Jeudi 18 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Des officiels impliqués après une descente dans un bordel de Bangkok

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 16/01/2018 à 00:00 | Mis à jour le 16/01/2018 à 09:22
Photo : LILLIAN SUWANRUMPHA/AFP - Une employée du Bureau des Enquêtes Spéciales présente des preuves collectées lors de la perquisition au salon de massage "Victoria Secret"
000_WO8SC

Cinq policiers et un responsable de la lutte contre le trafic humain font l’objet d’une enquête car ils sont soupçonnés d’avoir bénéficié des services d’un salon de massage sexuel de Bangkok et sont accusés d’avoir entrainé des filles mineures dans le commerce sexuel, ont fait savoir les autorités lundi.

La police, qui est intervenue sur dénonciation, a effectué une descente la semaine dernière au "Victoria Secret", un salon de massage ("massage parlour") de la banlieue de Bangkok connu pour ses bordels voyants et immenses qui proposent des services sexuels illégaux mais néanmoins vendus ouvertement.

Ils y ont trouvé plus de 100 travailleuses du sexe issues de Thailande, de Birmanie, du Laos et de Chine. Au moins trois d’entre elles avaient moins de 18 ans et avaient été contraintes de travailler là.

Un registre découvert pendant la perquisition et examiné par la presse locale mentionne 20 officiels qui se seraient vu offrir nourriture, boissons et même des "massages". 

Parmi eux apparaissent un commissaire et cinq policiers, mais aussi agent de la lutte contre le trafic humain dont le nom n’a pas été révélé ainsi qu’un agent du fisc.

Des reçus mensuels datés de mars 2014 à octobre 2017 permettent de détailler la répartition des avantages offerts.

Un responsable du ministère de l’Intérieur, Kongrob Kratumnat, a confirmé que les documents étaient bien "réels", ajoutant que les enquêteurs étaient aussi en train d’examiner un ordinateur saisi dans le salon de massage.

"Il y a encore beaucoup d’informations liées à de nombreux responsables gouvernementaux sur l’ordinateur qui vont demander du temps à analyser," a-t-il dit aux journalistes.

La presse locale estime que le "Victoria Secret" était lié au trafic transfrontalier de jeunes femmes issues de pays pauvres du sud-est asiatique qui passe par la Thailande vers la Malaisie.

La Thailande est connue pour son laisser-faire envers la prostitution qui est illégale dans le royaume mais largement tolérée.

Des responsables des pouvoirs publics sont régulièrement impliquées dans des scandales de corruption, permettant à l’industrie du sexe de prospérer, mais la police est rarement poursuivie dans un pays où le rang et la richesse protègent les malfaiteurs de la loi.

L’âge et le parcours de 25 autres filles du salon de massage est en cours de vérification pour déterminer si elles sont ou non mineures, a fait savoir un responsable du Bureau des Enquêtes Spéciales (DSI).

"Quatre-vingt-cinq autres femmes risquent d’être inculpées pour vendre illégalement des services sexuels et être expulsées," a ajouté le fonctionnaire sous couvert d’anonymat.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

INSOLITE

Ils risquent la peine de mort en Thaïlande pour leur maison flottante

Un couple américano-thaïlandais en quête de liberté a fait construire une maison au large des côtés sans autorisation. La marine thaïlandaise les poursuit pour menaces contre l'indépendance du royaume