Lundi 25 mai 2020
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SANTÉ - Bilan de la situation en Catalogne

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 26/02/2017 à 23:00 | Mis à jour le 07/01/2018 à 03:53

Comme chaque année, la Catalogne publie son rapport sur la santé permettant de faire un état des lieux de la situation sanitaire de la région en mettant à jour les habitudes de santé des Catalans. Ces données offrent ainsi un bilan des améliorations mais aussi des défis à relever pour que la population soit toujours en meilleure santé. Zoom sur les principales données illustrant une certaine réussite de la Catalogne.

(photo CC selmaemiliano) La semaine dernière, le département de santé du gouvernement catalan a publié son rapport annuel sur la situation de santé des Catalans en 2016. De manière générale, les principaux indicateurs (espérance de vie, perception de la santé, habitudes de vie ou d'alimentation) sont en progression ou sont stables, illustrant les efforts de la région pour faire de la santé de sa population une de ses priorités, notamment dans un contexte de post-crise économique qui a fragilisé les Catalans et augmenté les inégalités. Ainsi, la rapport de santé 2016 montre que les travaux pour améliorer la qualité de l'eau ont porté leur fruit, permettant à la majorité des Catalans d'accéder à une eau propre et consommable. De même, première cause des problèmes de santé, l'alimentation connait une amélioration. En effet, les actions de prévention et d'information de la part des autorités, ainsi qu'un nombre de contrôles plus important des établissements (17.517 en 2015) ont permis d'avoir accès à une nourriture plus adéquate pour les organismes. Ainsi, 92,8% des établissements et 99,29% des aliments inspectés ont été approuvés par les services d'hygiène. En réalité, le seul point d'ombre de l'analyse du contexte de vie des Catalans reste la qualité de l'air, avec une augmentation des particules en suspension et de la pollution, surtout à Barcelone.

L'espérance de vie: les Catalanes ont la longévité la plus élevée
L'espérance de vie à la naissance en 2014 est de 83,4 ans et l'espérance de vie en bonne santé est de 68,4 ans. Toutefois, il faut surtout noter que les Catalanes sont les femmes européennes ayant l'espérance de vie la plus élevée avec 86,1 ans ; les Catalans, quant à eux, se classent septième dans le classement européen avec une espérance de vie de 80,5 ans. Concernant l'espérance de vie en bonne santé, elle est de 67,9 ans pour les hommes et de 68,8 ans pour les femmes. En ce sens, la Catalogne montre des indicateurs performants concernant la santé de ses habitants. C'est d'ailleurs une région dans laquelle la perception de la santé est positive puisque 83,3% des Catalans ont une bonne perception de leur santé (85,6% des hommes et 81% des femmes). On constate donc que les bons résultats concernant l'espérance de vie ont permis aux Catalans d'avoir une bonne perception de leur santé et de développer des comportements visant à se maintenir en bonne santé. 

Les bonnes pratiques des Catalans concernant leur santé
Vivre plus longtemps est une bonne chose, mais le faire en bonne santé est encore mieux. En ce sens, et grâce au travail d'information et de prévention des autorités, un nombre croissant de Catalans cherchent ainsi à adopter des comportements privilégiant leur santé pour rester en bonne forme. En effet, le recours au médecin est une pratique entérinée puisque 91,7% des personnes de plus de 15 ans et 97% des moins de 15 ans consultent leur médecin en moyenne de 2 fois par mois, comme simple visite de contrôle ou de prévention. Ce sont notamment les médecins de famille et les pédiatres qui sont les plus sollicités. De plus, on remarque que 70,8% des personnes de plus de 15 ans suivent les recommandations alimentaires méditerranéennes et que 74,2% de cette catégorie d'âge pratiquent une activité physique pour allier alimentation et sport. De même, si 25,7% de la population fume, on constate que le taux d'abandon de cette pratique est de 40%, preuve que les campagnes de prévention, notamment celle contre le cancer des poumons, première cause de mortalité chez les hommes, ont été efficaces. Concernant le sommeil, les Catalans dorment en moyenne 7,6 heures par nuit, ce qui est dans la norme pour les adultes (oscillant entre 6 et 8 heures par nuit).

