Mardi 19 juin 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Après l’ingérence russe, l’Espagne renforce sa cybersécurité

Par Léane Burtier | Publié le 14/12/2017 à 11:17 | Mis à jour le 14/12/2017 à 17:31
Photo : Creative Commons
cyber

Le 13 novembre, l’Espagne avait déclaré devant l’Union européenne que la Russie avait manipulé des informations sur les réseaux sociaux en faveur des indépendantistes catalans. Depuis des mesures concrètes ont été annoncées pour palier à cette situation.

 

Les cyberattaques ont récemment touché l’Espagne dans le contexte du référendum du 1er octobre pour l’indépendance de la Catalogne. C'est le constat clair du gouvernement espagnol. Alfonso Dastis, le ministre espagnol des Affaires Etrangères, a déclaré lors d’un Conseil de Ministres de l’Union européenne, courant novembre, que la Russie avait mené une campagne de désinformation, et avait diffusé sur les réseaux sociaux de faux messages manipulateurs en soutien aux indépendantistes, avec un objectif déstabilisateur après le référendum. Pour El País "La machinerie de diffusion de fausses nouvelles que la Russie a utilisée pour affaiblir les Etats-Unis et l’Union européenne s’est mise à fonctionner à plein régime en Catalogne". Le quotidien espagnol, à l'image de plusieurs grands journaux européens, est en outre revenu à de nombreuses reprises sur l'ingérence d'origine russe, pointant particulièrement du doigt deux médias : Russia today et Sputnik. 

 

Ainsi, si des faux comptes ont été créés sur les réseaux sociaux, la moitié en Russie et environ 30 % au Venezuela, destinés à diffuser des messages favorables aux indépendantistes, selon les révélations du Président du gouvernement Mariano Rajoy, au quotidien allemand Handelsblatt, courant novembre, la désinformation plus subtile de ces deux journaux, qui se présentent comme des observateurs alternatifs de l'actualité, est aussi pointée du doigt par l'ensemble des observateurs occidentaux. Sans surprise, la Russie a nié toute tentative de déstabilisation. 

 

Toujours est-il que suite à ces attaques, l’Espagne a décidé de renforcer sa cybersécurité, en investissant en 2018 vingt millions d’euros de plus pour cette cause. Avec ces fonds, le gouvernement espagnol va créer un nouvel organisme prévu pour l’été prochain, le Centre d’Opérations de Cybersécurité de l’Administration Générale de l’Etat. Il coordonnera les actions en matière de cybersécurité dans tous les ministères et dans les entités publiques, hors communautés autonomes et mairies. Cette décision a été annoncée cette semaine par la vice-présidente du gouvernement Soraya Sáenz de Santamaría, qui y voit un moyen de détecter les meilleurs talents et les solutions apropriées, afin d’améliorer la défense nationale. 

léane burtier

Léane Burtier

Grande fan et pratiquante de sport, voyageuse curieuse qui ne demande qu'à découvrir le monde, mais aussi grande lectrice et adoratrice de littérature française.
0 CommentairesRéagir

Vivre à Barcelone

VIE PRATIQUE

Barcelona Activa: Expat afterwork destiné aux Français de BCN le 28/06

Barcelona Activa, organisation reliée à la Mairie et qui accompagne les étrangers dans le développement de leurs projets sur place, organise un "afterwork" spécialement pour les expatriés français

Sur le même sujet