Jeudi 20 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La députée Anne Genetet fait sa deuxième permanence virtuelle samedi

Par L. BOURBOULON | Publié le 03/11/2017 à 00:27 | Mis à jour le 06/11/2017 à 00:07
Photo : La députée Anne Genetet lors du Facebook live du 7 octobre
Anne-Genetet-Facebook-Live-4-740

Anne Genetet, députée de la 11e circonscription des Français à l'étranger, donnera sa deuxième permanence virtuelle avec les Français d’Asie, d’Océanie, et d’Europe orientale le 4 novembre via Facebook Live. Lepetitjournal.com revient sur son premier échange du 7 octobre

Elue en juin dernier sous la bannière de la République en Marche (REM), Anne Genetet a choisi d'avoir recours aux nouvelles technologies pour assurer une permanence auprès des Français présents dans les quarante-neuf pays que recouvre sa circonscription d'Europe Orientale jusqu'en Océanie lors d’un Facebook Live.

Cet outil proposé par le réseau social aux 2 milliards d’utilisateurs permet de diffuser un flux vidéo en direct vers les personnes connectées tout en recevant en même temps les réactions des spectateurs. Cela lui a permis de donner des informations sur les travaux réalisés pendant ses premiers mois de mandat et ceux en cours et de répondre aux questions des internautes qui pouvaient questionner et réagir par commentaire sur sa page Facebook ou bien sur Twitter avec le hashtag #AskAnneGenetet. La vidéo a été visionnée plus de 1.400 fois.

Après une longue mise en place et le réglage de problèmes techniques, la permanence a pu commencer. Des questions reçues à l'avance avaient été préparées, mais le format live a permis aux internautes d'interagir avec la députée par des commentaires ou des tweets. La députée novice s’est exprimée pour la première fois face à sa circonscription sur un ton assuré et tenant à rappeler qu’elle ne pose pas de filtre à son discours.

De nouvelles réponses aux besoins des Français de l’étranger

Tout d’abord, sur la prise en compte des Français lors de leur arrivée et de leur départ du pays, Anne Genetet explique qu'il est nécessaire de chercher comment accompagner la mobilité, tout en cherchant à encourager cette présence française dans le monde.

Elle évoque ainsi le statut existant pour les "impatriés" ou pour les dirigeants de start-ups, invitant ceux-ci à se renseigner plus en détail pour bénéficier de ces statuts "très avantageux".

La députée a dit travailler sur la création d’une mission parlementaire pour apporter une assistance au retour des expatriés et qui devrait engendrer un changement sur le plan fiscal.

D’autre part, elle énonce une autre alternative à encourager, celle du développement des diasporas. Elle estime en effet qu’il est difficile pour l’État d'être présent à tous les niveaux dans différents pays. Et, selon elle, une communauté mieux développée et mieux organisée pourrait permettre de faciliter les démarches et l'intégration des Français à l'étranger, aussi bien à leur arrivée qu'au moment du départ.

"On a parfois des informations beaucoup plus vite et beaucoup plus utiles et pertinentes entre nous qu’en passant par un fonctionnaire de l’Etat".

Un rectorat pour les Français de l’étranger

Plusieurs questions ont aussi été posées au sujet de l’éducation. Anne Genetet pense qu’il y a un manque de professeurs, ceci étant la conséquence d’un problème de formation. "Il faut arrêter d’être dépendant de ce problème", estime la députée. Comme solution, elle propose la création d’un rectorat pour les Français de l'étranger au sein duquel la mobilité des enseignants et leur formation sera possible, considérant que l’objectif est de "trouver des solutions pour accompagner les établissements dans leurs démarches".

Au sujet des bourses scolaires dont elle s’occupe, Anne Genetet déplore que "l’État finance une dépense qu’il ne contrôle pas" étant donné que certains établissements français à l’étranger fixent eux-mêmes leurs frais de scolarité. Elle fait pour l'occasion un parallèle avec les Etats-Unis, où l’État a décidé de plafonner les bourses plutôt que d'agir sur les coûts de scolarité.

Sur la ligne de la majorité

Le sujet de la fiscalité a plusieurs fois été évoqué lors de ce live du 7 octobre, par rapport aux pensions alimentaires ou aux retraites.

Sur le sujet très controversé de l’ISF, Anne Genetet pense qu'il faut "donner de la dignité par le travail et non pas par de l'assistanat", et donc encourager la prise de risque et ne pas sanctionner ceux qui possèdent. "Nous avions un certains nombre de Français avec des fortunes importantes qui sont partis à l’étranger ces 5 à 10 dernières années", rappelle-t-elle, estimant que "ce n’est certainement pas en leur proposant des impôts supplémentaires sur ce qu’ils possèdent qu’on va les faire revenir".

De même, le projet de loi anti-terroriste porté par le groupe de la République en Marche a été énoncé par l'un des participants au live. La députée annonce être entièrement d'accord avec l'ensemble des 10 amendements de cette loi qu'elle ne considère pas comme liberticide, estimant qu'elle donne les moyens pour se rapprocher de la menace.

Les Français de l’étranger dans l’Union Européenne

Anne Genetet explique ensuite que le budget 2018, qui sera voté par l'Assemblée nationale en novembre, fait l'objet de discussions au sein de la commission des finances et du groupe REM, précisant que les députés du groupe s'accordent notamment autour de leur volonté d'annuler certaines contributions sociales.

La question de l'Europe a aussi été abordée, des commentaires du live évoquant la mutualisation des postes consulaires avec les autres pays de l'Union européenne. Là-dessus, la députée a expliqué que, si une mutualisation de certains moyens peut être envisageable, cela pose surtout un problème sur le plan diplomatique en règle générale. D'autre part, elle souligne qu’une réflexion sera menée sur l'Europe des territoires par le parti LREM qui souhaite lancer une "Grande marche" au sein de l'Union Européenne, avec peut-être une nouvelle liste représentant les Français de l’étranger aux prochaines élections européennes pour représenter les français à l'étranger.

Anne Genetet invite les Français d’Asie, d’Océanie, et d’Europe orientale le premier samedi de chaque mois pour une permanence en ligne sous forme de Facebook live. Il est possible de lui poser vos questions en commentaire sur Facebook ou par email à anne.genetet@assemblee-nationale.fr.

Prochain rendez-vous le 4 novembre à 16h https://www.facebook.com/AGenetet/

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet