Mardi 23 juillet 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LA CATALOGNE POUR LES NULS – La Mona, petite douceur de Pâques

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 13/04/2017 à 22:00 | Mis à jour le 14/04/2017 à 08:03

La Catalogne est probablement l'une des régions les plus atypiques du pays. Cette passerelle entre la France et l'Espagne est un monde à part entière, avec sa langue, ses expressions, ses folklores, ses coutumes et ses fêtes aux cours desquelles les habitants s'efforcent de démontrer ô combien leur culture est différente et les caractérise. Tempérament des Catalans, cuisine "amb tomaquet", football et autres sardanes, suivez le guide pour vous immerger dans la culture catalane et en apprécier tous les aspects.

(Photo CC wamito) Les petits Catalans l'attendent pendant un an, et elle est dévorée en 5 minutes le lundi de Pâques. Il s'agit de la Mona de Pascua, le gâteau que les parrains offrent aux enfants à Pâques en Catalogne. A mi chemin entre les ?ufs de Pâques en chocolat et la pâtisserie, la mona est une tradition gourmande incontournable dans les familles catalanes.

À l'origine, pour marquer la fin du carême
Selon la tradition, les parrains offrent la mona à leurs filleuls le lundi de Pâques, et la dégustation se fait en famille le jour même, férié en Catalogne, marquant le point final de la Semaine Sainte. Le lundi de Pâques est d'ailleurs communément appelé dia de la mona. Le mot "mona" signifie guenon en espagnol. Un bien drôle de nom pour une pâtisserie ! Aucun lien n'a été trouvé avec le mammifère. L'origine du nom viendrait en réalité de l'arabe "munna", des provisions qui étaient offertes en cadeaux par les Musulmans à leurs seigneurs. La mona se déguste en Catalogne (et dans certaines autres régions comme Aragon ou Murcie) le premier jour après le carême afin de célébrer la fin de privation de douceurs, de viande ou autres aliments qui ne se mangent pas durant la période du carême dans la religion chrétienne.

À la crème ou aux fruits, mais toujours avec un ?uf en chocolat
À l'origine il y a plusieurs siècles, la mona était réalisée à partir d'une pâte à pain sucrée, en forme de couronne, sur laquelle étaient placés des ?ufs durs, et souvent accompagnée de chocolat. Les ?ufs étaient considérés comme de la viande et représentaient alors l'aliment interdit durant le carême. On la prépare aujourd'hui avec une base de pâte briochée (semblable à une couronne des rois), ou bien avec une génoise. Le gâteau peut être fourré à la crème, ou aromatisé aux fruits ou aux écorces d'agrumes. La pièce maitresse de la composition trône fièrement sur la mona : le gâteau est surplombé d'un ?uf en chocolat, d'une sculpture ou d'une figurine. Bien souvent, des plumes colorées sont également piquées sur le gâteau autours des ?ufs en guise de décoration, accompagnées de petits ?ufs en sucre ou en chocolat.

La mona, plus pour le style que pour le goût
Aujourd'hui, la décoration des monas est teintée d'un certain merchandising. Les gâteaux deviennent de vraies ?uvres d'arts colorées et sont ornés de figurines en chocolat représentant les héros les plus en vogue auprès des enfants. Personnages de Disney ou de films d'animation, traditionnels poussins sortants de l'?uf, héros de star wars, footballeurs, super héros ou princesse, tout bon parrain doit connaître le personnage favori de son filleul. Les personnages favoris des plus jeunes, comme Hello Kitty ou Spiderman, remportent beaucoup de succès. L'esthétique du gâteau prime bien souvent sur le goût. Certains pâtissiers haut de gamme choisissent néanmoins de réaliser de véritables sculptures en chocolat sur leurs monas de Pascua.

Perrine LAFFON (lepetitjournal.com ? Espagne) Vendredi 14 avril 2017
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...

Sur le même sujet