Mardi 24 novembre 2020

FASHION WEEK - Rencontre avec la créatrice française Aurélia Paumelle

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 15/01/2013 à 00:00 | Mis à jour le 15/01/2013 à 12:59

Deux fois par an, l'alternative Berlin se met au rythme de la mode en accueillant la Fashion Week. L'évènement s'ouvre dès aujourd'hui et dure jusqu'au 20 janvier. Outre les expositions, les défilés ou encore les soirées branchées prévus au programme, la fashion week offre aussi l'occasion pour des créateurs de vendre leurs vêtements et de se faire connaître des professionnels. Parmi ces nombreux stylistes participants à cette semaine consacrée à la mode, une jeune créatrice française, Aurélia Paumelle, fait le fil rouge entre deux évènements : le pop up shop à l'Urban spree et le Seek. Afin de découvrir son style et son parcours, Lepetitjournal.com de Berlin est allé à sa rencontre dans son atelier, situé dans une ancienne usine à Neukölln.

(photo et crédit lansky le vrai)

Sonia Rykiel, Galliano, Vanessa Bruno ou encore Yves Saint-Laurent, lorsque Aurélia Paumelle sort diplômée de l'Ecole de la Chambre Syndicale de la  Haute Couture Parisienne à l'âge de 26 ans, armée de son portofolio et de sa passion pour la mode, elle sait de suite se créer l'occasion de forger son expérience au sein de grandes maisons de mode. C'est en tant que modéliste patronnière que la jeune créatrice passe six ans à travailler à Paris auprès de stylistes de renoms. Mais en 2010, las du petit milieu parisien et de travailler pour les autres, la Normande d'origine décide de tout plaquer pour venir s'installer à Berlin.  

"Dès que j'ai commencé à travailler, je savais que je souhaiterais un jour m'évader de ce système, formaté, et dont le fonctionnement empirique est assez frustrant", confie Aurélia, "je suis allée de maisons en maisons afin d'emmagasiner des techniques différentes que je mets à profit dans mon travail".

La frustration dont la créatrice parle, elle s'en est libérée en choisissant d'ouvrir son propre atelier en tant que créatrice indépendante. "C'est une réelle satisfaction de travailler pour moi et de réaliser les vêtements de A à Z", avoue-t-elle, "Lorsque j'étais modéliste dans les maisons de mode, je n'avais pas la main sur les pièces. Désormais, je peux directement imaginer la création en 3D, puis la retoucher, sans avoir à passer de multiples et longues étapes".

Aujourd'hui âgée de 36 ans, la jeune femme grande et élancée au style à la fois décontracté et soigné au détail près, a créé sa marque de fabrique par la conception de T-shirt "chics, épurés et confortables". De ces basiques, inscrits dans un style streetwear, Aurélia Paumelle est passée à la création de pantalons, vestes ou accessoires, la plupart destinés à des hommes. "C'est avant tout mon expérience au sein de la maison Vanessa Bruno qui m'a poussé vers le streetwear. Je voulais, contrairement à certains créateurs, réaliser des vêtements travaillés et élégants mais que l'on peut porter dans la vie de tous les jours, adaptables à différents contextes".

Ainsi une veste made in Aurélia Paumelle peut se porter de quatre façons et donner à chaque fois une allure différente, être raccourcie ou rallongée en fonction des dimensions de la personnes, un pantalon porté court ou long. "Lorsque quelques personnes ont commencé à me dire qu'ils reconnaissent ma patte sur certains vêtements,  j'ai ressenti une réelle satisfaction", explique Aurélia, qui confie tirer la plupart de son inspiration d'Yves Saint Laurent et? de la rue berlinoise "riche et variée".

Pop up store à l'Urban spree, (crédit : Damien Sayer)

Exposition à l'Urban Spree et au Seek  
Une fois sa marque de fabrique établie, l'objectif d'Aurélia est désormais de se faire connaître et après deux ans d'installation à Berlin, la jeune créatrice commence à faire son trou dans le milieu de la mode. Dans le cadre de la Fashion Week, Aurélia sera présente dans deux évènements différents.

Son ancienne collection est exposée depuis hier dans le pop up store, organisé par la galerie Urban Spree, qui invite différents créateurs à montrer et vendre leurs vêtements à moitié prix durant une semaine.

Sa nouvelle collection, automne hiver 2013, sera, quant à elle, à découvrir dès aujourd'hui au Seek. Un évènement réservé aux professionnels, et qui offre la possibilité à des créateurs comme Aurélia de louer un stand afin de se faire connaître auprès de grands magasins et de finaliser des commandes. 

Anaïs Gontier (www.lepetitjournal.com/berlin) mardi 15 janvier 2013

Savoir plus :

http://aureliapaumelle.com/

http://www.fashion-week-berlin.com/de/

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ÉVÉNEMENT

Cérémonie spéciale au CFB pour les 20 ans du programme Voltaire

Les 20 ans du programme Voltaire, c’était vendredi soir au cinéma du Centre français de Berlin ! L’événement a été filmé et diffusé en direct sur YouTube, coronavirus oblige.

Que faire à Berlin ?

Francfort Appercu
COMMUNIQUÉ

Rencontre autour de la laïcité avec la politologue D. Schnapper

Frédéric Petit, député des Français établis à l’étranger organise une rencontre-débat en ligne autour de la laïcité, avec la politologue Dominique Schnapper, jeudi 26 novembre 2020 de 18 h 30 à 20 h.

Vivre à Berlin

Heidelberg Mannheim Appercu
EXPATRIATION

Quand une Française débarque en Allemagne

Quand un Français arrive fraîchement en Allemagne, certains faits du quotidien peuvent surprendre et peuvent en laisser plus d'un perplexe. Voici ce qui m'a le plus frappée en arrivant à Mannheim.

Expat Mag

Singapour Appercu

La tête dans les étoiles avec Claudie Haigneré

A Singapour, dans le cadre du festival vOilah! 2020, une conférence en ligne a été organisée pour recueillir le témoignage de femmes scientifiques. Lepetitjournal.com a rencontré l’une d'elles.

Sur le même sujet