Le cancer, première cause de mortalité en Catalogne
Si l'espérance de vie est en constante évolution, il faut cependant noter une augmentation de la mortalité de 0,6% chez les hommes et de 1,91% chez les femmes. Même si la majorité des décès intervient après 80 ans (61,9%), ils sont notamment dus à des maladies comme les cancers, première cause de mortalité en Catalogne (28,2%) ou encore les maladies cardiovasculaires (27,9%). De même, on constate dans ce rapport que certaines maladies sont en augmentation. À ce titre, on a dénombré 3.630 cas de coqueluche en 2015, maladie touchant essentiellement les moins de 15 ans, en augmentation ces dernières années. De plus, 634 cas de VIH supplémentaires ont été recensés cette année, point que les autorités sanitaires doivent prendre en compte pour les prochaines campagnes de prévention. L'autre indicateur à surveiller est celui du poids. Si la Catalogne reste encore légèrement en-dessous de la moyenne européenne où 51,6% des personnes sont en excès de poids d'après les données Eurostat de 2014, 49,3% des Catalans sont toutefois dans cette situation. Les hommes sont plus concernés que les femmes par cette situation, notamment les plus de 65 ans. Ainsi, plus les Catalans vieillissent, plus ils sont exposés au risque de surpoids. Concernant les 6-12 ans, 31,8% d'entre eux sont en excès de poids, peut être expliqué par la tendance à manger des aliments hypercaloriques. Les études européennes montrent que cette situation ne devrait pas s'améliorer, montrant que c'est un véritable défi à relever pour les autorités. 

Des inégalités suivant le statut social
Une des principales conséquences de la crise a été l'augmentation des inégalités entre les différentes catégories sociales, exposant de manière plus prononcée les personnes n'ayant pas fait d'études supérieures ou faisant partie des classes les plus défavorisées. En ce sens, ces dernières ont une perception de leur santé moins positive que le reste de la population et sont plus touchées par certains problèmes, notamment la dépression. De même, si une personne sur trois a cette année recouru aux services des urgences, les personnes les plus vulnérables l'ont fait de manière plus récurrente. On s'aperçoit ainsi que la position sociale à un impact important sur la santé des Catalans puisque les personnes les plus vulnérables sont plus exposées aux risques sanitaires et aux différentes maladies. En effet, les trois quarts de la population catalane possèdent uniquement une couverture maladie publique. Ceux pouvant s'offrir en plus une couverture privée sont les personnes les plus aisées et celles ayant un niveau d'étude supérieur, expliquant une fois de plus ces inégalités.

Agir pour la santé
Cet état des lieux permet donc de percevoir les véritables défis auxquels sont confrontés les Catalans aujourd'hui. Ainsi, le principal objectif pour le futur est de mettre en place des actions destinées aux personnes les plus vulnérables afin de réduire les inégalités sociales face à la santé. Pour ce faire, la région a mis en place deux initiatives, également destinées à poursuivre les efforts dans l'amélioration de la santé. Le Plan Santé de Catalogne 2016-2020, approuvé par le gouvernement en juillet dernier, cherche à améliorer la qualité de vie des Catalans avec un renforcement du système de santé public, universel tout en se centrant sur les personnes. En établissement une liste de 39 objectifs, il tente de diminuer les inégalités. De même, le Plan stratégique santé mentale communautaire 2017-2020 vise à développer une attention communautaire à la santé mentale et aux addictions par la promotion de la santé en insistant sur toutes les étapes: prévention, diagnostic, traitement, rétablissement et réinsertion.

Clémentine COUZI (www.lepetitjournal.com - Espagne) Lundi 27 février 2017
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet