Mercredi 26 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SORTIE - Bukruk II, le festival d’art urbain revient à Bangkok du 23 au 31

Par Lepetitjournal Alger | Publié le 21/01/2016 à 23:00 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16
BukrukII-250

Le Bukruk Street Art Festival revient du 23 au 31 janvier sur l’avenue Charoen Krung où se côtoieront de nombreux artistes venus d’Asie et d’Europe. Un événement sur neufs jours avec en vedette des peintures murales, mais aussi des expositions d'art, des rencontres d’artistes, des films d'animation et un festival de musique en plein air.

Pendant neufs jours, du 23 au 31 janvier, le Bukruk Street Art Festival animera le quartier de Sathorn rassemblera des artistes venus d’Asie et d’Europe internationalement connus et émergents.

Pour sa deuxième édition, Bukruk se caractérisera par le bizarre, l'étrange et le surréaliste. La soirée du 23 sera marquée par un grand festival de musique qui aura lieu à la Jump Factory. De 14 heures à minuit, une vingtaine d’artistes de tous genres se succèderont sur deux scènes. Bukruk c’est aussi des projections cartographique/vidéo, du street art, des conférences et rencontres avec des artistes. "On a sept galeries partenaires ou les artistes présenteront leurs œuvres. Des vernissages auront lieux pratiquement tout les jours", nous a confié MyrtilleTibayrenc, organisatrice de l’événement.

Plus de 10 peintures murales géantes seront produites du 24 au 30 Janvier en plein cœur Bangkok. A l’affiche : DaanBotlek, célèbre pour ses impressionnantes peintures murales, Lolay, artiste thaïlandais sera présent avec ses immenses sculptures qui envahiront Bangkok. Après avoir laissé sa trace sur les murs d’Italie, de Pologne et d’Espagne, c’est à Bangkok que l’artiste de rue Aryz continuera son chemin. Aitch, Daehyun Kim, Fikos, Escif, Kult, Nychos et bien d’autres seront également présents.

Fidèle au concept de départ centré sur les arts de rues, Bukruk II s’ouvre néanmoins à de nouveaux arts médiatiques, avec de la musique, de la gravure, ou encore du film d’animation avec notamment le festival international des écoles d’animation de Paris, PanamAnim qui présentera un film et autres "folles animations musicales".

Bukruk a également mis en place un atelier de sérigraphie (Mobile Print Shop) qui se placera sur les différents événements. "Le but de l'atelier est d'offrir une large sélection de livres, de magazines et de gravures, et de présenter aux publics, la sérigraphie", explique Myrtille Tibayrenc.

Le festival se clôtura par une "open air party", le bâtiment historique du Grand Post Office sur l’avenue Charoen Krung, sera décoré par les projections cartographiques de l’artiste japonais Motomichi Nakamura, connu pour son art tricolore.

Des stands de nourritures et boissons seront disponibles.
Les places sont en vente sur le site https://www.ticketmelon.com
Adresse : 1666/20 CharoenKrung Rd, Yan Nawa, Sathon, Bangkok 10120
www.tcdc.or.th/calendar/activities/24053/

Lire aussi

22 février 2013
PHOTOS/VIDEOS – Festival Bukruk : le graffiti envahit le quartier Pathumwan !

15 février 2013
Bukruk, un art urbain euro-thaï pour électriser le coeur de Bangkok

Samantha FLORES () vendredi 22 janvier 2016
{loadposition 728-2_bangkok-article}

lepetitjournal.com Alger

Lepetitjournal Alger

L'édition d'Alger de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Alger

Apprendre la langue du pays d’accueil : au boulot les expats !

Faut-il apprendre la langue de son pays d’accueil ? La question, qui semble rhétorique, cache en réalité de nombreuses subtilités. Des habitués de l’expatriation nous racontent leurs difficultés...

Que faire à Alger ?

Lisbonne Appercu
LITTERATURE

"La dépossession", un roman de Rachid Boudjedra

L´écrivain algérien Rachid Boudjedra renoue avec son univers dans son dernier roman "La dépossession" où il est question de mémoire du colonialisme français, corruption et islamisme.