Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une liberté "en déclin" sur la toile thaïlandaise

Par L. BOURBOULON | Publié le 27/11/2017 à 00:20 | Mis à jour le 27/11/2017 à 00:59
Censure Internet

La Thaïlande a été désignée pays "non-libre" sur Internet pour la quatrième année consécutive. Ce déclin correspond au régime autoritaire auquel le pays est soumis depuis le coup d’État de 2014

La Thaïlande se maintient parmi les pays "non-libres" au regard de leurs libertés sur Internet selon un rapport annuel réalisé par la Freedom House, un organisme de surveillance indépendant basé aux Etats-Unis.

Le rapport détermine le degré de liberté sur Internet des pays en fonction de trois facteurs principaux : les obstacles à l'accès Internet, les limites du contenu web et la violation des droits des utilisateurs. 

La Thaïlande, en tant que pays "non-libres", se trouve aux côtés de pays tels que la Russie, la Birmanie, l'Iran, l'Arabie Saoudite, l'Egypte, le Venezuela et le Vietnam. La Chine a été désignée comme étant le pire pays en matière de libertés sur Internet pour la troisième fois consécutive.

Selon Freedom House, les statistiques montrent que la perte de liberté sur Internet en Thaïlande coïncide avec l'arrivée au pouvoir de la junte en mai 2014. Certaines réformes ont mené à ce déclin, notamment les dernières modifications du Computer Crime Act : hausse de la surveillance et censure accrue.

Si le gouvernement ne donne aucun commentaire au sujet du rapport, le président de l'Association des journalistes thaïlandais, Pramed Lekpetch, estime qu'il s'agit du résultat d'une application stricte des lois de sécurité.

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PAROLE D'EXPERT

Attaquez l’asthme avant qu’il n’attaque!

Les études épidémiologiques menées en Thaïlande depuis 1985 ont démontré la prédominance de l’asthme qui a augmenté de 5% à 15% dans les 10 dernières années, particulièrement dans la région de Bangkok

Sur le même sujet