REGARD DE LA SEMAINE - Spécial photographe 4/4

Cachés derrière leurs objectifs vous ne les connaissez pas et pourtant ils contribuent à l illustration de chacun des articles que vous lisez chaque jour dans notre édition. Aussi durant tout le mois de juin nous voulons, une fois n'est pas coutume, mettre à l'honneur les photographes qui travaillent pour nous tout au long de l'année. Vous retrouverez chaque vendredi " le regard de la semaine de...". Le principe est simple le photographe choisit une image qu'il affectionne particulièrement et nous explique pourquoi.

Depuis le lancement de notre édition en septembre dernier nous nous attachons a vous faire connaitre, comprendre, sentir et surtout voir Jakarta et l'Indonésie. Grâce à nos 4 photographes amateurs nous pouvons illustrer quotidiennement nos publications et vous permettre de suivre en images l'actualité. Ils aiment voyager à travers l'Indonésie ou saisir la vie trépidante de Jakarta. Seuls ou en groupe ils traquent les détails du quotidien, capturent les portraits de nos invités ou s' immiscent dans les réceptions de la communauté française. 

Cette semaine Véronique O.:

" Voici ma photo... Je trouve qu'elle illustre bien ce que Jakarta représente pour moi : une infinité d'aventures depuis notre arrivée, des lieux uniques toujours plus insolites et incroyables que l'on ne devine même pas, une ville tellement atypique avec ses sourires et sa mixité, une ville surtout indomptable qui vous laisse prendre, au travers de votre objectif, le meilleure d'elle-même ou pas... Merci à mon ami et partenaire photos Pascal, c'est sa photo ! " 

Lucie Pech (www.lepetitjournal.com/jakartavendredi 30 juin 2017

Crédit photos : Véronique O. et Pascal G.
 

UNE ETUDIANTE LILLOISE A JAVA - 24h dans la peau d'une Indonésienne

En cette période estivale la rédaction de Lepetitjournal de Jakarta prend quelques jours de congés mais ne vous laisse pas sans lecture pour autant. Du 18 juillet au 17 août retrouvez 3 fois par semaine les lundi, mercredi et vendredi une re-diffusion des articles les plus lus depuis le début de l' année 2017. Portraits, conseils pratiques et culture sont au programme de votre été. Dès le 21 août vous retrouverez toute l'actualité , 5 jours par…
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine