GOÛT DE FRANCE - C'est la fête des papilles !

La gastronomie française sera à l’honneur à Jakarta et partout à travers le monde le 21 mars 2017 dans le cadre de « Goût de France ». Cette opération menée par les Instituts Français célèbre cette année sa troisième édition avec toujours le même objectif : promouvoir le repas gastronomique à la française, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 2010. Concrètement, des restaurants français ou d’inspiration française proposent le 21 mars, et en général pour une semaine, un menu spécial permettant de découvrir le savoir-faire culinaire à la française. Les papilles salivent et nous avons l'eau à la bouche !

Bourguignon de joue de bœuf, poêlée d’escargots, œuf meurette, moelleux au chocolat à la rose, mille-feuille à la framboise… les saveurs françaises sont au menu de 19 restaurants à Jakarta la semaine prochaine. Il n’y a plus qu’à choisir. Et le choix va être difficile, tant les chefs participant à l’opération ont rivalisé de créativité dans leur proposition, dans une volonté commune de faire connaître aux indonésiens le goût de la cuisine à la française. Lors de la conférence de presse qui a réuni certains d’entre eux la semaine dernière à l’IFI, tous ont également souligné leur volonté de montrer, au-delà du goût, le plaisir du bien-manger, le plaisir aussi d’être ensemble.  

Le repas gastronomique français, c’est aussi de la préparation : « un repas à la française, cela demande beaucoup de petites mains, du temps. Et cela représente 50% du plaisir ! » précise le Chef Nabil Jaghdour du Monde au Balcon.

Les restaurants participants ne sont pas forcément des restaurants 100% français mais tous ont une « french touch » que ce soit dans les ingrédients utilisés ou la façon de préparer les produits. Le plus souvent, le chef a des influences françaises du fait de sa formation.

Sur toute l’Indonésie, ce sont 36 restaurants qui participent (voir la liste ci-dessous) et la semaine « Goût de France » se terminera en beauté avec le chef Jean-François Piège qui préparera le dîner de gala de la Chambre de Commerce franco-indonésienne, le dimanche 26 mars au Raffles Hotel à Jakarta.

Les restaurants participants :

Jakarta : Anigre, Bistro Baron, Branché Bistro, Chili Cool, Garçon, Immigrant Dining, Le Monde au Balcon, Lyon, Amuz Gourmet, Monty’s, Orient 8, Porto Bistreau Tangerang, Sea Grain, The wine cellar, Olivier, Emilie, AMKC, Nusa Gastronomy.

Bandung : Bilbao, Hilton Bandung-Fresco, Streats Ibis Styles Bandung Braga, OOPEN, Purnawarman.

Yogjakarta : LokaLoka Bistro, Mediterranea, Paprika (Phoenix Hotel)

Surabaya : Citrus Lee, The Consulate, Vis-à-vis-JW Marriott

Bali : Husk, Jimbaran Garden, Intercontinental Bali resort, Mozaiq Restaurant, Teatro Gastroteque, Cascades, Cut Catch Cucina (Sofitel Nusa Dua).

Amélie Heim (www.lepetitjournal.com/jakarta) vendredi 10 mars 2017

 

AÏD EL-FITR : Jakarta vide comme jamais

Chaque année, à la fin du ramadan, un petit miracle s’accomplit : le centre de Jakarta découvre les joies d’un trafic fluide ! Jakarta Pusat se retrouve ainsi déserté et, pour ainsi dire, démacetisé. 
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine