Lundi 10 décembre 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Projection: l’IFB donne la voix aux "Femmes du Chaos vénézuélien"

Par Alexandra Pichard | Publié le 28/05/2018 à 17:38 | Mis à jour le 29/05/2018 à 14:47
Photo : salud para venezuela
salud para venezuela

Le 31 mai à 20h, le film "Femmes du Chaos vénézuélien" sera projeté à l’Institut français de Barcelone, en présence de sa réalisatrice Margarita Cadenas. Un événement organisé par l’association Salud Para Venezuela, qui mettra en lumière le drame politique et social du pays, tout en récoltant des fonds nécessaire pour lui venir en aide. 

 

Cinq femmes, cinq histoires différentes mais inévitablement liées par la crise globale dont souffre le pays. C’est ce que raconte le film "Femmes du Chaos Vénézuélien", réalisé en 2017 par Margarita Cadenas, présenté dans de nombreux festivals en Europe et dans le monde entier. Elle les suit dans l’intimité de leur quotidien, là où se retrouvent au mieux les conséquences de la crise sans précédents que traverse actuellement le pays. Chacune de milieux et de générations différentes, elles témoignent de l’urgence de la situation dans laquelle est plongé le peuple, en abordant différentes difficultés comme la pénurie alimentaire, de médicaments et de matières premières, ou bien l’injustice, la criminalité et le problème des prisonniers politiques. 

 

La projection tient alors beaucoup à cœur à Julien et Andreina, co-fondateurs de l’association Salud Para Venezuela, qui œuvre pour l’envoi de médicaments et de nourriture depuis l’Europe aux habitants sur place. Créée en 2017, l’association organise des événements culturels tels que des projections de film, des débats ou des spectacles afin de récolter les fonds nécessaires aux envois. Car en réalité c’est le plus compliqué : le gouvernement n’acceptant pas l’aide humanitaire, les envois doivent se faire discrètement, en dizaines de petits cartons transportés par des entreprises privées, pour éviter de mettre en danger les Vénézuéliens qui reçoivent l’aide. Mais les événements servent surtout à informer sur la situation dramatique du Venezuela, permettre de s’exprimer et de débattre sur le sujet. Après la projection du film, le public pourra en effet échanger avec la réalisatrice, venue de Paris, et avoir son ressenti sur la situation. Tout cela dans l’optique plus générale de réveiller la communauté internationale, mais aussi spécifiquement espagnole.

 

Le portrait d’une catastrophe à partir de cinq points de vue différents

 

En effet, le film franco-vénézuélien a eu un succès mondial et a été très diffusé en France, mais pas vraiment en Espagne. Ce sera la première fois qu’il sera présenté dans la Péninsule, fait plutôt étonnant compte-tenu de l'importante communauté vénézuélienne dans le pays, qui reçoit par ailleurs le plus de demandes d’asile politique en Europe. Ce sera une des dernières projections en présence de la réalisatrice, avec peut-être une réplique à Madrid dans les prochains mois. 

 

Un petit clin d’œil également à l’identité franco-vénézuélienne de l’association. Un regard extérieur donc, qui explique très clairement la situation et qui permet aux étrangers de se mettre à la place des Vénézuéliens, de s’imager leur vie, leurs contraintes et leurs batailles de tous les jours pour prendre conscience de l’urgence d’un tel contexte. Et si ce sont les femmes qui ont la parole, c’est parce qu’elles sont les plus touchées, de par les multiples rôles de mère, fille et épouse, qu’elles doivent assumer au quotidien. Une belle manière de montrer comme les histoires personnelles se mêlent à l’Histoire du pays, ces femmes étant les reflets individuels d’une crise nationale. Pour Andreina, elle aussi vénézuélienne, ce film dresse "le portrait d’une catastrophe à partir de cinq points de vue différents". 

Les bénéfices de la projection seront entièrement remis à l’association Meals For Hope, un réseau de mamans basé sur place, qui cuisinent pour nourrir les enfants vénézuéliens. Avec chaque entrée, l’association pourra nourrir quatre enfants pendant une semaine. Une belle manière d’aider Salud Para Venezuela dans leur combat, tout en prenant conscience de la situation d’un pays "que j'ai connu par le passé riche, beau, prospère, et que je vois aujourd'hui sombrer de plus en plus dans le chaos", confie la réalisatrice Margarita Cadenas. 

 

Informations pratiques : 
Projection jeudi 31 mai à 20h à l’IFB, suivie d’un débat. 
Réservation d’entrée, 5 euros ici
Pour en savoir plus sur l’association et comment les aider http://www.saludparavenezuela.com/ 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Madrid Appercu
EXPATRIATION

Nationalité espagnole : comment l'obtenir ?

Si moins de personnes ont obtenu la nationalité espagnole en 2017 qu’en 2016, ce sont quand même plus de 66.000 personnes qui peuvent se targuer d’avoir obtenu le précieux sésame.

Vivre à Barcelone

Madrid Appercu
FAMILLE

GROSSESSE – Accoucher en Espagne, comment ça se passe ?

Face à des pratiques et à un système médical différents les futures mamans expatriées sont parfois perdues et isolées. Il est important de savoir comment se déroule l'accompagnement médical en Espagne

Sur le même sujet