TEST: inter

ACHETER OU VENDRE À PARIS : FOCUS SUR LE VIIe ARRONDISSEMENT

Par Article Partenaire | Publié le 19/08/2020 à 14:44 | Mis à jour le 20/08/2020 à 15:19
Dôme des Invalides Intro-2

A la rentrée 1944, les grands-parents de mon mari s’installent dans le quartier du Gros Caillou, situé entre le Champ-de-Mars et l’Esplanade des Invalides, avec leurs cinq enfants.

Quelques quatre-vingt-dix ans, trois enfants et quatre expatriations plus tard, le hasard de la vie professionnelle (et des liens du cœur) me permet de vous présenter cet îlot de tranquillité chargé d’histoire et de traditions qu’est le VIIème arrondissement de Paris.

 

LE VIIème ARRONDISSEMENT, LIEU DE CULTURE ET D’HISTOIRE

Bordé à l’ouest par le Champs-de-Mars et l’avenue de Suffren, le « 7ème » s’étend en suivant la rive gauche de la Seine jusqu’à la rue des Saints-Pères, embrassant au passage la Tour Eiffel, l’Ecole Militaire, Les Invalides, le Musée du quai Branly-Jacques Chirac, le Musée d’Orsay, le Musée Maillol…

Un régal pour les amateurs des beaux-arts. C’est ainsi que les connaisseurs apprécient en famille le Musée Rodin et son café au milieu des roses et attendent de pied ferme l’exposition Rodin-Picasso qui doit s’ouvrir en février 2021.

 

RODIN

Le jardin du Musée Rodin

 

A quelques encablures du Musée Rodin, les lnvalides abritent le Musée des Armées, des Plans Reliefs et des Mondes Contemporains, ainsi que le Tombeau de Napoléon 1er. Ils furent édifiés par Louis XIV en 1670 alors que ce quartier du Gros Caillou n’était encore qu’un faubourg de Paris, pour accueillir les invalides des armées. 350 ans plus tard, l’hôpital des Invalides est toujours en activité et les jardins de la cour de Nîmes font l’admiration des touristes comme des amateurs du quartier.

Louis XV voit la construction de l’Ecole Militaire et du Palais Bourbon dans la première moitié du XVIIIèmesiècle. La première abrite encore l’Ecole de Guerre et le second a changé de destination à la Révolution : achevé pour la Duchesse de Bourbon par Jacques Gabriel sur le style du Grand Trianon en 1728, il est confisqué en 1791 et devient le bien national que nous connaissons aujourd’hui : l’Assemblée Nationale. A ce haut lieu de pouvoir du VIIème arrondissement s’ajoutent l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (Sciences Po), situé rue des Saints-Pères, plusieurs ministères, et quelques trente ambassades, de l’ambassade d’Erythrée à celle de l’Australie, en passant par le Consulat Général du Chili. Une autre institution, à vocation éducative, scientifique et culturelle, l’UNESCO, est située place de Fontenoy et accueille de nombreux cadres internationaux.

L’architecture de l’arrondissement est à la hauteur de son rayonnement. Des immeubles de l’avenue de la Bourdonnais qui témoignent des derniers feux haussmanniens (1895-1914), aux immeubles Art nouveau tels que l’immeuble Lavirotte (1901), situé avenue Rapp, en passant par le mur végétal du Musée du Quai Branly (2006), l’aisance, le style et le raffinement sont de mise.

 

immeuble

Immeuble Lavirotte

Autre lieu insolite : le Cinéma d’art et d’essai de la Pagode, rue de Babylone, devrait rouvrir ses portes à l’automne 2022, après sept années de travaux de rénovation.

 

LE « 7ème », UN ARRONDISSEMENT TRÉS AGRÉABLE À VIVRE

Avec ses avenues larges et emblématiques, souvent aérées de contre-allées telles que l’avenue de Breteuil, le boulevard des Invalides, le boulevard Saint-Germain, il fait bon circuler et se promener dans le VIIème arrondissement, que ce soit à pied, à vélo, en poussette, en trottinette voire à cheval pour celles et ceux suivant des cours d’équitation à l’Ecole Militaire.

Les espaces verts y sont vastes, tels le Champ-de-Mars et l’Esplanade des Invalides, et parfois méconnus. Ainsi le jardin Catherine Labouré, qui fait face à l’Hôtel Matignon, est clôturé par de hauts murs qui le soustraient aux regards. On y vient manger son pain au chocolat à la sortie des écoles voisines, ou encore pique-niquer en famille le week-end, voire trinquer pour un « after-work ».

 

JARDIN

Jardin Catherine Labouret

 

Le marché de l’avenue de Saxe, le marché bio du boulevard Raspail, la rue Cler, ses cafés et marchands de fruits et légumes, son fromager Cantin (depuis 1950 !) sont des lieux de flânerie et d’achalandage pour toutes les familles alentours comme pour les touristes de passage.

 

CANTIN

 

DES ÉCOLES D’EXCELLENT NIVEAU

Qu’ils soient publics ou privés, les établissements d’enseignement de l’arrondissement jouissent d’une très bonne renommée. 

C’est le cas, entre autres, du lycée public Victor Duruy (de la Seconde aux Classes Préparatoires), de l’établissement privé La Rochefoucauld (enseignement catholique, de la Maternelle à la Terminale), de l’École Italienne, ou encore de l’École Bilingue Jeannine Manuel.

 

lycée

Lycée Victor Duruy

 

DES PRIX À L’ACHAT SOUTENUS ET UN INVESTISSEMENT FIABLE

Le VIIème arrondissement est le plus cher de Paris après son voisin, le VIème. En juin 2020, le prix moyen au m2 y était de 14 516 €. 

On s’y arrache les beaux appartements familiaux de 3 chambres et plus et les petites surfaces qui font des pied-à-terre appréciés.

Un appartement de 82 m2 et 3 chambres au 5ème étage d’un immeuble de 1880 situé avenue de Ségur s’est ainsi vendu en quelques jours pour 1 280 000 € (15 610 €/ m2).

Un autre ravissant bien de 200 m2, situé au 2ème étage d’un immeuble haussmannien de l’avenue de la Bourdonnais, doté de 4 chambres, nécessitant quelques travaux de rafraîchissement, s’est vendu à 2 950 000 € (14 750 €/ m2).

Enfin, un appartement de réception de 210m2, 3 chambres, situé au 2ème étage d’un immeuble art déco du Champ-de-Mars, est parti en quelques jours pour 4 850 000 € (23 095 €/ m2).

L’attrait du quartier ne se dément pas : que vous reveniez habiter dans le quartier de votre enfance ou que vous vous y installiez pour la première fois, l’excellence de ses écoles, la tranquillité et la beauté des lieux en font un excellent investissement.

 

SE FAIRE ACCOMPAGNER

En tant que conseillère indépendante en immobilier à Paris pour l’agence Engel & Voelkers, j’accompagne une clientèle française et internationale exigeante dans ses projets de vente ou d’acquisition. C’est à chaque fois un projet de vie, chargé d’attentes et d’émotion.  

Engel & Voelkers est une agence immobilière internationale de prestige, leader en Europe, forte de 250 conseillers spécialistes de leur quartier à Paris (soit l'équivalent de 40 agences) et disposant d'un portefeuille d'acquéreurs locaux comme internationaux important.

Nos clients acquéreurs et vendeurs nous sont fidèles depuis de nombreuses années, que leur attention se porte sur les biens immobiliers en ville ou les manoirs et châteaux, ou encore l'immobilier commercial, le yachting, ou l'aviation privée.

C’est grâce à l’accès en commun des biens à disposition dans tout Paris, ainsi que sur la Côte d’Azur, et au-delà, dans 35 pays, que tout acquéreur exigeant est sûr de trouver le bien qui lui correspond parfaitement. 

C’est également grâce au réseau d’acheteurs considérable d’Engel & Voelkers, que le bien en vente part vite et aux meilleures conditions.

N’hésitez-pas à me contacter pour tout projet de vente ou d’achat à Paris, mais aussi sur la Côte d’Azur ou à l’étranger : j’aurai plaisir à prendre connaissance de votre projet de retour, de départ ou d’investissement, et à devenir votre interlocutrice dédiée.

A bientôt !

Anne Sauvignonengels

Conseillère indépendante en immobilier (Secteur 7/15)

Tél : 07 56 89 28 18

E-mail : Anne.sauvignon@engelvoelkers.com

Retrouvez tous les biens immobiliers que nous vous proposons sur engelvoelkers.com.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique