Mardi 16 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CIA – Déclassification de rapports sur l’Algérie

Par Lepetitjournal Alger | Publié le 23/01/2017 à 11:30 | Mis à jour le 07/01/2018 à 03:07

 

L'Agence centrale de renseignement américain (CIA) a mis en ligne le 18 janvier dernier l'outil de recherche « CIA Records Search Tool »  qui regroupe plusieurs milliers de rapports déclassifiés de l'agence depuis sa création en 1940. Ces documents sont à la disposition des médias et du grand public.

De nombreux dossiers concernant la politique algérienne révèlent des détails sur l'histoire récente du pays. La déclassification des documents met sur la table de nombreux rapports ultra-secrets.

Certains documents montrent  que Bouteflika serait la probable cause du coup d'Etat à l'encontre de Ben Bella en 1965,  que les Etats- Unis avait anticipé l'explosion sociale de l'Algérie dès février 1987, que la Marche verte est enfaite issue d'un compromis entre Hassan II et Juan Carlo …

 C'est Baracak Obama qui a donné l'ordre au CIA de déclassifier ces documents juste avant l'investiture de Donald Trump.

 

Ariane Khos (lepetitjournal.com/alger) Lundi 23 janvier 2017

lepetitjournal.com Alger

Lepetitjournal Alger

L'édition d'Alger de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Alger

Apprendre la langue du pays d’accueil : au boulot les expats !

Faut-il apprendre la langue de son pays d’accueil ? La question, qui semble rhétorique, cache en réalité de nombreuses subtilités. Des habitués de l’expatriation nous racontent leurs difficultés...

Actualités

POLITIQUE

QUIZ - Suivez-vous l'actualité politique française ?

Affaire Benalla, réforme constitutionnelle, Français de l'étranger, testez vos connaissances sur l'actualité politique française des derniers mois...

Que faire à Alger ?

Lisbonne Appercu
LITTERATURE

"La dépossession", un roman de Rachid Boudjedra

L´écrivain algérien Rachid Boudjedra renoue avec son univers dans son dernier roman "La dépossession" où il est question de mémoire du colonialisme français, corruption et islamisme.