Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

French Tech : coopération franco-thaïe entre Toulouse et Bangkok

Par L. BOURBOULON | Publié le 03/10/2017 à 08:32 | Mis à jour le 03/10/2017 à 11:59
Photo : Jean-François Goumy, directeur pays pour Business France (Thailande, Birmanie, Laos) et Lars Meyer-Waarden, Professeur de l’IAE Toulouse signent le MoU devant des représentants de l'ambassade et des entrepreneurs de la French Tech
Signature-MoU-French-Tech-Thailande

La French Tech Thaïlande et l'Université de Toulouse ont signé fin septembre à Bangkok un protocole d’accord autour de la coopération dans la formation supérieure et la recherche en Marketing.

L'Ecole de Management de l'Université Toulouse Capitole s'inscrit depuis quelques années dans une dynamique d'internationalisation des carrières en marketing en proposant à ses étudiants un master International Marketing. La particularité de celui-ci est d'offrir un parcours bi-diplômant avec l'Université Assumption à Bangkok ou encore l'école de management d'Ingolstad en Allemagne. Chaque année, des étudiants français, thaïlandais et allemands ont ainsi la possibilité d'acquérir des compétences en marketing international et multiculturel.

A ce titre, ces formations ont été retenues dans une convention établie entre l'Université de Toulouse et la French Tech Thaïlande fin septembre. La French Tech, issue de l'initiative du gouvernement français, encourage et cherche à promouvoir l'éco-système des start-up françaises en réunissant les professionnels francophones du domaine. La scène thaïlandaise des start-up est toute jeune et le gouvernement thaïlandais est bien déterminé à développer le secteur, ce dont comptent bien profiter les entrepreneurs réunis au sein de la French Tech avec le soutien de Business France.  

La signature de ce protocole d’accord (MoU) le 22 septembre entre l'Université de Toulouse et Business France -pour la French Tech Thaïlande- permettra à un groupe d'étudiants de bénéficier de l'offre de ressources et d'opportunités professionnelles que peuvent offrir les entreprises de la French Tech Thaïlande. En plus de la possibilité d'effectuer un stage ou une année de césure dans une de ces start-up grâce à leur visa étudiant, ils y réaliseront un projet tuteuré piloté par un professeur doctorant. Ils seront répartis en binôme avec un étudiant de l'université partenaire de leur formation dans l'une des sept start-up qui ont été sélectionnées selon leur projet.

Ce partenariat promet d’être fructueux au niveau recherche, pédagogique et professionnel. D'un côté, les étudiants et professeurs encadrants auront accès aux ressources de la start-up (date, big-data…). De l'autre, les start-up bénéficieront d'étudiants très qualifiés grâce à leur formation effectuée dans deux universités (double-diplôme). Ces projets tuteurés se clôtureront par un évènement "vitrine" pour les étudiants puisque ce sera l'occasion de montrer la réussite de ces projets et donc de leur travail. Cependant, ces projets sont aussi un moyen pour les start-up de la French Tech de recruter ces étudiants, et notamment les étudiants thaïlandais qui ont montré par le passé préférer rester en Thaïlande la formation terminée.

0 Commentaire (s)Réagir