Mercredi 20 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le baht thaïlandais atteint son plus haut niveau en 6 ans

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 10/10/2019 à 02:12 | Mis à jour le 15/10/2019 à 02:20
Photo : Reuters
Baht-monnaie-thailande

Le baht thaïlandais a atteint son niveau le plus haut depuis six ans, mercredi, alors que la plupart des devises asiatiques ont enregistré une légère appréciation par rapport au dollar.

Cette nouvelle hausse intervient alors que les tensions entre les Etats-Unis et la Chine connaissent une nouvelle escalade à l’approche de négociations commerciales de haut niveau.

Les relations entre les deux plus grandes économies mondiales se sont détériorées après que le gouvernement américain a élargi sa liste noire des échanges commerciaux pour y inclure certaines des plus grandes startups chinoises d'intelligence artificielle, qui ont suscité de vives critiques de la part de Pékin.

De tels différends, quelques jours seulement avant les pourparlers à haut niveau, ont réduit les espoirs de parvenir à un accord.

Le yuan chinois a ouvert légèrement à la baisse avant de se raffermir à 0,1%, tandis que le dollar singapourien et le dollar taïwanais sont demeurés pratiquement inchangés.

Dans le même temps, la roupie indonésienne a reculé de 0,2%, tandis que la roupie indienne et le ringgit de Malaisie ont légèrement fléchi.

Les marchés financiers sud-coréens étaient fermés pour jour férié.

Le peso s'est raffermi de 0,3% après que le gouverneur de la banque centrale a indiqué que la baisse des taux du mois dernier pourrait être la dernière de l'année.

Le baht s'est renforcé pour sa part de 0,3% par rapport au dollar, atteignant son niveau le plus fort depuis juin 2013, les traders faisant fi des inquiétudes de la banque centrale par rapport à la vigueur de la monnaie thaïlandaise qui s'échangeait mercredi à 30,32 dollars à 04h05 GMT.

Le baht est la devise ayant connu la plus forte augmentation en Asie jusqu’à présent cette année, en hausse de 7,3% par rapport au dollar américain, en raison notamment d’un fort excédent de compte courant et des entrées de capitaux dans le royaume. 

La Banque de Thaïlande (BOT) reste préoccupée par l'impact de la vigueur de sa monnaie sur la deuxième plus grande économie de l'Asie du Sud-Est et envisage de mettre en œuvre des mesures supplémentaires si nécessaire, selon le compte rendu de réunion de la BOT datant du 25 septembre.

"Le Comité de politique monétaire reste préoccupé par l'appréciation du baht par rapport aux monnaies de ses partenaires commerciaux dans le contexte de ralentissement économique, car l'économie pourrait être plus vulnérable à une appréciation accrue de la monnaie", a indiqué le compte-rendu de réunion.

"Cela ajouterait un poids supplémentaire au ralentissement de la demande intérieure, en particulier les secteurs manufacturiers et des services liés aux exportations".

Le gouverneur de la BOT, Veerathai Santiprabhob, a déclaré à Reuters que la banque centrale envisageait d'assouplir davantage les règles régissant les sorties de capitaux d'ici la fin de l'année afin de contribuer à l'équilibre des flux.

Lors de la réunion du 25 septembre, les responsables de la politique monétaire ont laissé le taux directeur inchangé à 1,50% après une réduction surprise décidée en août - la première depuis avril 2015.

La banque centrale a également abaissé ses prévisions de croissance économique pour 2019 de 3,3% à 2,8%. La croissance l'année dernière était de 4,1%.

Le prochain examen de la politique monétaire aura lieu le 6 novembre.

Alors que des mesures macroprudentielles ont en partie permis de répondre à certains risques liés au système financier, d’autres menaces pour la stabilité financière persistent et doivent être surveillés, indique le compte-rendu qui souligne qu’un endettement élevé et croissant des ménages pourrait entraîner une accumulation de risques dans le secteur des ménages.

La dette des ménages thaïlandais représentait 78,7% du produit intérieur brut à la fin du mois de juin, parmi les plus élevées d'Asie.
 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles