Mercredi 20 juin 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Des lycéens thaïlandais vainqueurs du Hackathon Microsoft & UNESCO

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 12/06/2018 à 00:00 | Mis à jour le 11/06/2018 à 20:39
Photo : Microsoft/File - L’équipe gagnante, Nashimeteko a été récompensée par un prix de 20.000 bahts et un trophée remis par Son Altesse Royale la Princesse Maha Chakri Sirindhorn
App Sea Warnder

Une équipe thaïlandaise de développeurs en herbe a gagné le Hackathon UNESCO & Microsoft qui se déroulait le 21 mai dans la province de Rayong avec une appli destinée à rapprocher les pays de l’Asean

Des illustrations des tours jumelles Petronas en Malaisie, du Merlion de Singapour, des temples dorés de Thaïlande figurent parmi les monuments de l’Asie du Sud-Est qui défilaient sur l’écran derrière le nom “Sea Wander”. L’application mobile avec ses personnages de bande dessinée aux couleurs vives et ses jeux éducatifs a été couronnée, après un mois de développement, lors du Hackathon UNESCO & Microsoft pour la Culture et la Paix, le 21 mai. 

“J’ai appris tellement de nouvelles choses que je peux reprendre et utiliser dans mon travail et sous une nouvelle perspective pour l’histoire” a déclaré Yensira Chaisuk ou “Chin”, 18 ans, l’une des cinq membres de l’équipe gagnante, Nashimeteko. “A bien des égards, les pays de l’Asean ont les mêmes racines.”

L’équipe Nashimeteko, nommée d’après les cinq premières syllabes du prénom de chacun des membres, a été récompensée par un prix de 20.000 bahts et un trophée remis par Son Altesse Royale la Princesse Maha Chakri Sirindhorn. 

Les cinq coéquipiers sont élèves du lycée Rayong Wittayakom, province de Rayong, à 3 heures et demie de Bangkok. A la rentrée prochaine, ils entameront leur première année universitaire en sciences, en ingénierie et en arts. 

Le Hackhathon UNESCO & Microsoft pour la Culture et la Paix a été organisé dans le cadre d’efforts menés par la multinationale américaine pour encourager les jeunes femmes à entrer dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM). Aujourd’hui, seulement 30% des diplômés de STEM en Thaïlande sont des femmes. Ainsi, le Hackathon impose d’avoir au minimum des équipes mixtes. 

“Quand j’étais enfant, j’adorais dessiner” a déclaré Nappasorn Sangkiew, 17 ans, membre de l’équipe gagnante. “J’ai commencé à dessiner sur du papier, puis je suis passée à la peinture numérique sur un ordinateur portable, pour ensuite évolué vers la conception de logos et l’animation graphique.” 

L’application Sea Wander permet aux joueurs de choisir entre le rôle d’un riziculteur de Bali et celui d’un fabricant de soie cambodgien. Le jeu utilise le conte folklorique pour éduquer les utilisateurs à l’histoire du riz et de la soie pendant qu’ils labourent des champs ou nourrissent des vers à soie au travers de mini-jeux et de récits. 

"Je suis moi-même mère d’un enfant de cinq ans, c’est pourquoi je voudrais savoir où est-ce que je peux télécharger cette application," a déclaré l’une des juges, Montira Unakul, une responsable du programme culturel de l’Unesco à Bangkok. "Je pense que mon enfant veut jouer à ce jeu, et même de nombreux adultes dans cette salle aimeraient jouer aussi."

Le jury a eu droit à deux votes chacun pour leur choix final. Et Nashimeteko a été choisi par les cinq juges, faisant d’eux des gagnants à l’unanimité. Du côté des autres équipes, certaines avaient développé des applications proposant des questionnaires de réalité augmentée, un voyage dans le temps à partir d’histoires ou encore un parcours éducatifs sur la route des épices. 

Au total, cinq équipes finalistes ont participé à l’annonce des lauréats au siège de l’UNESCO de Bangkok. Durant deux mois, depuis le lancement de la compétition le 27 mars, les équipes se sont attelées à concevoir une application éducative web ou mobile sur l’histoire de l’Asie du Sud-Est, avant de la présenter au jury. 

Cette  création d’application s’inscrit dans le cadre du projet des Histoires Partagées de l’UNESCO, lancé en 2015, et qui vise à dissoudre les tensions entre les pays de l’Asie du Sud-Est et promouvoir la compréhension entre pays voisins. 

La promotion des identités nationales, qui fait que chaque pays de la région présente ses voisins proches ou lointains comme des concurrents, est ancrée dans les programmes d’histoire des 11 pays d’Asie du Sud-Est, d’après les historiens. 

Les représentations hostiles ont influencé les esprits de plusieurs générations les amenant à percevoir les nations voisines comme des ennemis. 

Le projet Histoires Partagées vise ainsi à fournir de nouvelles visions non-biaisées de l’histoire et propose une nouvelle manière de l’enseigner tout en mettant en lumière les similitudes entre les pays pour cultiver le respect. 

“Nous pensons que l’éducation est très importante”, a déclaré Desarack Teso, le directeur des Affaires externes et juridiques de Microsoft et l’un des membres du jury.

“L’emploi d’aujourd’hui pourrait ne pas exister demain, et celui de demain ne pas exister aujourd’hui, donc vous ne savez pas vraiment les compétences dont vous avez besoin pour être compétitif dans l’avenir.”

L’application Sea Wander, avec ses graphismes adaptés aux enfants, des sous-titres clairs, des musiques gaies et une jouabilité fluide, a été saluée par Teso comme un remarquable exemple de rencontre entre la technologie et l’apprentissage. Cela reflète la conviction de Microsoft que “la technologie, aussi avancée soit-elle, est destinée à servir et à renforcer les capacités de l’humanité” a-t-il déclaré. 

Le Hackathon s’inscrit dans l’objectif affiché de Microsoft d’aider les gens à acquérir les compétences numériques et les connaissances nécessaires pour réussir dans l’économie numérique et être “prêts pour l’avenir”, sans obstacles technologiques, pensées biaisées et normes dépassées –surtout pour les femmes. 

 

0 CommentairesRéagir