Mercredi 15 août 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Que dit la presse française à propos du référendum catalan ? 

Par Eva Sannino | Publié le 02/10/2017 à 19:00 | Mis à jour le 02/10/2017 à 19:00
Photo : Creative Commons
revue de presse referendum catalogne

"Journée mouvementée" pour Les Echos, "Sombre dimanche pour la démocratie espagnole" d'après Ouest France ou encore "Référendum chaotique" selon Courrier International : les journaux de l'Hexagone ont analysé le déroulement des événements en Espagne, lors de la journée de dimanche.

 

Selon plusieurs quotidiens français, l'intervention musclée de la police nationale pour empêcher le vote en Catalogne constitue une décision contre-productive pour le gouvernement espagnol. Ainsi, les images de violences perpétrées par les forces de l'ordre circulant sur les réseaux sociaux symbolisent la "défaite de Rajoy" pour Johan Hufnagel dans son éditorial pour Libération. "Madrid a perdu la bataille des images" ajoute Les Echos. Le Premier Ministre, sur le sujet, affirme qu'il n'y a pas eu de référendum et appelle au "dialogue dans le respect de la loi" comme le rappelle L'indépendant. Le média souligne que la manifestation de dimanche soir à la Puerta del Sol en faveur du référendum est une première à Madrid. Laurent Marchand, dans son éditorial pour Ouest France, ironise les choix du chef d'Etat : "voir les gardes civiles prétendre respecter la légalité en brisant des bureaux de vote, c'est une contradiction". En ce qui concerne le bilan de la journée, le gouvernement catalan affirme que 844 personnes ont sollicité une aide sanitaire avec deux personnes grièvement blessées lors des affrontements d'après Le Figaro. Madrid relève 33 policiers blessés. Globalement, la sphère journalistique est assez unanime sur la solution adoptée par Mariano Rajoy, sans pour autant défendre la tenue du référendum "interdit".

 

Des résultats jugés "contestables" pour un scrutin anticonstitutionnel


L'indépendant qualifie le plébiscite de "consultation sans valeur légale". En effet, la loi espagnole ne permet pas un tel référendum et le gouvernement à Madrid ne se positionne pas en faveur d'une modification de la Constitution. Ouest France rappelle que la Catalogne n'est "ni une colonie, ni une région opprimée", alors que ce sont les critères du droit international public pour invoquer le droit à l'autodétermination. Le vote n'est pas abordé de la même manière par tous : Johan Hufnagel dans Libération parle d'un "indépendantisme respectueux de la démocratie" en ce qui concerne la Generalitat. Les résultats annoncés par Puigdemont comptabilise 90% de "Sí" à l'indépendance pour 42% de participation selon France 24. Le journal souligne qu'aucun critère "garantissant la fiabilité des résultats" n'est respecté, comme la mise en place d'une commission électorale indépendante et un vote secret.

 

Réponse européenne


Alors qu'hier matin, Le Monde qualifiait le silence de l'Union Européenne sur la situation de "malaise évident des institutions bruxelloises", la Commission est finalement sortie de son silence dans la journée. Puigdemont appelait les instances à "ne plus regarder ailleurs" selon L'indépendant. Dans son communiqué de presse, la Commission appelle "les acteurs pertinents à passer rapidement de la confrontation au dialogue", ajoutant que "la violence ne peut jamais être un instrument politique". Elle rappelle cependant que le référendum de dimanche est illégal et que même si la constitution espagnole est révisée, la Catalogne ne fera pas partie de l'Union européenne automatiquement. Des personnalités du continent ont réagit individuellement selon Le Monde, bien que le quotidien souligne que le gouvernement français restera en retrait de la question, Macron ayant déclaré plus tôt cette année : "Un Etat de l'UE n'a pas à donner de leçon à un autre et Mariano Rajoy est le seul interlocuteur de la France".

Fan de comédies musicales et de séries TV, admiratrice des cultures étrangères et de leur gastronomie, curieuse et motivée pour apprendre et à l'écoute du monde.

Eva Sannino

Fan de comédies musicales et de séries TV, admiratrice des cultures étrangères et de leur gastronomie, curieuse et motivée pour apprendre, à l'écoute du monde.
0 CommentairesRéagir