Dimanche 19 août 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Thaïlande sous pression de Washington pour isoler Pyongyang

Par AFP | Publié le 16/12/2017 à 00:05 | Mis à jour le 18/12/2017 à 00:51

L'émissaire américain chargé de la Corée du Nord, Joseph Yun, a tenté jeudi de convaincre la Thaïlande d'isoler Pyongyang, ce que Bangkok a déjà commencé à faire en réduisant drastiquement ses échanges commerciaux, a-t-on indiqué officiellement à Bangkok.

"On s'attend à ce que d'ici la fin de 2017, il n'y aura plus d'importations ou d'exportations de marchandises entre la Thaïlande et la Corée du Nord", a déclaré Pimchanok Vonkorpon, un responsable du ministère thaïlandais du Commerce.

Durant les neuf premiers mois de cette année, le commerce bilatéral s'est établi à 1,6 million de dollars, soit une réduction de 94% par rapport à la même période de 2016, selon le ministère thaïlandais des Affaires étrangères.

La diplomatie américaine n'était pas disponible dans un premier temps pour commenter cette seconde étape de la tournée asiatique de M. Yun, après le Japon.

Le général Wanlop Rugsanoah, chef du conseil de sécurité thaïlandais, a précisé à l'AFP que les Etats-Unis ont également demandé à la Thaïlande "de faire davantage pression sur la Corée du Nord", notamment par le biais de "la réduction des relations diplomatiques".

Il a par ailleurs démenti toute rencontre organisée à Bangkok entre négociateurs américains et nord-coréens.

Alliée traditionnelle de Washington, la Thaïlande est un des rares pays d'Asie du Sud-Est à accueillir une ambassade nord-coréenne et entretenait jusqu'ici des liens commerciaux importants avec Pyongyang.

Selon la diplomatie thaïlandaise, Bangkok est le troisième plus important partenaire commercial pour Pyongyang, après Pékin et Séoul: les échanges commerciaux entre les deux pays étaient de plus de cent millions d'euros en 2014.

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson s'était rendu à Bangkok en août afin de tenter de convaincre Bangkok d'isoler Pyongyang, grâce notamment à un durcissement du régime des visas.

Les Etats-Unis s'inquiètent de compagnies nord-coréennes d'export-import utilisant Bangkok comme plateforme régionale, changeant leurs noms fréquemment.

Washington voudrait convaincre les militaires thaïlandais de fermer ces sociétés écran afin de couper ce canal commercial utilisé jusqu'ici sans restriction par la Corée du Nord.
 

0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet