Mardi 18 septembre 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Revivre Mai 68 au travers de 50 clichés inédits au Palau Robert

Par Alexandra Pichard | Publié le 11/07/2018 à 19:00 | Mis à jour le 11/07/2018 à 19:00
mai 68 institut français barcelone

Cinquante ans après les événements de Mai 68, l’Institut français de Barcelone leur rend une nouvelle fois hommage, cette fois en collaboration avec le Palau Robert, avec l’exposition "Mai 68 par les photographes de France-Soir", inaugurée lundi et présentée jusqu’au 11 septembre. 

 

L’exposition, qui a déjà été présentée à Madrid et le sera par la suite à Valence, fait partie de la saison culturelle de l’Institut français d’Espagne, qui a cette année pour thème "L’imagination au pouvoir". En partenariat avec l’association de photographes CéTàVoir et l’Agence Roger-Viollet, qui numérise et conserve les clichés, l’IFE propose donc d’illustrer ce moment historique sous un angle inédit, au travers des cinquante images exposées, prises par 18 photographes du quotidien le plus lu de l’époque, France-Soir, qui travaillaient jour et nuit pour couvrir l’intégralité des événements. 

 

En effet, Mai 68 représente un grand spectacle pour la photographie, et de nombreuses images vont marquer l’imaginaire collectif, entre les drapeaux, les slogans, les affrontements et les manifestations. Mais l’exposition va plus loin que les clichés d’affrontements entre les étudiants et les CRS, pour montrer également l’envers du décor et les événements dans leur intégralité et leur complexité. Entre autres, des photos de Daniel Cohn-Bendit buvant un verre décontracté dans un bar, un moment de cohésion autour d’un piano lors de l’occupation de la Sorbonne, mais aussi des acteurs méconnus du mouvement comme des délinquants de Montreuil venus occuper la Sorbonne ou les manifestants d’extrême droite de l’Occident qui brûlaient devant les locaux de France-Soir un exemplaire du journal au million d’exemplaires vendus quotidiennement. 

 

Des documents également inédits de par leur format, car à l’époque toutes les photos étaient soigneusement recadrées avant d’être publiées, mais apparaissent aujourd’hui dans leur composition originale. Cela permet d’apprécier une façon de photographier typique de l’époque, très brute et directe, avec très peu de mise en scène. L’exposition rend donc hommage à l’explosion collective de Mai 68, mais aussi à l’exercice journalistique des photographes de France-Soir, méconnus et très rarement cités à l’époque, car les crédits n’existaient pas, mais qui ont pourtant participé à véhiculer la mémoire de cet événement en produisant de l’information par l’image. 

Une mémoire qui vit également grâce au travail de conservation et de diffusion des documents de tous les partenaires de l’exposition. D’ailleurs, Dominique Lecourt, responsable de l’Agence Roger-Viollet, confie que "quand on fait une exposition de ce genre, on ne choisit pas les images, on élimine plutôt". Ces clichés représentent alors un concentré puissant des moments les plus emblématiques du mouvement. Mais une sélection de 3.000 autres photos sont disponibles sur le site www.roger-viollet.fr 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

BUSINESS

CCI française de Barcelone: 135 ans d'une entité "de référence"

La CCI française de Barcelone a organisé jeudi 13 septembre une cérémonie d'anniversaire, en présence de la maire de Barcelone Ada Colau et des représentants du milieu entrepreneurial franco-espagnol

Sur le même sujet