Mardi 19 juin 2018
Auckland
Auckland
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Google enfreint une décison du tribunal de Nouvelle Zélande

Par Le Petit Journal Auckland | Publié le 24/05/2018 à 03:29 | Mis à jour le 24/05/2018 à 03:39
Photo : Photo by Arthur Osipyan on Unsplash
arthur-osipyan-455426-unsplash

L'organisation internationale Google refuse de retirer certains contenus en ligne, même si cela enfreint la décision du tribunal néo-zélandais.

Les principaux médias néo-zélandais et Google NZ ont reçu pour ordre de supprimer des informations portant atteinte à la vie privée et au droit à un procès équitable et privé de certaines personnes jugées. Google a cependant refusé de s'exécuter, affirmant qu'il dépend des lois californiennes et non néo-zélandaises.

Pour mieux comprendre la situation, il faut rappeler tout d'abord que si Google NZ répond au droit néo-zélandais, Google LLC, le moteur de recherche, est une entité séparée, basée aux Etats-Unis. Or Google LLC a affirmé qu'il voulait laisser aux internautes la liberté de choisir le contenu qu'ils souhaitent mettre en ligne.

Cette réponse est très critiquée. Michael Bott, avocat des droits de l'homme et de la vie privée en Nouvelle Zélande affirme que Google fait preuve d'arrogance. Il estime que le problème se trouve à la limite entre la protection de la démocratie libérale et la tentative de contrôler Google.

Cette affaire n'est pas un cas isolé. Un article publié par The Times (Londres) explique que Google permet d'identifier des victimes de viols quand leur anonymat est légalement protégé par la loi. Ces cas sont difficiles à traiter en raison de l'expansion d'internet, de l'internationalisation de ces organisations et d'une législation de la toile encore en développement.

Source : NZHerald

Le Petit Journal Auckland

Le Petit Journal Auckland

100 % lifestyle & actus, Le Petit Journal Auckland est LE média numéro 1 et incontournable pour tous les francophones attachés à la Nouvelle-Zélande !
0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet