Vendredi 20 juillet 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Prévenir le risque de thrombose lors d’un vol long-courrier

Par Bumrungrad International | Publié le 03/07/2018 à 00:00 | Mis à jour le 03/07/2018 à 03:50
Thrombose-740

La thrombose veineuse profonde n’est pas un terme agréable à l’oreille. Pourtant, avoir conscience du risque, apprendre à le maîtriser et le prévenir est essentiel pour profiter d’un long vol sans soucis. 

L’avion est aujourd’hui le moyen de transport le plus sûr. Mais, avec l’altitude et la pression atmosphérique, certaines personnes peuvent être sujettes au risque de thrombose veineuse profonde. 

Ce terme médical barbare relève de la formation d’un caillot sanguin dans les veines profondes du corps, un mal à prendre en considération pour éviter des complications. 

Mieux appréhender le risque pour mieux l’empêcher. La thrombose veineuse profonde, comme l’explique le Dr Veeravorn Ariyakhagorn, chirurgien vasculaire de l’hôpital Bumrungrad de Bangkok, est la présence d’un caillot sanguin, le plus généralement situé dans les jambes. 

Le plus grand danger dans ce cas est le détachement du caillot et son avancée dans une artère pulmonaire obstruant le flux sanguin ce qui provoque l’embolie pulmonaire chez le sujet.

Le développement d’une thrombose de ce type résulte généralement d’une immobilisation prolongée des jambes, comme lors d’un vol long-courrier.

Et certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres de souffrir d’une thrombose. L’hérédité de problèmes vasculaires (circulation sanguine), la grossesse ou l’immobilité à cause de l’âge ou de l’obésité sont les principaux facteurs de risques. 

Sans devenir hypocondriaque, une bonne connaissance de son risque de thrombose permet de reconnaître les symptômes au bon moment. La formation d’un caillot survient par le gonflement des jambes avec la présence de rougeurs ou d’une sensibilité, les symptômes peuvent parfois diverger. 

Généralement, la thrombose ne touche qu’une seule jambe. L’embolie pulmonaire, quant à elle, se manifeste concrètement par une douleur thoracique lors d’une respiration profonde, parfois le crachat de sang, l’essoufflement, un pouls rapide et/ou des étourdissements. 

Une bonne maîtrise du risque de développement de thrombose peut passer par tout un panel de petits exercices. L’immobilisation étant en cause, les mouvements dans l’avion sont recommandés. Se lever quand le témoin lumineux vous le permet, et marcher dans l’allée. Si vous êtes coincés entre deux personnes endormies, vous pouvez, assis, étirer votre cou, vos membres, jambes et bras, en les dépliants. La position la moins favorable à adopter, en avion ou chez vous, est le croisement des jambes qui restreint le flux sanguin. 

Si votre médecin vous a prescrit des médicaments, comme de l’aspirine ou des anticoagulants, suivez son conseil. Pour un confort optimal et une conscience apaisée, vous pouvez également enfiler des bas de contention qui, depuis la génération de nos grands-parents, ont évolué pour se décliner en différentes hauteurs, pressions et coloris. 

Si vous pensez souffrir d’une thrombose veineuse profonde d’après les symptômes décrits ci-dessus, contactez l’hôpital Bumrungrad ou votre médecin. 
 

Hôpital Bumrungrad Bangkok

Bumrungrad International

Bumrungrad International est un hôpital accrédité, polyspécialisé, à Bangkok, considéré comme l'un des meilleurs au monde. Il propose des diagnostics et des infrastructures de soins thérapeutiques et intensifs ultramodernes aux normes internationales.
0 CommentairesRéagir

Vivre en Thaïlande

TOURISME

AirBnB: louer son logement à la nuit est désormais légal en Thaïlande

AirBnB et le Département de l’administration provinciale thaïlandais ont annoncé, le 6 juillet, leur partenariat pour permettre aux particuliers de louer leur logement et développer un tourisme local.