INDONESIAN HERITAGE SOCIETY – Une page se tourne, merci Brigitte !

L’Indonesian Heritage Society est une association permettant de faire connaître les richesses culturelles de l’Indonésie à tous ceux et celles qui, de passage ou installés dans le pays, sont intéressés par ce pays aux mille facettes et à l’histoire passionnante. L’association propose chaque mois des conférences, visites au Musée National et visites découvertes. La section francophone de l’IHS est une des sections les plus actives avec de nombreux membres. A sa tête depuis 5 ans, un duo mené par Brigitte Bernard qui quitte ses fonctions de « co-chair » cette année. Pour rendre hommage à une bénévole dont l’énergie, la joie de vivre, la passion pour l’Indonésie ont animé la communauté francophone, un micro-trottoir auprès de celles qui ont travaillé avec elle pendant ces nombreuses années…

« J'ai eu le plaisir et la chance de passer une année comme co-chair de la section francophone de l'IHS au côté de Brigitte. En plus de ses qualités humaines et de ses connaissances culturelles, je peux témoigner de son professionnalisme et de son dynamisme à toute épreuve. Brigitte m'a beaucoup appris sur le fonctionnement de cette association internationale dont elle a développé avec beaucoup de coeur et de rigueur une des branches les plus importantes et les plus actives. Son sourire et sa bonne humeur nous manquerons autant que ses éclairages sur les maisons peranakan ou le royaume des Majapahit! ». Emmanuelle 

« Depuis 5 années déjà, Brigitte est peut être le prénom le plus connu du tout Jakarta francophone. Son enthousiasme et son plaisir à nous transmettre ses connaissances culturelles ont rythmé bien des emplois du temps. Elle a su faire partager ses découvertes et sa joie de vivre en Indonésie,  entrainant avec elle dans la 'Pinisi' IHS une petite équipe ravie d'avoir un tel capitaine ». Laure

« Merci pour ton implication sans faille. Brigitte a su apporter sa rigueur et son énergie à la section francophone de l'IHS notamment au niveau financier qu’elle a remis d'équerre ! ». Françoise

« Brigitte est à l'initiative d'un beau projet qui a été de faire se rencontrer les guides bénévoles des musées de Jakarta, Singapour et Kuala Lumpur. Cette initiative a commencé il y a 2 ans, deux rencontres annuelles sont organisées dans les pays respectifs. Nous avons accueilli les guides à Jakarta puis à Borobudur. On peut dire que la mayonnaise a pris car de vrais liens se sont crées entre les guides et nous sommes ravies de nous retrouver à chaque fois. Prochain RDV Penang en Malaisie." Valérie

" Brigitte c'est un concentré d'énergie, une belle énergie rayonnante qu'elle utilise pour transformer de simples bonnes idées en actions et communications...." Laurence

« Brigitte a apporté beaucoup de nouveaux membres à l’Indonesian Heritage Society grâce à son dynamisme et à toutes ses idées et propositions » Catherine

La section francophone de l’Indonesian Society reprendra ses activités au mois de septembre 2017.

Amélie Heim (www.lepetitjournal.com/jakarta) jeudi 15 juin 2017

 

AÏD EL-FITR : Jakarta vide comme jamais

Chaque année, à la fin du ramadan, un petit miracle s’accomplit : le centre de Jakarta découvre les joies d’un trafic fluide ! Jakarta Pusat se retrouve ainsi déserté et, pour ainsi dire, démacetisé. 
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine