L’icône des Folies Bergère, Joséphine Baker, s’expose à La Casa BRENAN

L’icône des Folies Bergère, Joséphine Baker, s’expose à La Casa BRENAN

Casa BRENAN Malaga

Le musée Gerald Brenan de Churriana présente ce jeudi 30 juin, à 20 heures, l'exposition individuelle de Diego Santos "Labyrinthe et folie", dédiée à la danseuse franco-américaine Joséphine Baker, l'une des icônes culturelles les plus populaires de la première moitié du XXe siècle. 

 

La charismatique danseuse des années 20

Joséphine Baker, icône culturelle de la première moitié du XXe siècle est, sans aucun doute, la grande protagoniste de cette exposition, la talentueuse et charismatique danseuse de couleur qui a captivé la vie parisienne dans les années 1920 et 1930. Faisant sienne l'esthétique de l'avant-garde du XXe siècle, Diego Santos dépeint différents chapitres de la vie cette Vénus qui, à 19 ans, a fait son grand saut vers la gloire avec sa représentation aux Folies Bergère.

 

Joséphine Baker, inspiratrice de nombreux artistes

Santos immortalise les mouvements puissants et sensuels de Baker par la géométrie et la couleur. Également surnommée la Perle noire ou la Déesse créole, Baker a inspiré de nombreux artistes qui étaient des habitués des Folies Bergère à cette époque, dont Picasso, Cocteau, Kandisnky, Giacometti, Duchamp, Radiguet, Maurice Chevalier, Le Corbusier et Adolf Loos. Il se trouve que la "Vénus d'ébène" s'est produite à Malaga, en avril 1930 au Teatro Cervantes, où elle a fait sensation, et en mai 1974 au Tivoli World.

 

Une combattante de la liberté de pensée

Parallèlement, cette exposition comprend deux portraits, l'un de Gerald Brenan et l'autre de Gamel Woolsey, des contemporains de Baker qui ont lutté, comme elle, bien que dans des contextes différents, pour la liberté de pensée. Dans le cas de Baker, son anti-nazisme l'a conduite à prendre une part active à la Résistance française.

Empruntant le titre de l'œuvre la plus importante de Brenan, El laberinto español, et le nom du lieu où Baker a forgé sa légende, le mythique cabaret parisien Folies Bergère, Diego Santos entrelace dans “Labyrinthe et folie" les biographies de Brenan et de la Vénus de bronze dans un jeu riche en références historiques, politiques et artistiques.  Les deux personnages, définis par Santos comme des "activistes culturels et des militants anti-guerre", ont atteint la fleur de l'âge loin de leur pays d'origine, se sont retrouvés immergés dans les conflits guerriers qu'ils ont vécus - l'auteur britannique était correspondant pendant la guerre civile espagnole et Baker était espion pendant la Seconde Guerre mondiale - et ont été les témoins de l'effervescence culturelle de leur époque. Pour ces raisons, Santos présente également deux portraits de Brenan et Baker en uniforme militaire, prêts à se battre pour leurs idéaux.

“Labyrinthe et folie" est complété par l'audiovisuel Brenan/Baker, dans lequel Diego Santos et le directeur de la Casa Gerald Brenan, Alfredo Taján, réfléchissent sur les deux personnages historiques et l'époque à laquelle ils ont vécu.

Casa Gerald BRENAN Malaga

 

Diego Santos, un créateur aux multiples facettes

Peintre, sculpteur, designer, décorateur d'intérieur... Diego Santos (Málaga, Churriana, 1953) est un créateur aux multiples facettes. Membre fondateur du Colectivo 7/10 et membre du Colectivo Palmo, il commence sa carrière d'exposant en 1979 avec plusieurs expositions personnelles à la Galería de la Diputación de Málaga. En 1987, il a présenté El estilo del relax au Colegio de Arquitectos, une exposition et un livre consacrés à la définition du design architectural des années cinquante et soixante sur la Costa del Sol. Lo profundo es el aire (CAC Málaga), Museum in The Mirror (Museo del Patrimonio Municipal de Málaga), Picasso on The Beach (Fundación Picasso-Museo Casa Natal) ou Decodrama (Sala Alameda) sont quelques-unes de ses expositions les plus remarquables.

 

“Labyrinthe et folie” est la quatrième proposition de ce cycle d'expositions de la Maison Gerald Brenan, inaugurée en 2020 avec " Lithographie récente ", d'Enrique Brinkmann, suivi l'année dernière de l'exposition " In the Twilight Kingdom / En el reino de las penumbras ", de Chema Cobo, et enfin, cette année, en mars, la collection privée de MC Gonzalo Gómez Hoyo, intitulée " Art et littérature : vases communicants ", a été inaugurée.

Infos pratiques  

Dates

Du
au

Horaires

Horaires :
mercredi 16:00–20:00
jeudi 16:00–20:00
Vendredi 11:00–14:00, 16:00–20