Samedi 15 août 2020

MANIFESTATIONS – Le peuple déverse son sang pour dénoncer l’injustice des élites

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 16/03/2010 à 23:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 14:45

Les manifestants antigouvernementaux ont répandu environ 300 litres de leur propre sang, hier, devant le siège du gouvernement et le bureau du Parti Démocrate, afin de symboliser la sincérité de leurs revendications. Le Premier ministre, qu'ils jugent illégitime, a réitéré son intention de rester en place. Ils comptent donc réitérer l'opération aujourd'hui sur la résidence de celui-ci sur Sukhumvit
Voir aussi les vidéos de la journée du 16 mars

Les manifestants ont déversé plusieurs dizaines de litres de sang devant les policiers qui gardaient le bureau du parti Démocrate du Premier ministre Abhisit Vejjajiva (Photo Pierre QUEFFELEC)

Bien décidés à obtenir la chute du Premier ministre thaïlandais, les "chemises rouges", ont tenu leurs promesses hier en répandant, comme ils l'avaient annoncé, des centaines de litres de leur propre sang. Cet acte insolite était destiné à symboliser le "sacrifice" d'un peuple qui se dit négligé par les élites du pays. Plusieurs milliers de manifestants favorables à l'ex-Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra ont fait la queue dès les premières heures du matin pour donner 10 centimètres cubes de leur sang, soit environ 300 litres selon les organisateurs qui avaient toutefois espéré la veille récolter 1.000 litres.
Ils se sont ensuite rendus par milliers devant la maison du gouvernement portant les bidons d'hémoglobine qu'ils devaient répandre devant le siège du gouvernement puis ensuite devant les bureaux du Parti Démocrate (PD), à quelques kilomètres de là. L'effusion symbolique a été précédée d'un rituel réalisé par un Brâhmane vêtu d'un costume traditionnel blanc qui a invoqué une malédiction contre le gouvernement et le parti du Premier ministre Abhisit Vejjajiva.

Sacrifice macabre
"Ce sang est une offrande sacrificielle, pour montrer notre amour de la Nation, pour montrer notre sincérité", a proclamé Veera Musikapong, l'un des leaders du mouvement. Tout au long des kilomètres parcourus sous la chaleur de l'été bangkokien, les manifestants brandissaient fièrement les bouteilles emplies de sang. "Si Abhisit s'entête, même s'il n'a pas de sang sur les mains, il en aura sur les pieds", avait prévenu dans la matinée Nattawut Saikua, chef de file du mouvement. Selon Jaran Ditapichai, une autre figure du groupe, l'idée de monter une telle action ne faisait pas partie d'un plan préétabli, mais avait émergé lundi.
Abhisit, 45 ans, a réaffirmé sa détermination à rester au pouvoir. "Aucune décision ne peut être prise entre le gouvernement et les manifestants car elle concerne le pays tout entier", a-t-il déclaré.
Les Chemises rouges ont prévu de marcher aujourd'hui en milieu de matinée vers la résidence du Premier ministre, située en centre-ville, sur Sukhumvit 31. Ce dernier ne s'y trouve pas en ce moment, mais l'endroit fait tout de même l'objet d'une sécurité renforcée.
Les effectifs des chemises rouges avaient atteint dimanche les 100.000 manifestants, selon la police, mais ils semblaient déjà avoir diminué hier.
Venus majoritairement des zones rurales du nord et du nord-est du pays, les Chemises rouges jugent illégitime le gouvernement d'Abhisit Vejjajiva, arrivé au pouvoir fin 2008 à la faveur d'un jeu de renversements d'alliances parlementaires. Ils promettent de rester à Bangkok jusqu'à la convocation d'élections anticipées. Le Vice-Premier ministre, Suthep Thaugsuban, a néanmoins estimé hier que le mouvement pourrait encore durer six ou sept jours.
(http://www.lepetitjournal.com/bangkok.html avec AFP) mercredi 17 mars 2010

Voir aussi en page 2 la journée de manifestation en vidéo

{jcomments lock}


Après avoir donné leur sang, les manifestants ont marché par milliers vers le siège du gouvernement puis ensuite les bureaux du Parti Démocrate (PD), pour y déverser les bidons d'hémoglobine. L'effusion symbolique a été précédée d'un rituel réalisé par un Brâhmane vêtu d'un costume traditionnel blanc qui a invoqué une malédiction contre le gouvernement et le parti du Premier ministre Abhisit Vejjajiva

Vidéo 1 - Les Chemises rouges donnent le sang "sacrificiel"

Vidéo 2 Le sang sacrificiel devant le siège du gouvernement

Vidéo 3 Bousculade entre manifestants porteurs de sang et la police

Vidéo 4 Cérémonie occulte dans le sang

Vidéos Pierre QUEFFELEC

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PUBLIREPORTAGE

Radisson-Phuket : Immobilier haut de gamme sécurisé

La célèbre marque hôtelière Radisson s’installe pour la première fois à Phuket avec cet hôtel de luxe, au bord de la plage de MaiKhao. Il sera composé de Condominiums accessibles en pleine propriété p

Sur le même sujet