LEGISLATIVES FRANCAIS DE L'ETRANGER - Frédéric CHAOUAT - Candidat indépendant pour la 8ème circonscription

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 01/06/2017 à 22:00 | Mis à jour le 01/06/2017 à 12:17

 

Frédéric Chaouat est candidat sans étiquette. Écrivain et chanteur, ce professeur d'anglais a de multiples casquettes. Il souhaite rapprocher les pays de la 8ème circonscription. Le premier tour des législatives des Français de l'étranger aura lieu dimanche.

Pouvez-vous nous résumer votre parcours, et nous préciser quelles ont été vos motivations pour entrer en politique ? 

Je m'appelle Frédéric Chaouat, j'ai 54 ans.  Je suis professeur d'anglais, et j'habite à Boulogne-sur- Mer. J'ai voyagé pendant 10 ans à travers le monde, ce qui m'a fait découvrir toute une mosaïque de cultures, dont je me suis imprégné. Ce qui me permet aujourd'hui de parler plusieurs langues étrangères. Malheureusement : pas le grec ! J'ai également écrit un livre qui s'intitule "La Sagesse Politique du Talmud et de la Thora", aux éditions Tatamis. Dans ce livre, j'ai transposé nos anciennes lois juridiques, sociales ou économiques talmudiques, à notre époque contemporaine. Je suis également auteur-compositeur-interprète. J'ai fait un disque que vous pouvez consulter sur youtube, sous mon propre pseudonyme, Frédéric Chaouat. Sinon, depuis plus de 20 ans, je fais de la politique en France. Je suis également membre d'associations diverses. Nos Sages disent : « Certes ce n'est à toi d'achever la tâche mais ce n'est pas non plus une raison pour t'en dérober ». Façonner un monde meilleur a toujours été une de mes priorités dans ce monde.

Être député de la 8è circonscription, qu'est ce que cela représente pour vous ? Quels sont vos liens avec cette circonscription ?

Cela représente beaucoup. La plupart des ambassades sont devenues de véritables "bunkers", où  il n'est guère facile, comme vous le savez, de rencontrer votre Ambassadeur. Ce n'est guère un endroit chaleureux, comme ce fut le cas. C'est précisément pourquoi je serai le trait d'union entre vous et l'Ambassadeur, pour les cas les plus urgents. Dans mon bureau, vous serez toujours accueilli sans fard ni fioritures, et je demeurerai toujours un député à votre portée, sur lequel vous pourrez vous reposer immanquablement.

J'ai peu de liens avec cette circonscription. Je préfère être franc avec vous. Il y a 30 ans environ, je suis resté deux mois en Grèce. J'ai travaillé dans les champs, dans le Péloponnèse. Muni d'un grand bâton, on passait notre temps à frapper sur des branches d'oliviers. Puis on récupérait les olives qui tombaient dans un grand filet. Comme les choses ont bien changé aujourd'hui,  comme partout ailleurs, je l'avoue.

« Je créerai les États-Unis de la 8ème circonscription »

Quelles sont vos priorités parmi les problématiques concernant les Français vivant à l'étranger ?

Un jour, des parents se sont rendus chez un grand sage, le Rabbi Loubavitch, pour lui indiquer que leur enfant faisait toutes les nuits d'incessants cauchemars. Bien qu'ils aient consulté de nombreux médecins, les cauchemars se poursuivaient inexorablement. Le Rabbi leur répondit alors : « Les Sages disent  que les rêves sont le reflet  des événements de la journée. Votre enfant doit avoir des angoisses durant  la journée ». Puis, il posa son doux regard sur l'enfant et lui demanda « As-tu des cauchemars mon enfant  ? Oui, répondit ce dernier, mes parents ne travaillent pas, ni l'un ni l'autre, et tous les jours je les vois assis sur une chaise à s'inquiéter pour notre avenir ». Voilà une histoire bien chargée d'émotion, et qui malheureusement  est toujours d'actualité. C'est pourquoi, bien au-delà de toutes ces vaines promesses, ces redondantes chimères,  ces éloquents discours intellectuels, souvent aussi creux que leurs auteurs eux-mêmes, moi je me pencherai avant tout sur toutes ces familles désemparées de la 8ème circonscription, bien loin de tous ces clichés, qui affichent immanquablement des expats pour la plupart cousus d'or. Mais en revanche, je me porterai bien plus  sur tous ces êtres authentiques qui vivent dans une réelle pauvreté, malheureusement cachée ou taboue. Nos enfants de la 8ème circonscription souffrent. Ils ont tant besoin, à la fois de notre secours, et de notre protection. Le nivellement par le bas, c'est aussi de permettre à tous  de vivre en parfaite dignité.

