Mardi 19 janvier 2021

Daniel Aliprantis, agent d’assurance, français de sang, grec de cœur

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 25/11/2020 à 22:59 | Mis à jour le 03/12/2020 à 15:52
Photo : Groupama
Daniel Aliprantis groupama Grece

Agent d’assurance, Français de sang, Grec de cœur et un fan de musique Jazz. Vous pensez que les gens qui travaillent dans les assurances sont ennuyeux ? C’est que vous n’avez pas rencontré Daniel Aliprantis, Agent d’assurance chez Groupama Grèce !

Daniel est un homme disons, imposant par sa grandeur (un peu plus de 2 mètres), qui aime la musique, sortir avec des ami(e)s et les voyages. '' Je suis né en Turquie de père Grec et de mère Française, expulsé en 1964 je suis venu avec toute ma famille à Athènes’’. Notre assureur a étudié au lycée français et au collège Américain, aux États-Unis puis pour bien finir son cycle, en Angleterre. ''J’adore les voyages. J’espère avoir la chance, après toute cette histoire de COVID, pouvoir repartir à Cuba. Un pays extraordinaire. Voyager me donne une plus grande ouverture d’esprit. Chaque voyage, même à l’intérieur de la Grèce, m’a ouvert de nouvelles perspectives et m’a fait vivre de belles expériences. »

Développer son expertise tout en parlant français.

''Je suis arrivé dans le secteur des assurances en 1991, après des études économiques. Je travaillais pour la société hollandaise ING où j’y suis resté pendant 19 ans. Ensuite je suis passé chez Groupama Grèce. Agent d’assurance, c’est comme un généraliste au même titre qu’un médecin de famille, qui s’entoure de spécialistes en cas de besoin. L’assureur a un rôle de conseiller, travaille quasiment de manière autonome et en toute indépendance ; son objectif est de donner la meilleure solution au client. Ma plus-value, en Grèce c’est que je parle français et je peux donc expliquer correctement les produits d’assurance aux francophones qui sont ou qui viennent s’installer dans le pays. Pour les Français, le nom Groupama joue aussi dans la balance ; puisqu’ils connaissent déjà le nom''.

Aller à la rencontre de l'autre

Un des aspects des voyages qu’il préfère est l’opportunité d’en apprendre plus sur la culture des gens en allant à leur rencontre. Pas étonnant que le côté humain de son travail d'agent d’assurance lui plaise autant. ''Le contact avec les gens m’intéresse particulièrement '', dit-il. ''Mon but, en tant qu’assureur, est d’aider les gens à comprendre leurs contrats d’assurance. Je veux que mes clients puissent dormir tranquilles en sachant qu’ils sont bien assurés, quoi qu’il arrive.'' Il est primordial pour Daniel de voir que ses clients sont satisfaits de son travail : « Si un client sort de mon bureau avec le sourire aux lèvres en me disant qu’il est content, c’est une partie de ma paye que je viens d’aller chercher ! Par contre, lorsqu’un client ne prend pas le produit que je lui propose, je ne me dis pas que c’est la faute du client mais la mienne. Il faut savoir se remettre en question en permanence.''

En quoi consiste une journée type ?

''Une journée, pour moi, commence vers 8 h 30 et peut se terminer vers 20 h le soir. En règle générale, je traite ce qui est d'ordre administratif, les gestions de sinistres, les contacts avec les compagnies. Puis démarre alors les rencontres avec les clients ; on se déplace chez les clients, on fait de nouvelles affaires. C’est un moment agréable parce qu’il offre une diversification des sujets : on fait une assurance auto, une assurance incendie, on rencontre un dirigeant d’entreprise… bref il y a moyen d’organiser la journée. Le but premier est toujours de faire de nouvelles affaires, le deuxième point est de tout faire pour garder ses clients et leur offrir le meilleur service après-vente. Le soir, sorties pour des relations publiques sept jours sur sept, presque 365 jours par an. Une chance, j'ai 25 jours de vacances par an pour récupérer. Ça semble fatiguant mais c’est plutôt une question de rythme. Moi je me sens bien là-dedans ''.

Est-ce que le monde de l’assurance a changé depuis l’apparition du COVID-19 ? Si oui, pourquoi et comment ?

Daniel Aliprantis

'' En Grèce il faut, en général, beaucoup de temps pour voir des changements radicaux. Il y a une hausse de la popularité des assurances santé et des assurances des biens à cause de la peur causée par la pandémie. L’inconnue, l’impossibilité de circuler durant le confinement, les médias négatifs poussent les gens à trouver des moyens de sauvegarder leurs biens. La crise sanitaire et les conditions tragiques du système sanitaire public créent des recherches dans notre direction professionnelle. En deux phrases : Nous voyons une hausse du nombre des devis et une recherche plus approfondie sur les prestations. Les compagnies d’assurances s’adaptent aussi aux besoins du marché en offrant des tests COVID moins chers par exemple''.

Il a été annoncé que le vaccin serait gratuit pour tous les Grecs. Quand est-il pour les non grecs résidents en Grèce ? Les assurances privées vont-elles payer pour le vaccin ?

''Je crois que les réactions des compagnies d’assurance sont relatives aux demandes du marché. Pour le moment toute la question COVID est gérée par le gouvernement du pays et le test est le seul facteur permis aux compagnies privées. Donc, aucune possibilité de prévision si le contexte de distribution n’est pas encore connu. En ce qui concerne les citoyens étrangers qui se trouvent dans le pays, ils auront tous les privilèges des citoyens du pays et des contrats Groupama. Pour avoir un contrat santé Groupama, ou d’une autre compagnie, il faut avoir deux paramètres : le numéro de taxes en Grèce et le numéro de sécurité sociale – même si la personne ne paye pas de taxes ou de cotisations ici. Ils auront donc tous les privilèges des citoyens locaux. Groupama a agi sur ce plan en mettant des conditions privilégiées pour ses clients. Ils prennent en charge tous les cas positifs en les couvrant aussi bien pour les tests que pour leur hospitalisation, si nécessaire. Pour les clients qui désirent seulement faire un test pour des raisons personnelles (sans symptômes ou voyage imminent, etc…) Ils ont des accords avec des centres spécialisés pour que les clients bénéficient de prix privilégiés''.

Quelles sont les choses les plus importantes que doivent savoir les personnes qui viennent s'installer en Grèce?

Daniel Aliprantis

'' Bien que la Grèce soit membre de l’Union Européenne, elle reste un pays très Méditerranéen et il faut du temps pour s’adapter. En Grèce on peut trouver tout ce que l'on cherche, il suffit d’être patient et de poser des questions. Il faut savoir que les administrations sont lentes et pénibles. Il faut savoir que l’humour, la gentillesse et la politesse ouvrent des portes. Il faut savoir que le secteur public règne et que, surtout pour sa santé, il est important d’avoir une bonne couverture santé et surtout il faut avoir un bon devis''.

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir