Vendredi 23 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Bruno Philip présente ‘Aung San Suu Kyi, l’icône fracassée’ 

Par Camille Thomaso | Publié le 17/01/2018 à 00:56 | Mis à jour le 17/01/2018 à 07:25
Livre-Aung-San-Suu-Kyi-L-icone-fracassee

Le journaliste français Bruno Philip présentera son nouvel ouvrage ‘Aung San Suu Kyi, l’icône fracassée’ lors d’une rencontre à l’Alliance française de Bangkok jeudi 18 janvier à 19h. Il sera accompagné de deux invités : Arnaud Dubus, journaliste pour Libération et RFI et Olivier Jeandel, de la Libraire "Carnets d'Asie". 

Correspondant pour le Monde en Asie du Sud-Est, Bruno Philip a eu l’occasion au cours de sa carrière de rencontrer Aung San Suu Kyi, actuellement conseillère d'État et dirigeante de facto du Myanmar. Parallèlement, l’auteur a aussi couvert l’exode des Royingya, peuple musulman apatride, qui fait l’objet d’incessantes persécutions en Birmanie, le dernier épisode étant l’exode massif de plus de 700.000 personnes qui ont fui ces derniers mois au Bangladesh voisin après des violences répétées dans l’Etat de l’Arakan (ou Rakhine). 

Aung San Suu Kyi, l’icône fracasséeA travers son livre, Bruno Philip revient sur le passé, celui de la jeune Aung San Suu Kyi, activiste birmane, fervente défenseuse des valeurs démocratiques et longtemps adulée par l’Occident comme l’Antigone contemporaine. Par le biais d’une approche psychologique, l’auteur révèle une autre facette d’Aung San Suu Kyi, dirigeante dotée d’une détermination de fer, au revers autocratique. De plus, son silence face aux persécutions perpétuées dans son propre pays aura finalement controversé son image sur la scène internationale.

Lire aussi sur Asialyst ENTRETIEN - Aung San Suu Kyi, Antigone et "icône fracassée" de Birmanie

L’introduction, rédigée par Remy Ourdan, reporter du Monde ayant lui-aussi couvert l’exode des Rohingya au Bangladesh, permet de contrebalancer avec un portrait hâtif de la prix Nobel de la paix et de comprendre la chute de celle qui fut une icône planétaire. 

La présentation est gratuite et sera suivie d’une séance de dédicace de l'auteur à la médiathèque de l'Alliance.

INFORMATIONS PRATIQUES
Jeudi 18 janvier 2018, à 19h00 (Entrée libre)
Renseignements: 02 670 42 40 | mediatheque@afthailande.org
Médiathèque de l’Alliance française de Bangkok
179 Thanon Witthayu, Lumpini, Pathum Wan, Bangkok 10330 

4 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

jojo127 mer 17/01/2018 - 07:35

Il est triste de voir le comportement des journalistes occidentaux à l'encontre de cette dame. Comme toujours, on veut brûler ce que l'on a adoré. Idolâtrer pour mieux consumer. La/les civilisations asiatiques et particulièrement du sud-est évoluent à leur rythme et dans leurs systèmes socio-culturels à cent mille lieues des visions humanitaires idéalistes béates déconnectées du réel des pseudo élites humanistes. Juger de leur comportement et notamment dans ce cas demanderait pour le moins d'être intégré à ces sociétés et non de bombarder en altitude sans connaissance réelle du terrain. Tout ce que j'aime.

Répondre
Commentaire avatar

herve blandin ven 16/02/2018 - 04:21

Pas mal alors que le livre est juste sorti et que vous ne l' avez pas lu ...

Répondre
Commentaire avatar

Nardo ven 16/02/2018 - 04:19

Bravo , ça me rassure de vous lire .

Répondre
Commentaire avatar

Anatoll mar 20/02/2018 - 03:34

Pour faire suite à ce que nous dit jojo 127 , il faut savoir que 1) Aung San Suu Kyi ne controle pas l'armée ,celle-ci s'est réservée 25% des sièges à l'assemblée,et se comporte sur le terrain en armée autonome . 2) Lorsque la Dame de Rangoon était dans l'opposition elle à toujours cru à la négociation et le temps lui a donné raison. Je crois que "le silence" de Suu Kyi signifie qu'elle ne peut pas étaler au grand jour ses négociations avec l'armée . 3) Il faut se demander pourquoi le silence et l'ignorance ( ?) des médias sur l'origine et le comportement des Rohingya envers la population locale dès le début de leur arrivée ; dernièrement lors des conflits qui les a armés ? 4) Quelle est la composition de l'O.N.U. ?, qui manoeuvre quoi ? Nous n'avons pas eu beaucoup de protestations sur les masacres des Chrétiens d'Orient et du Soudan . 5) Le Sud-Est Asiatique est l'un des objectifs de DAESCH , regardez l'Indonésie, ça démarre très fort .

Répondre