IMMIGRATION - À partir de 17 ans, un kitas à soi !

La Direction Générale de l’immigration et le ministère Indonésien des lois et des droits de l’homme ont récemment changé la régulation concernant les « kitas » pour les enfants à partir de 17 ans.  Désormais, les élèves qui ont 17 ans pendant l’année scolaire ne peuvent plus dépendre du kitas de leurs parents ou de l’employeur de ces derniers. C’est l’école dans laquelle ils sont scolarisés qui doit sponsoriser leur kitas. Démarche à suivre et types de visas, lepetitjournal.com/jakarta vous indique le chemin… 

Le type de visa à demander s’appelle VITAS (Visit Tinggal Terbatas) ou permis de séjour limité. Il s’obtient auprès  d’un consulat indonésien à Singapour ou ailleurs. Afin d’obtenir ce VITAS, les parents doivent tout d’abord faire annuler le KITAS en cours de validité et obtenir un permis de sortie EPO, Exit Permit Only. Une fois le permis obtenu, l’étudiant a 7 jours pour sortir du pays. Il devra se rendre à Singapour ou ailleurs afin de faire une demande de visa auprès du consulat indonésien et obtenir un Telex VITAS. Les démarches à Singapour peuvent être effectuées indépendamment ou via un agent.

À son retour à Jakarta, l’étudiant devra présenter son VITAS à son école si celle-ci s’occupe des démarches ou à un agent afin qu’il soit transformé en visa KITAS, Limited Stay Card, avec une validité de 12 mois,  auprès de la  Direction générale de l’immigration . Cette démarche doit s’effectuer le premier jour ouvré après le retour à Jakarta. La régulation de l’immigration indonésienne spécifie que si rien n’est entrepris sous 30 jours l’enfant devra quitter le pays. L’école ou l’agent se chargent ensuite d’obtenir un MERP, Re-Entry Multiple Permit,  qui permet de sortir et rentrer plusieurs fois d’Indonésie sur une période d’un an.

En fin d’année, les étudiants ayant obtenus leur diplôme ou quittant le pays doivent faire annuler leur KITAS et effectuer un EPO. Cela se fait sous 5 jours pendant lesquels ils ne peuvent pas quitter le pays. A l’obtention de cet EPO, l’étudiant a alors 7 jours pour sortir du territoire indonésien. 

Les documents qui vous seront demandés  

  • Un passeport ayant 18 mois de validité minimum.  Pour l’année scolaire 2017/2018 le passeport doit être valide jusqu’en décembre 2018 au moins
  • Une preuve que l’étudiant et/ou sa famille ont la  capacité financière suffisante pour résider en Indonésie.  Pour cela il faut fournir un relevé bancaire ou un reçu de dépôt justifiant d’un montant minimum de  USD 1500  
  • Un certificat de scolarité
  • Une « sponsor letter » délivrée par l’établissement scolaire
  • 2 photos d’identité de 4cmx6cm sur fond rouge
  • Une lettre certifiant que l’étudiant s’engage à ne pas travailler pendant son séjour en Indonésie, à ne pas violer les lois en vigueur, à ne pas devenir une charge pour l’état Indonésien. Cette lettre dégage aussi toute responsabilité de l’établissement scolaire en cas de comportement répréhensible de la part de l’étudiant.  

Pour les étudiants effectuant les démarches sans l’aide de leur établissement, il est fortement recommandé de se renseigner auprès du consulat choisi pour faire la demande de VITAS car les documents requis peuvent être différents d’un consulat à l’autre.

Cas particuliers :  

  • Les enfants détenant un passeport diplomatique doivent contacter leur ambassade afin de savoir si un accord a été passé entre les deux pays. 
  • Les enfants ayant double nationalité (indonésienne + autre), enregistrés dans une école sous une autre nationalité qu’indonésienne n’ont pas besoin de visa/kitas mais ils doivent par contre fournir un affidavit délivré par la Direction générale de l’Immigration ou par un consulat indonésien confirmant la double nationalité de l’étudiant

 

Lucie Pech (www.lepetitjournal.com/jakarta) mercredi 15 mars 2017

 

NYEPI - Bali silencieux pour le nouvel an

Ce mardi 28 mars, jour férié en Indonésie, les Balinais célébrèrent Nyepi. Nyepi qui signifie jour du silence et marque l’entrée dans une nouvelle année. Sur cette ile à dominance hindouiste, les habitants suivent le calendrier hindou Saka. Ce calendrier diffère de 50 ans avec le calendrier grégorien, nous entrerons donc dans l’an 1939. Cette célébration est l’occasion de nombreuses cérémonies qui se déroulent sur plusieurs jours.

PEOPLE - Deneuve à Jakarta

A tous les amoureux de la photographie, de la haute couture, du cinéma français et de ses stars. Aux amoureux de Peau d'Ane, du Sauvage, du Dernier…

RIMBAUD À JAVA- une histoire méconnue

Mai 1876, le démon de l’errance saisit à nouveau Arthur Rimbaud. Il s’enrôle dans l’armée coloniale Hollandaise et embarque direction l’ile de Java.…
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – Comment vendre ses services en tant que coach: 3 stratégies efficaces

Nous sommes nombreuses à nous être lancées en tant que coach et rapidement nous nous sommes posé la question : « comment vendre ses services ». Or loin de nous l’idée de vendre nos services, nous voulons que nos clients viennent facilement à nous et que nous puissions les aider avec tout notre cœur et nos compétences. Voici 3 stratégies efficaces que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui.

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire