptée par la Namibie et pourrait former la base d'une résolution des parlements ».

A.K. (www.lepetitjournal.com/berlin) - Vendredi 15 juillet 2016

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

 

0 CommentairesRéagir