IMMIGRATION - À partir de 17 ans, un kitas à soi !

La Direction Générale de l’immigration et le ministère Indonésien des lois et des droits de l’homme ont récemment changé la régulation concernant les « kitas » pour les enfants à partir de 17 ans.  Désormais, les élèves qui ont 17 ans pendant l’année scolaire ne peuvent plus dépendre du kitas de leurs parents ou de l’employeur de ces derniers. C’est l’école dans laquelle ils sont scolarisés qui doit sponsoriser leur kitas. Démarche à suivre et types de visas, lepetitjournal.com/jakarta vous indique le chemin… 

Le type de visa à demander s’appelle VITAS (Visit Tinggal Terbatas) ou permis de séjour limité. Il s’obtient auprès  d’un consulat indonésien à Singapour ou ailleurs. Afin d’obtenir ce VITAS, les parents doivent tout d’abord faire annuler le KITAS en cours de validité et obtenir un permis de sortie EPO, Exit Permit Only. Une fois le permis obtenu, l’étudiant a 7 jours pour sortir du pays. Il devra se rendre à Singapour ou ailleurs afin de faire une demande de visa auprès du consulat indonésien et obtenir un Telex VITAS. Les démarches à Singapour peuvent être effectuées indépendamment ou via un agent.

À son retour à Jakarta, l’étudiant devra présenter son VITAS à son école si celle-ci s’occupe des démarches ou à un agent afin qu’il soit transformé en visa KITAS, Limited Stay Card, avec une validité de 12 mois,  auprès de la  Direction générale de l’immigration . Cette démarche doit s’effectuer le premier jour ouvré après le retour à Jakarta. La régulation de l’immigration indonésienne spécifie que si rien n’est entrepris sous 30 jours l’enfant devra quitter le pays. L’école ou l’agent se chargent ensuite d’obtenir un MERP, Re-Entry Multiple Permit,  qui permet de sortir et rentrer plusieurs fois d’Indonésie sur une période d’un an.

En fin d’année, les étudiants ayant obtenus leur diplôme ou quittant le pays doivent faire annuler leur KITAS et effectuer un EPO. Cela se fait sous 5 jours pendant lesquels ils ne peuvent pas quitter le pays. A l’obtention de cet EPO, l’étudiant a alors 7 jours pour sortir du territoire indonésien. 

Les documents qui vous seront demandés  

  • Un passeport ayant 18 mois de validité minimum.  Pour l’année scolaire 2017/2018 le passeport doit être valide jusqu’en décembre 2018 au moins
  • Une preuve que l’étudiant et/ou sa famille ont la  capacité financière suffisante pour résider en Indonésie.  Pour cela il faut fournir un relevé bancaire ou un reçu de dépôt justifiant d’un montant minimum de  USD 1500  
  • Un certificat de scolarité
  • Une « sponsor letter » délivrée par l’établissement scolaire
  • 2 photos d’identité de 4cmx6cm sur fond rouge
  • Une lettre certifiant que l’étudiant s’engage à ne pas travailler pendant son séjour en Indonésie, à ne pas violer les lois en vigueur, à ne pas devenir une charge pour l’état Indonésien. Cette lettre dégage aussi toute responsabilité de l’établissement scolaire en cas de comportement répréhensible de la part de l’étudiant.  

Pour les étudiants effectuant les démarches sans l’aide de leur établissement, il est fortement recommandé de se renseigner auprès du consulat choisi pour faire la demande de VITAS car les documents requis peuvent être différents d’un consulat à l’autre.

Cas particuliers :  

  • Les enfants détenant un passeport diplomatique doivent contacter leur ambassade afin de savoir si un accord a été passé entre les deux pays. 
  • Les enfants ayant double nationalité (indonésienne + autre), enregistrés dans une école sous une autre nationalité qu’indonésienne n’ont pas besoin de visa/kitas mais ils doivent par contre fournir un affidavit délivré par la Direction générale de l’Immigration ou par un consulat indonésien confirmant la double nationalité de l’étudiant

 

Lucie Pech (www.lepetitjournal.com/jakarta) mercredi 15 mars 2017

 

UNE ETUDIANTE LILLOISE A JAVA - 24h dans la peau d'une Indonésienne

En cette période estivale la rédaction de Lepetitjournal de Jakarta prend quelques jours de congés mais ne vous laisse pas sans lecture pour autant. Du 18 juillet au 17 août retrouvez 3 fois par semaine les lundi, mercredi et vendredi une re-diffusion des articles les plus lus depuis le début de l' année 2017. Portraits, conseils pratiques et culture sont au programme de votre été. Dès le 21 août vous retrouverez toute l'actualité , 5 jours par…
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 

CARRIÈRE EXPAT – 5 trucs simples pour que le retour estival booste votre recherche professionnelle

L’année scolaire s’achève et votre recherche professionnelle n’a pas encore abouti. Dans ces circonstances, nous sommes souvent partagés entre plusieurs sentiments : le soulagement de faire une pause et de s’échapper de cette recherche qui patine ; la frustration d’interrompre le fil d’une démarche qui a été si difficile à mettre en place ; l'angoisse à l’idée qu’il faudra reprendre, qu’on ne saura plus faire à la rentrée, qu’on n’y arrivera peut-être pas ; la joie à l’idée des vacances qui se présentent.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine