Dimanche 5 décembre 2021
TEST: 2237

Nouvelle-Zélande : Découvrez les incontournables autour de Taranaki

Par Destination NouvelleZelande.com | Publié le 21/04/2021 à 22:57 | Mis à jour le 17/10/2021 à 23:33
Photo : Du haut de ses 2 518 mètres, le Mount Taranaki est l’attrait principal de la région.
Le Mont Taranaki situé au milieu du Egmont National Park

Taranaki est une petite région située à l’ouest de l’Île du Nord de la Nouvelle-Zélande. À l’instar de la région de Hawke’s Bay, elle est assez peu connue et on la retrouve peu sur les itinéraires touristiques classiques. Néanmoins, comme dans toutes les régions néo-zélandaises, il y a de nombreux lieux à explorer ou visiter. En voici les principales attractions.

 

Destination Nouvelle Zélande

 

New Plymouth

Comme beaucoup de villes de Nouvelle-Zélande, le nom de New Plymouth a un lien avec la colonisation britannique. Et c’est ici Plymouth en Angleterre, ville d’où étaient originaires les premiers colons, qui a donné son nom à la ville du Taranaki.

Capitale de la région et ville côtière connue pour ses galeries d’art ou ses événements, New Plymouth héberge par exemple le TSB Bank Festival of Lights. Ce dernier est un festival gratuit, qui se déroule tous les ans de mi-décembre à début février au Pukekura Park et pendant lequel il y a des animations, concerts et illuminations dans tout le parc, en journée et le soir.

En dehors du festival, Pukekura Park reste est un très joli site à découvrir par soi-même ou lors d’une visite guidée. On y trouve aussi un salon de thé au bord du lac, l’occasion de faire une pause tout en buvant un Flat White accompagné d’un scone ou tout autre pâtisserie.

Enfin, New Plymouth est aussi un bel endroit pour contempler la mer de Tasman, avec le coastal walkway, un chemin côtier de 13 kilomètres qui s’étend de Port Taranaki, au sud de la ville, jusqu’à Bell Block au nord-est. Sur ce chemin se trouve le Te Rewa Rewa bridge, un pont à la forme originale, qui offre un joli cadre sur le Mount Taranaki quand le temps est dégagé.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Corin Wales (@itsmecoco06)

 

Mount Taranaki/ Mount Egmont

Du haut de ses 2 518 mètres, le Mount Taranaki, de son nom Māori, est l’attrait principal de la région. Ce volcan endormi à la forme conique quasi parfaite est souvent comparé au Mont Fuji japonais. Il se situe au cœur du Egmont National Park, le parc national où l’on trouve de nombreux chemins de randonnées pour explorer les forêts alentour et admirer le volcan sous tous ses angles.

Celle qui donne certainement le plus de chance de profiter des lieux est la “Around the mountain track”, une randonnée de 4-5 jours qui fait le tour du volcan. Il est également possible de faire l’ascension du Mount Taranaki. Le chemin est difficile mais peut se faire à la journée. On peut aussi prendre le temps et s’arrêter à un refuge pour la nuit.

Quelque soit l’option choisie, le résultat sera merveilleux et la vue du sommet magique. Lorsque le temps est dégagé, on aperçoit au loin les volcans du Parc National du Tongariro. De quoi rendre la journée d’autant plus merveilleuse.

 

 

Surf Highway 45

On le sait, la Nouvelle-Zélande est un pays propice au road trip, et la région de Taranaki ne fait pas exception. La Surf Highway 45 longe la côte sur 105 kilomètres, de New Plymouth au nord jusqu’à Hawera au sud. Il est donc tout à fait possible de la parcourir sur une demie journée. Mais pour en profiter un peu plus, comptez un voire deux jours. Comme son nom l’indique, cette route comblera les amateurs de surf.

Départ à New Plymouth, où Fitzroy Beach et Back Beach sont des spots de surf déjà bien connus. Un peu plus au sud, ce sera Oakura, puis Opunake et Manaia avant d’arriver à Hawera. Tout au long, il y a de nombreuses plages parmi lesquelles tous les surfeurs, débutants comme confirmés trouveront leur bonheur. Et bien sûr, les non surfeurs pourront en profiter tout autant en se jetant dans les vagues ou simplement en admirant la beauté des panoramas.

Enfin, au-delà de la mer et ses jolis paysages, il y a d’autres points d’intérêts. Tout d’abord la ville de New Plymouth que l’on a présenté précédemment. Ensuite, il y a Oakura où l’on peut suivre le Oakura arts trail, un parcours qui permet de découvrir les galeries d’art, souffleurs de verre ou autres artisans de la ville. En continuant, faites un arrêt à Parihaka, un lieu historique important où les Māori menés par 2 de leurs chefs, ont résisté pacifiquement à l’arrivée des colons britanniques et à la confiscation de leurs terres dans les années 1870-1880. Désormais, un festival international de la paix s’y déroule tous les ans au mois de janvier.

Non loin de là se trouve Cape Egmont Lighthouse, un des nombreux phares de Nouvelle-Zélande. Depuis 1881, il guide les marins longeant les côtes du Taranaki en mer de Tasman. Le panorama avec le phare en avant du Mount Taranaki est superbe et rappelle la proximité là encore entre la mer et la montagne. Lorsque le temps est dégagé, c’est un très bel arrêt photo à faire.

Enfin, on termine la route par Hawera, petite ville connue pour le Tawhiti Museum. Ce musée est né d’un passionné qui crée des maquettes avec des miniatures représentant des scènes de l’histoire et de la vie quotidienne du pays. Pour une partie de ses créations, il utilise d’anciens outils ou mobiliers et fait des reconstitutions à taille réelle. Autre point d’intérêt de la ville, la Water Tower. Il est possible de gravir les 215 marches de ce château d’eau pour profiter de la vue sur les environs et le Mount Taranaki.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Tanya (@tanya.p.nz)

 

Three Sisters and Elephant Rock

Pour finir sur cette belle région du Taranaki, prenons la State Highway 3 vers le nord, jusqu’à Tongaporutu, là où se trouve Three Sisters et Elephant Rock.

Ces trois sœurs sont en fait des formations rocheuses d’environ 25 mètres de haut qui semblent plantées dans le sable et cernées par la mer à marée haute. En réalité, elles étaient au nombre de 3 mais l’érosion a fini par en faire céder une qui a rejoint la mer. Aujourd’hui, ce sont donc seulement 2 sœurs que l’on vient voir, mais le nom a été conservé. Pour ce qui est de Elephant Rock, c’est également une formation rocheuse sur la plage. Celui-ci a également connu les effets du temps et de l’érosion puisqu’il a perdu sa trompe en 2016.

Le nom n’est donc plus vraiment adapté et a été remis en question mais l’endroit reste toujours magnifique avec la possibilité de profiter d’un coucher de soleil encore plus beau.

Pour se rendre sur la plage, il y a quand même un élément important à prendre en compte. On peut accéder aux Three Sisters et Elephant Rock uniquement à marée basse. Il convient donc de vérifier ce point avant d’y aller. En cas de marée haute, il est toujours possible d’avoir une belle vue sur le site avec le Mont Taranaki, toujours lui, en arrière plan.

 

0 Commentaire (s) Réagir