Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DEMOGRAPHIE - La Thaïlande veut encourager l’embauche des plus de 60 ans

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 24/05/2016 à 22:00 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16

Le ministère thaïlandais des Finances veut encourager les entreprises du secteur privé à engager davantage de personnes âgées en accordant des avantages fiscaux.

La Thaïlande compte aujourd’hui, pour une population de près de 68 millions d’habitants, 15,8% de personnes de plus de 60 ans, soit 10,7 millions de personnes, selon le Global Age Watch Index 2015 publié par l’ONG HelpAge International. Ce taux devrait atteindre 26,9% en 2030 et 37,1% en 2050.

Pour l’heure on compte 6,8 travailleurs pour une personne de plus de 60 ans, mais d’ici 2050, ce ratio devrait tomber à 1,9 travailleur.

Pour faire face au vieillissement de la population, le ministère thaïlandais des Finances voudrait faire passer une nouvelle loi pour inciter les entreprises à engager des séniors. Il propose pour cela d’accorder des avantages fiscaux aux sociétés en leur permettant de déduire deux fois le salaire de leurs employés âgés de 60 ans ou plus.

Les personnes âgées de plus de 60 ans aujourd’hui sont encore suffisamment fortes et peuvent continuer à aider la société. Au lieu de les laisser partir et compter sur une pension, nous pouvons continuer à les employer”, a déclaré le directeur général du Département des Revenus au sein du ministère des Finances, Prasong Poontaneat. “D’ici dix à quinze ans, la population des plus de 60 ans va croître de manière importante, nous devons aider ces personnes mais aussi préparer le pays à ce vieillissement de la société”, ajoute-il.

Le gouvernement a commencé à étudier et prendre en compte ce vieillissement de la population il y a une dizaine d’année avec l’adoption d’un premier plan pour prendre soin des personnes âgées (2001-2011), rappelle Porametee Vimolsir, secrétaire général du National Economic and Social Development Board (NESDB). Ce plan prévoit la prise en charge des personnes âgées et inclut dans son programme la promotion d’une attitude positive envers les aînés, la santé et la protection sociale.

En 2011, un deuxième plan a été adopté pour une nouvelle période de 10 ans. Ce plan a entre autres permis la création d’un fond de pension national et d’offrir un accès gratuit aux soins de santé. D’autres mesures pour encourager les seniors à rester actifs sont également prévues.

Il faudrait que les gens restent actif plus longtemps, si travailler dans les champs quand on est vieux ce n’est pas possible, le travail de bureau, on peut le faire sur une durée beaucoup plus longue”, insiste Porametee Vimolsir.

Vers une baisse des pensions

Parmi d’autres mesures, le ministère des Finances a également proposé la semaine dernière de revoir le système de pensions et de ne plus en accorder aux personnes qui gagnent plus de 9.000 bahts par mois.

Actuellement, le montant de la pension versée varie en fonction de l’âge, et près de 80% de la population thaïlandaise de plus de 60 ans en bénéficie. C’est ainsi que les personnes de 60 à 69 ans perçoivent 600 bahts par mois, celle dans la tranche d’âge comprise entre 70-79 ans perçoivent 700 bahts, les 80-89 ans ont 800 bahts et les plus de 90 ans 900 bahts. “Le gouvernement prévoit également de remonter l’âge de la retraite de 60 à 65 ans”, ajoute le secrétaire général du NESDB. “En fait, il faut que les gens prennent conscience qu’ils doivent économiser pendant leur vie active pour avoir de quoi vivre lorsqu’ils seront vieux”.

L’annonce de la décision n’a pas été accueillie sans un certain scepticisme.

Dans son éditorial du 18 mai, le journal The Nation demande si “9.000 bahts par mois est un montant suffisant, surtout quand on vieillit et que l’on n’est plus à même d’avoir des problèmes de santé ?

The Nation rappelle par ailleurs que cette diminution dans l’octroi d’une allocation de pension permettrait au gouvernement d’économiser seulement 10 millions de bahts par mois sur un budget annuel total des pensions de 70 milliards de bahts.

En Asie, on devient vieux avant de devenir riche! La plupart des personnes âgées ont un niveau de vie, des revenus moins élevés que lorsqu’ils avaient 30 ou 40 ans. C’est une situation à l’opposée des pays riches", critique Edouardo Klien. "Si pour les jeunes ce n’est pas facile financièrement en début de carrière, ils peuvent s’attendre, lorsqu’ils seront pensionnés, à avoir un statut plus élevé, ce qui n’est pas le cas en Thaïlande”, poursuit-il.

Si 75% des personnes âgées se déclarent satisfaites de leur niveau de vie financier selon HelpAge International, 10,9% sont considérées comme pauvres, 7,1% sont à la limite de la précarité.

Catherine VANESSE () mercredi 25 mai 2016
{loadposition 728-2_bangkok-article}

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PAROLE D'EXPERT

Attaquez l’asthme avant qu’il n’attaque!

Les études épidémiologiques menées en Thaïlande depuis 1985 ont démontré la prédominance de l’asthme qui a augmenté de 5% à 15% dans les 10 dernières années, particulièrement dans la région de Bangkok