Mardi 20 octobre 2020

Goose Boards : des skates uniques et fait main « Made in Auckland »

Par Madeleine Goujon | Publié le 21/06/2020 à 05:33 | Mis à jour le 23/06/2020 à 04:49
goose boards

Beaucoup de personnes ont des idées mais ne les concrétisent jamais. Or le plus difficile n’est souvent que de se lancer. Pour Jared Diprose et Ryan Thorpe, deux amis d'origine Néo-Zélandaise, l’un artisan et l’autre graphiste : « l’imagination doit être prise au sérieux ». Alors, d'une simple idée, ils ont décidé de créer leur propre marque de skateboard, Goose Boards. Des planches de skate fait main et éco-responsables, mais surtout avec une histoire. Le Petit Journal Auckland vous fait découvrir la philosophie de vie de ces « deux rêveurs ».

 

 

Inspirés par les compétences de l’un et de l’autre, les deux amis, ou plutôt les « deux rêveurs » comme ils aiment s’appeler, ont décidé de mettre à profit leurs connaissances pour créer ensemble des skateboards cruisers. Fait à la main, chaque planche est unique : « il n’y en a pas deux pareil – comme vous. » Les skateboards sont fabriqués avec du bois recyclé néo-zélandais : du Kauri et du Matai, du pin ou encore du chêne. Ces skateboards cruisers « up-cyclés » se veulent être des « œuvres d’art fonctionnelles » : des planches solides, belles et durables pouvant être utilisées au quotidien comme moyen de déplacement.

 

 

Parce que la protection de l’environnement et de la « beauté de la nature » est une priorité pour les deux entrepreneurs, leurs produits se devaient d’être responsables. Mais l’envie derrière Goose Boards est aussi d’inspirer leurs clients dans leurs choix de consommation ; qu’ils prennent conscience qu’un produit de qualité peut être créé à partir de matériaux qui auraient dû devenir des déchets et qu’ils décèlent « plus d’opportunités [de la sorte] autour d’eux au quotidien ».

Jared et Ryan ont donc également développé des ateliers de construction de skateboards pour « inspirer et éduquer les gens ». Leur donner confiance dans leur capacité à réaliser de beaux produits, les encourager à développer leur créativité et acquérir de nouvelles compétences. Une entreprise qui prône « le mieux consommer » et essaye à son échelle de changer les esprits pour une conscientisation socio-environnementale et une valorisation des potentiels de chacun.
 

Madeleine Goujon

Madeleine Goujon

Éprise de problématiques environnementales et culturelles, j’ai une double formation en droit et en journalisme. Pour le moment en télétravail depuis la France, j’espère rejoindre la Nouvelle-Zélande au plus vite.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet