Vendredi 21 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CFE – Convention reconduite avec le Bangkok Hospital jusqu’au 31 décembre

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 01/09/2013 à 22:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 14:02

Un litige financier entre la Caisse des Français de l’étranger et le Bangkok Hospital avait conduit à l’annonce en mai de la suspension de la convention du tiers payant. Celle-ci est finalement reconduite du 2 septembre au 31 décembre, le temps de trouver un accord définitif… ou pas.

C’est par un laconique communiqué que la Caisse des Français de l’étranger (CFE) a annoncé jeudi 29 août qu’un accord intérimaire avait été trouvé avec le Bangkok Medical Center (Bangkok Hospital). Le message dit que les prises en charge des hospitalisations des assurés de la CFE sont à nouveau prises en compte du 2 septembre au 31 décembre 2013. La Caisse ajoute que les pourparlers continuent pour trouver un accord définitif pour 2014.

En clair, la convention du tiers payant est reconduite pour quatre mois, en attendant qu'une solution satisfaisante soit trouvée entre les différentes parties.

Cette nouvelle met fin très partiellement à l’angoisse des quelque 2.000 adhérents à la CFE en Thaïlande qui ont vu successivement la convention du tiers payant suspendue en mai avec le Bangkok Hospital et au 31 juillet avec trois hôpitaux du groupe Samitivej. 

Depuis le 1er septembre 2006 avec le Bangkok Hospital et le 1er mai 2011 avec Samitivej Hospital, les assurés de la “Sécurité sociale” des Français de l’étranger n’avaient normalement pas à effectuer l’avance de frais en cas d’hospitalisation. La prise en charge était assurée par la CFE et la complémentaire santé du patient.

Mais ces dernières semaines, un différend financier s’est fait jour entre la CFE et les hôpitaux thaïlandais conventionnés. Ces derniers reprocheraient aussi à la Caisse un manque de réactivité et une prise en charge trop lente des soins. Ces points d’achoppement ont conduit à ces deux suspensions successives. Conséquence pour les assurés : en cas d'hospitalisation dans un de ces hôpitaux, ils devaient, une fois la suspension effective, assurer l'avance de frais, et se faire rembourser ensuite.

Ce désaccord entre la Caisse et ces hôpitaux thaïlandais a pu plonger certains membres de la CFE en Thaïlande dans les difficultés financières. Ainsi, lepetitjournal.com a reçu le témoignage d’un retraité français, établi à Bangkok. Cet ancien fonctionnaire de l’État français est en dialyse depuis plusieurs mois. Le Bangkok Hospital lui avait annoncé qu’au 1er juillet, l’avance de frais de ses séances dont il bénéficiait jusqu’alors n’aurait plus cours. À compter de cette date, il a du avancer 2.500 euros par mois pour continuer à suivre son traitement… Cette situation très inconfortable aura donc duré 60 jours. 

À ce jour, aucune évolution de la situation n’a, par contre, été constatée en ce qui concerne les hôpitaux Samitivej. La reconduction de la convention avec le Bangkok Hospital pour quatre mois constitue donc un simple répit pour les adhérents de la CFE, mais sûrement pas la fin de l’incertitude.

LB () lundi 2 septembre 2013

{loadposition 728-2_bangkok-article}

0 Commentaire (s)Réagir