Lundi 20 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LÉGISLATIVES 2E TOUR - Interviews croisées de Leïla Aïchi et de M'jid El Guerrab

Par Lepetitjournal Alger | Publié le 14/06/2017 à 22:00 | Mis à jour le 15/06/2017 à 13:31

 Le premier tour des législatives a eu lieu, par anticipation, les 3 et 4 juin, dans les onze circonscriptions des Français établis à l'étranger. Ils ont placé très largement en tête La République en marche, mais la participation a été très faible. Au niveau de la 9e circonscription, Maghreb et Afrique de l'Ouest, Leila Aïchi arrive en tête devant M'jid El Guerrab. Qui sont ces deux candidats qui s'affronteront pour le second tour, le 18 juin prochain ? 

 

Tout d'abord, revenons au commencement: votre rencontre avec le Maghreb, Afrique de l'Ouest. D'où vient votre intérêt pour la 9e circonscription des français de l'étranger ? 

Leila AICHI : J'ai choisi de solliciter le suffrage des électeurs dans cette circonscription pour deux raisons : d'abord parce que nos compatriotes de l'étranger ont occupé une place primordiale dans mon action au Sénat en ma qualité de vice-présidente de la Commission des Affaires Etrangères, de la Défense et des Forces Armées, ensuite parce que j'ai toujours accordé un intérêt soutenu aux questions touchant au continent africain. S'y ajoute une sensibilité accrue aux questions touchant à l'environnement et au réchauffement climatique dont les conséquences vont être extrêmement fortes en Afrique dans les prochaines années. Il était donc logique que ce soit dans cette circonscription dont ma famille est originaire et où j'ai de très nombreux amis que je sollicite le soutien des électeurs pour contribuer à offrir au Président Emmanuel Macron la majorité parlementaire dont il a besoin pour réformer la France et répondre aux défis auxquels sont confrontés nos concitoyens qui y vivent.

M'jid El Guerrab : Mon engagement politique remonte à mes 14 ans, en France. Il a toujours été important pour moi, je suis un fils de la République et de l'école française. En France, j'ai longtemps été au parti socialiste, avant de rejoindre En Marche en 2016. J'ai des attaches particulières avec deux pays de la circonscription. C'est une longue histoire ! Comme vous le savez, je suis franco-marocain, et ma famille est originaire d'un village du Moyen-Atlas marocain avec qui je suis en lien régulier. En France, j'ai eu l'occasion d'y créer une association de soutien et je m'y rends régulièrement. Je suis aussi très liée à l'Algérie, puisque ma femme, que j'ai connue sur les bancs de l'école est Algérienne, j'y vais donc aussi régulièrement en vacances depuis de nombreuses années. Mes enfants sont tri-nationaux et je suis franco-maghrébin, ce qui me donne une vision régionale large, ouverte et inclusive de la région.

 

Les résultats du premier tour des élections législatives 2017 des 11 circonscriptions des Français résidant à l'étranger semblent donner un boulevard aux troupes d'Emmanuel Macron, est-ce une bonne nouvelle pour vous ? 

Leila AICHI : C'est surtout une bonne nouvelle pour la France ! Les Français ont porté Emmanuel Macron à la Présidence de la République parce qu'il était porteur d'un ambitieux plan de réformes et d'un projet de société qui vise ni plus ni moins à refonder la vie politique française. Il est impératif que le Président Emmanuel Macron ait les moyens de mettre en ?uvre son programme sans tarder, comme il s'y est engagé. Je suis persuadée que les Français vont lui donner une majorité claire à l'Assemblée nationale.

M'jid El Guerrab : Les Français ont soif de renouveau et c'est la promesse d'Emmanuel Macron. Il y a effectivement un élan très favorable dans ce sens que je ne peux que saluer.

>> Lire la suite sur notre édition de Dakar

lepetitjournal.com Alger

Lepetitjournal Alger

L'édition d'Alger de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Appel à témoins : je ne voulais pas quitter la France !

L’expatriation ne relève pas toujours d’un choix personnel. Vous êtes muté(e) à l’étranger par votre entreprise ou votre conjoint décroche un nouvel emploi hors des frontières françaises… et votre ...

Comprendre l'Algérie

SOCIÉTÉ

La France, l’Eldorado des jeunes Algériens

L’attroupement de milliers de jeunes Algériens souhaitant étudier en France a suscité l’émoi dans leur pays et illustre le malaise social dont souffre cette génération pourtant privilégiée à l’échelle

Sur le même sujet