Mercredi 18 juillet 2018
Auckland
Auckland
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les Français à la carte : Mélanie, Manager chez Nanam

Par Le Petit Journal Auckland | Publié le 20/06/2018 à 12:47 | Mis à jour le 20/06/2018 à 23:33
Photo : Mélanie Caval,  Manager chez Nanam @Candida Rolla
Melanie manager chez Nanam

Mélanie Caval,  Manager chez Nanam

 

Le Petit Journal Auckland est allé à la rencontre des Français du Top 50 Metro Magazine. Chefs, restaurant managers, sommeliers, ils travaillent dans les meilleurs restaurants d’Auckland. Qui sont-ils ? Que font-ils ? Ils répondent à nos questions. 

Mélanie vous fait voyager aux Philippines en vous accueillant chez Nanam. Paniers suspendus, tableaux et objets exotiques, vous voilà sur une nouvelle île. Plus qu'un simple restaurant, Nanam c'est une aventure culturelle dans laquelle vous accompagne le personnel. Chaleureux, souriant, ici chacun prend le temps de parler et échanger. Et de manger ! On ne repart pas sans avoir testé une ou deux spécialités fraichement préparées. Entre deux bouchés et nos yeux émerveillés, nous écoutons Mélanie nous raconter son voyage.

 

Le Petit Journal Auckland : Bonjour Mélanie, tu es aujourd’hui manager chez Nanam, quel a été ton parcours ?

Mélanie : Après avoir étudié au Lycée des Métiers de L’Hôtellerie et du Tourisme du Val de Loire à Blois, j’ai commencé à voyager en partant dans les Caraïbes à Saint Barthelemy où j’ai pu travailler pour M. Delage à « La route des Boucaniers ». J’ai eu la chance de rencontrer les personnes qui m’ont appris plus qu’un métier, une passion. Par la suite j’ai eu l’occasion de travailler à « La Gloriette », restaurant réputé. J’ai découvert le côté merveilleux de travailler les pieds nus dans le sable. J’ai ensuite décidé de partir en Australie pour apprendre l’anglais et découvrir « l’autre bout du monde ». J’ai fini par suivre mon compagnon de voyage, qui est aujourd’hui mon futur mari, en Nouvelle-Zélande. En bientôt 5 ans, j’ai eu plusieurs expériences à Queenstown, dont ma première en management à l’Héritage. Je suis arrivée à Auckland en juin dernier. Quand Jess et Andrew (les patrons de Nanam), que je connais de Queenstown, m’ont parlé de l’ouverture de Nanam à Takapuna et m’ont proposé d'y travailler en tant que manager, j’ai sauté sur l’occasion. Cela tient au fait que je crois en eux, que j’ai envie de les aider et les supporter sur toutes les étapes ; et quoi de mieux que l’expérience d’une ouverture de restaurant en tant que manager pour ma carrière ? C’est juste super !

 

En quelques mots, comment décrirais-tu ton métier ?

Mon métier est comme une passion remplie de découvertes, non seulement au niveau des connaissances des produits et des vins, mais également humainement parlant. C’est un partage de culture, de savoir-faire, de respect et de bien-être dans le monde de la restauration qui peut être épuisant, difficile et crazy.

 

Qu’est-ce que Nanam ?

Pour moi Nanam, c’est un petit bout des Philippines apporté en Nouvelle-Zélande et mis en place pour faire découvrir cette culture. Cela commence par les plats servis : Jess et Andrew s’inspirent des plats traditionnels philippins et les transforment en art culinaire néo-zélandais moderne, en utilisant des produits locaux et organiques. Leur cuisine est vraiment unique, avec une multitude de saveurs. Ensuite, l’atmosphère est très amicale, chaleureuse et familiale. Enfin, l'expérience passe également par la décoration qui est un rappel de ce pays à chaque coin du restaurant.

 

Quelle est ta vision de la Nouvelle Zélande au niveau de la gastronomie ?

La gastronomie en Nouvelle-Zélande est certes encore jeune, mais elle est déjà très diverse. Je pense qu’il y a beaucoup d’opportunités dans ce secteur. Cependant, il y a besoin de plus de personnes professionnelles et compétentes.

 

Les tips du manager

Quel est votre plat signature ? Comme on l’explique aux clients (et j’adhère à 100%), le plat signature est le Taco Pao. La raison en est que Jess et Andrew ont commencé leur business en vendant les Taco Pao sur les marchés d'Auckland. Ca a eu un succès fou ! Par la suite, ils ont ouvert le premier Nanam à Royal Oak, et deux ans et demi plus tard ils ont ouvert à Takapuna. Ils ont toujours mis ce plat sur leur carte et nous l’avons encore aujourd'hui. Les clients nous le demandent très régulièrement, et ce plat est devenu très populaire.

Ton adresse préférée ? Je n’ai pas réellement « une » adresse préférée. Une adresse que j’apprécie particulièrement est Sidart, pour sa cuisine et son service de qualité. Ensuite je dirais le True South restaurant du Rees Hôtel à Queenstown. J’adore la cuisine de Ben Batterbury, sa cuisine est très fine, créative, délicieuse, et pleine de saveurs.

Un mot pour celles et ceux qui démarrent leur carrière à l'étranger ? Du fait que nous sommes à l’étranger, nous sommes expatriés et il ne faut pas l’oublier. Cela veut dire qu’il est important de garder un esprit ouvert, d’avoir le respect d’autrui et des différentes cultures que l’on a en face de nous. Et dernier conseil pour ceux qui commencent leur carrière, peu importe le niveau d’anglais que vous avez, il ne faut pas que ce soit un frein dans ce que vous désirez faire. Il faut toujours persévérer et prenez-vous un bouquin d’anglais pour vous améliorer en même temps.
 

Nous vous recommandons

Le Petit Journal Auckland

Le Petit Journal Auckland

100 % lifestyle & actus, Le Petit Journal Auckland est LE média numéro 1 et incontournable pour tous les francophones attachés à la Nouvelle-Zélande !
0 CommentairesRéagir

Actualités

FESTIVAL

Le Renault French Festival : l'événement frenchy de Nouvelle-Zélande

Ça y est, le Renault French Festival, c'est fini. Cette année encore, cette rencontre culturelle a cartonné avec plus de 40 000 visiteurs. C'est le plus gros évènement français de Nouvelle-Zelande.

Que faire à Auckland ?

SPORT

Les meilleures stations de ski de Nouvelle-Zélande

Le Petit Journal Auckland vous présente quelques-uns des meilleurs spots pour aller taquiner la poudreuse et balancer des répliques de Jean-Claude Duce en toute sérénité !

Sur le même sujet