Les Sages disent : « Nous avons tous en commun nos différences ». Et c'est à ce propos que je créerai les États-Unis de la 8ème circonscription, qui sont si disparates entre eux, parfois même aux antipodes à travers leurs us et coutumes. Alors qu'ils  sont en revanche, précisément,  l'apanage de tous les peuples. Je m'efforcerai de créer une inextinguible unité des Français de la 8ème circonscription, au c?ur même de son enrichissante diversité. Je promets de développer au maximum le partenariat entre la France et toute la mosaïque des états de la 8ème circonscription, source inévitable d'emplois pour tous nos concitoyens français. Je travaillerai également à encourager ce même partenariat à tous les niveaux dans les états de la 8ème circonscription. Je créerai, à l'intérieur de cette circonscription, un site informatique, où chacun pourra puiser un foisonnement d'informations, que tous se partageront. Je créerai une sorte de bon coin. En revanche,  ce dernier uniquement destiné aux Français de la 8ème circonscription, et là encore, nous développerons au maximum les relations intra circonscription. Je développerai le partenariat, à tous les niveaux, entre les Français de  Grèce et ceux de France. De même, j'agirai de la sorte entre la Grèce et tous  les autres états de la 8ème circonscription. La crise est fort prégnante  en Grèce. Je sais que les Franco-Grecs ne sont nullement épargnés. C'est pourquoi nous avons tous besoin d'une circonscription forte et solidaire, unie, où chacun y puisera du bénéfice. J'encouragerai le tourisme en Grèce. Je m'efforcerai, par exemple, de faire venir un maximum de Français de la 8ème circonscription en Grèce. Où nous nous retrouverons tous dans la joie et la fraternité. Je forcerai la reconnaissance des diplômes, dans tous les états hors de la communauté européenne. Au besoin, je ferai appel à l'OCDE, auquel Israël et la Turquie adhérent. Il est inadmissible que des états signataires de l'OCDE ne reconnaissent toujours pas les diplômes étrangers au sein de  leur territoire. Il est inadmissible que les permis de conduire français ne soient pas reconnus dans certains pays, hors de la communauté européenne. Ce problème doit être résolu au plus tôt. D'autant plus, lorsqu'on sait que beaucoup de Français de l'étranger ont besoin du permis pour aller travailler. Des jeunes français sans famille, sur place, dépriment. Ils se sentent souvent seuls. Je créerai à leur intention un tutorat. Dorénavant, ils seront accueillis dans une famille française, qui accompagnera ces jeunes volontaires, tout au long de leur parcours. Où ils trouveront à la fois joie et convivialité, et par-dessus tout la chaleur humaine. Enfin, que disent les Sages ? « Qui est sage celui qui apprend des autres ». Je ne suis pas là pour vous dire que je sais tout, moi je vais tout faire pour vous, votez pour moi, mais bien au contraire nous travaillerons côte à côte. Nous nous efforcerons de résoudre  vos problèmes et difficultés. C'est pour cela même  que nous nous choisirons ensemble un espace commun, où nous travaillerons à l'unisson, voire même où nous partagerons des responsabilités communes. Ainsi, nous construirons, je l'espère, la 8ème circonscription, pour le bien être de tous et chacun.

Quel bilan portez-vous sur l'action du député sortant ? Sur quels plans auriez-vous agi différemment ?

Meyer Habib prend fait et cause pour Israël mais il n'en est ni le porte-parole,  ni l'Ambassadeur. Il est uniquement député de la 8ème circonscription. Il ne devrait en aucun cas favoriser tel ou tel état de la 8ème circonscription. Il ne devrait nullement  non plus s'immiscer dans les affaires intérieures d'Israël, tout comme il ne s'immisce pas dans les affaires intérieures de la Grèce, du Vatican, de Chypre, d'Italie, ou même de la Turquie. À trop se dissiper, on ne fait plus rien. Et si, en effet, il s'immisce en Israël, et parfois, je le confirme, c'est tout à son crédit, en revanche, il ne doit jamais le faire en son propre nom. Mais au nom des Français d'Israël ou de la Grèce. Avec toute votre approbation. Être député de la 8ème circonscription, c'est aussi ne faire aucune différence entre tous les Français de cette circonscription.  Je ne favoriserai, ni ne porterai plus mon attention, sur l'un ou sur l'autre des états qui composent la circonscription. Je serai un peu un père, qui ne doit pas faire de différence entre ses enfants. Il me semble que cela n'est pas le cas avec Meyer Habib, qui s'est beaucoup plus préoccupé d'Israël.

Quelle est votre réaction à l'élection d'Emmanuel Macron ? Si vous êtes élu, allez-vous soutenir son travail ou être dans l'opposition ?

Avant son départ, il y a cette cérémonie où l'on casse une bouteille de champagne sur la coque d'un bateau. Or, comme disent les Sages, si l'idée est effectivement bonne, on devrait plutôt agir de la sorte  au retour du bateau, lorsqu'il a achevé sa course. Emmanuel Macron vient d'être élu, et je me refuse de parler de lui, on se doit avant tout de lui laisser le temps d'agir. Pour moi, c'est bien trop tôt pour parler de lui, il nous faut attendre au moins six mois, voire un an, avant de commencer à débattre de son mandat.

Pour moi, c'est toute la richesse d'être indépendant. Si effectivement, je pense que telle loi est bonne pour nous, alors  je m'engagerai à ses côtés.  Si au contraire, nous somme contre, je m'opposerai à lui. Ce sera toujours ainsi, au cas par cas, et non une généralité grégaire, vide de tout sens. Bien à la différence, aujourd'hui, de députés qui se soumettent au diktat de leur parti, indifféremment de droite ou de gauche.

C.B.

(www.lepetitjournal.com/Athenes) vendredi 2 Juin 2017

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Athènes !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale