Mardi 25 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Rétrospective Pen-ek Ratanaruang à l’Alliance française de Bangkok

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 23/01/2018 à 00:00 | Mis à jour le 23/01/2018 à 00:33
Photo : Pen-ek Ratanaruang est à l’honneur à l’Alliance Française de Bangkok en janvier, au travers d’une rétrospective de sept longs-métrages
affiche-facebook-ratanaruang

Après un week-end en décembre dernier consacré à Apichatpong Weerasethakul qui reçut la Palme d’or à Cannes pour Oncle Bonmee en 2010, l’Alliance française de Bangkok nous propose une rétrospective consacrée à Pen-ek Ratanaruang.

Cet autre réalisateur majeur est l’une des figures emblématiques de la nouvelle vague du cinéma thaïlandais.

Pen-ek Ratanaruang est né à Bangkok en 1962. Il fait ses débuts en tant que réalisateur en 1997 avec Fun Bar Karaoke. Fort de son succès, il est désormais reconnu comme l’un des pionniers de la "nouvelle vague" thaïlandaise de la fin des années 1990 au début des années 2000.

A son actif, le réalisateur compte 9 longs-métrages, tous sélectionnés pour les festivals de Cannes, Berlin ou Venise, et distribués dans le monde entier. De plus, quatre de ses films - 6ixtynin9 , Mon-Rak Transistor, Last Life in the Universe et Headshot – ont été les entrées officielles de la Thaïlande aux Oscars, dans la catégorie Meilleur films en langue étrangère. Pen-ek a notamment reçu le prix Silpathorn en 2004 et a été décoré du grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français en 2013.

L’Alliance Française de Bangkok a décidé de mettre le réalisateur à l’honneur du 19 au 27 janvier à travers une rétrospective de sept longs-métrages. Après la projection en ouverture de Mon-rak Transistor, émouvante fable sociale dont la présentation subtile, à la fois poétique et drôle a fait l’unanimité auprès du public, suivie dans le week-end de Fun Bar Karaoke et A Funny Story, la retrospecctive se poursuit cette semaine avec d’autres œuvres de ce talentueux cinéaste:

-    Mardi 23 janvier, 18h30 : La Nymphe (2009) 
-    Jeudi 25 janvier, 18h30 : Paradoxocracy (Documentaire socio-politique - 2013) 
-    Vendredi 26 janvier, 18h30 : Ploy
-    Samedi 27 janvier, 15h (en présence de Pen-ek) : le Doulos de Jean-Pierre Melville, choisi par le réalisateur comme film l’ayant inspiré, suivi de Headshot à 18h.

En savoir plus sur le site de l'Alliance Française de Bangkok

0 Commentaire (s)Réagir