Mercredi 21 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

KOH SAMUI - Une touriste allemande tuée par une cuboméduse

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 06/10/2015 à 22:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 14:02

Une touriste allemande de 20 ans est morte après avoir été piqué par une méduse-boîte ou cuboméduse, a fait savoir la police mercredi. Il s’agit du troisième décès du genre en seulement un peu plus d’un an en Thaïlande.

La jeune femme, qui a été piquée lors d’une baignade nocturne sur la plage de Lamai, a été prononcée morte mardi soir dans un hôpital privé de l’ile.

"Les médecins ont dit qu’elle avait succombé à du venin de méduse-boîte," a indiqué le lieutenant  Thanakorn Patnankaew, de la police de l’ile.

Il a ajouté que les responsables locaux ont depuis prévenu les touristes les plages des environs de prendre garde lors de la baignade, bien que ce genre de danger soit rare.

Le consul honoraire allemand de Phuket a confirmé le décès d’un ressortissant allemand des suites d’une attaque de méduse, mais n’a pas pu donner davantage de détails.

En août, une jeune thaïlandaise avait perdu la vie dans des circonstances similaires à Koh Phangan, une ile proche de Koh Samui prisée par les routards étrangers et les jeune de Bangkok pour sa full-moon party.

En août 2014, c’est un enfant français de 5 ans qui avait été tué par le venimeux animal.

Le Golfe de Thaïlande a connu l’an dernier une prolifération inhabituelle de divers types de méduses avec plusieurs cas de brûlures sur des baigneurs amenant les autorités à interdire la baignade par endroits et par intermittence.

Le décès de l’enfant avait également poussé les autorités de l’ile de Koh Phangan à prendre des mesures préventives comprenant notamment la pose de panneaux de sensibilisation aux risques de piqures par des méduses, ainsi que la mise en place de "points vinaigre" en collaboration avec les opérateurs touristiques locaux.

--

LIRE AUSSI

3 août 2015
CUBOMEDUSE – Nouveau décès en Thaïlande un an après la mort d’un enfant français

27 août 2014
Attention méduses !

26 août 2014
Un petit français de 5 ans tué par une méduse à Koh Phangan

13 novembre 2008
Vigilance face aux méduses toxiques en mer d’Andaman

7 novembre 2008
La cuboméduse s’invite en Thaïlande

Du vinaigre pour neutraliser le venin

Le vinaigre est en effet présenté depuis de nombreuses années comme le moyen le plus efficace pour traiter les piqures de méduses dans les tous premiers instants. Verser du vinaigre directement sur les plaies pendant 30 secondes permettrait de limiter voire de bloquer, non pas la douleur, mais la libération du venin dans l’organisme par les nématocystes (cellules urticantes) n’ayant pas encore inoculé le dangereux liquide. Néanmoins, des scientifiques australiens soutiennent depuis l’an dernier que le vinaigre peut augmenter le volume de venin libéré par les nématocystes qui ont déjà commencé à inoculer.

L’eau douce est à proscrire car elle augmente la douleur et pourrait faciliter la pénétration du venin. Il faut dans tous les cas consulter d’urgence un médecin après tout contact avec des cuboméduses.

Les cuboméduses sont parmi les méduses les plus toxiques au monde, et donc les plus dangereuses, en particulier pour les enfants.

Le plus souvent, les piqures de cuboméduses entrainent des vomissements ou la nausée, diarrhée, douleurs abdominales, des spasmes musculaires, picotements ou engourdissements. Dans les cas les plus rares, elles peuvent causer des difficultés respiratoires, le coma et la mort par arrêt cardiaque en seulement quelques minutes. Certains spécialistes estiment qu’une victime qui est toujours en vie plus de cinq minutes après avoir été piquée survivra.

Selon un rapport de la National Science Foundation, environ 150 millions de personnes dans le monde sont exposées aux méduses chaque année et les cuboméduses tueraient 50 à 60 personnes.

Transparente, la cuboméduse est difficile à apercevoir. Elle affectionne particulièrement les eaux peu profondes, où se trouvent les poissons dont elle se nourrit. Ses filaments, très venimeux, peuvent mesurer jusqu’à trois mètres de long.

Les cuboméduses se trouvent plus communément dans les océans Indien et Pacifique. Le phénomène reste encore assez rare en Thaïlande. Avant les trois décès de ces 13 derniers mois, seuls deux cas mortels avaient été recensés : l’un à Koh Phangan en 2002 et l’autre à Koh Lanta en avril 2008.

P.C. avec AFP () mercredi 7 octobre 2015
{loadposition 728-2_bangkok-article}

0 Commentaire (s)Réagir