TEST: 2238

THAILANDE - Premier ministre, une affaire de famille

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 18/09/2008 à 02:00 | Mis à jour le 25/11/2018 à 07:36
Photo : AFP - Une lourde tâche attend Wongsawat, fraichement élu à la tête de la Thaïlande
somchai shinawatra

Somchai Wongsawat est devenu hier le 26ème Premier ministre thaïlandais. Le fait qu'il soit l'époux de la s?ur de Thaksin Shinawatra ne lui attire pas que des sympathies. Mais son caractère modéré et sa solide expérience de bureaucrate pourraient jouer en sa faveur

Manières polies, langage modéré et petites lunettes : Somchai Wongsawat est l'exact opposé de Samak Sundaravej, à qui il succède à la tête du gouvernement thaïlandais.

Les députés l'ont élu hier par 298 voix contre 198 pour Abhisit Vejjajjiva, le chef du parti Démocrate. Le Parti du Pouvoir du Peuple (PPP) a fait taire les dissensions internes de ces derniers jours pour s'accorder sur le nom de Somchai, jusqu'ici ministre de l'Education.

Depuis une semaine, il était également Premier ministre par intérim, en remplacement de Samak Sundaravej, destitué par la Cour Constitutionnelle pour violation de la Constitution.

Remplaçant de son épouse

La situation familiale de Somchai Wongsawat, 61 ans, focalise particulièrement l'attention. Le nouveau chef du gouvernement est en effet le mari de la soeur de Thaksin Shinawatra, l'ancien Premier ministre renversé le 19 septembre 2006 par les militaires et accusé par les manifestants de l'Alliance du Peuple pour la Démocratie (APD) de tirer aujourd'hui les ficelles du gouvernement.

Très influente, Yaowapa était membre du Thai Rak Thai (TRT), l'ancien parti de Thaksin dissous en mai 2007 par la Cour Constitutionnelle. C'est lorsqu'elle a été frappée d'inéligibilité avec 110 autres membres de son parti que Somchai est entré dans la vie politique. Lui et sa fille Chinnicha ont été élus députés aux élections de décembre dernier. Pour Thitinan Pongsudhirak, analyste politique cité par l'AFP, "aucun Premier ministre issu du PPP ne peut de toute façon éviter d'être taxé d'homme de paille. Le cas de Somchai est simplement plus aigu".

"Personne d'autre au PPP n'est aussi qualifié pour ce poste"

Le nouveau chef du gouvernement n'est toutefois pas dépourvu d'atouts. Après 20 ans de carrière comme magistrat, il a occupé les postes de fonctionnaire les plus élevés aux ministères du Travail et de la Justice, ce qui lui vaut la considération du parti Démocrate. Le caractère modéré de Somchai pourrait aussi l'aider dans sa mission de réconciliation. "C'est en partie pour cela qu'il a été choisi, souligne Thana Poopat, journaliste indépendant. Il n'y a personne d'autre au PPP qui soit aussi qualifié sur ce poste".

A peine désigné, Somchai Wongsawat a déjà déclaré que "l'heure de la réconciliation nationale était venue". Il souhaite aussi apporter rapidement de l'aide aux victimes des inondations dans le Nord et faire en sorte que l'économie ne souffre pas des répercussions de la crise financière aux Etats-Unis.

Le chef de l'opposition, Abhisit Vejjajiva, l'a sommé d'agir vite. Somchai "doit clairement indiquer comment il va désamorcer la crise. Il doit se mettre au travail pour lever les doutes sur son indépendance vis-à-vis de Thaksin".

Par Emmanuelle MICHEL jeudi 18 septembre 2008

L'ancien Premier ministre devant la justice
La Cour Suprême a repoussé son verdict dans l'affaire de corruption dite de "Ratchadapisek", visant Thaksin Shinawatra et son épouse. Les juges ont lancé un nouveau mandat d'arrêt contre le couple, afin qu'il soit présent lors du jugement, désormais fixé au 21 octobre. Le gouvernement a par ailleurs annoncé qu'il allait débourser 8 millions de bahts pour transformer une partie de l'aéroport Don Mueang en bureaux temporaires, le siège officiel étant toujours occupé par les manifestants de l'APD.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale