Jeudi 24 septembre 2020

CIRCONCISION - Fin de la polémique

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 01/10/2012 à 00:00 | Mis à jour le 21/11/2012 à 12:35

Le ministère allemand de la Justice a présenté un projet donnant un cadre légal à la circoncision, objet d'une vive polémique depuis qu'un jugement en juin dernier en avait fait un acte passible de poursuites


(photo: bundestag.de)

Le débat est-il enfin clos ? La circoncision en Allemagne fait l'objet d'une proposition de loi de la ministre de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger (FDP) depuis la semaine dernière. Intentionnellement floue, elle donne un cadre assez large pour autoriser la pratique contestée surtout depuis le 26 juin et la décision du tribunal de grande instance de Cologne qui affirme que la circoncision est un délit pénal parce qu'elle modifie le corps de façon "durable et irréparable". C'est parce que cette mutilation est irréversible que "le droit d'un enfant à son intégrité physique prime sur le droit des parents ".
L'incertitude juridique provoquée par la décision de Cologne avait créé une vaste polémique dans un pays qui compte quelque 4 millions de musulmans et plus de 200.000 juifs, deux communautés pratiquant la circoncision. En juillet dernier, les députés avaient réclamé à une grande majorité un cadre légal garantissant la circoncision religieuse.

Projet plutôt bien accueilli

Le projet législatif présenté au Bundestag reste assez flou et large pour autoriser cette pratique. Une condition principale : le "bien de l'enfant" est primordial. Si la circoncision lui fait risquer sa santé, elle est interdite. Le texte précise aussi que l'acte peut être pratiqué par une personne non diplômée en médecine, si elle a été formée de la même façon qu'un médecin pour la pratique spécifique de la circoncision.
Les premières réactions au texte sont positives autant côté organisations religieuses que côté partis politiques. Le président du Conseil central des juifs en Allemagne, Dieter Graumann, s'est dit "satisfait" de la proposition gouvernementale qui correspond à plusieurs demandes faites par la communauté. "Le ministère mérite le respect d'avoir fait une suggestion aussi intelligente", a-t-il déclaré, ajoutant que des détails doivent encore être mis au point. Seule opposition de taille : le président de l'association des pédiatres, Dr. Wolfram Hartmann, s'est dit " effaré que le droit à l'intégrité physique de l'enfant" soit subordonné au droit des parents. La proposition a été transmise aux groupes parlementaires et aux Länder. La ministre de la Justice doit également entendre prochainement différents experts de la question.

Anne Le Troquer (www.lepetitjournal.com/francfort) Lundi 1er octobre 2012{jcomments on}

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Berlin ?

INTERVIEW

Amandine Thiriet, ambassadrice de la chanson française à Berlin

Amandine Thiriet est une artiste française habitant aujourd’hui à Berlin. Dans un entretien accordé à la rédaction, elle nous parle de son amour pour le chant, son parcours et le monde de demain.

Vivre à Berlin

Munich Appercu
Coronavirus

La liste des zones françaises classées à risque s'allonge en Allemagne

Les autorités sanitaires allemandes ont ajouté le 23 septembre au soir, trois nouvelles régions françaises sur leur liste déjà longue de zones à risque. Quelles sont-elles ?

Expat Mag

Chennai Appercu
CINÉ

Le cinéma indien: l’usine à rêves

L’Inde est de loin le pays qui entretient le rapport le plus passionné avec le monde cinématographique. Cet engouement pour le septième art dépasse les frontières. Bollywood ? oui, mais pas que.

Sur le même sujet