Jakarta

ELECTIONS À JAKARTA – Le Gouverneur Ahok reconnaît sa défaite

Alors que les résultats sont basés sur les estimations à la sortie des urnes et que la Commission électorale (KPU) donnera les résultats officiels début mai seulement, la paire Ahok-Djarot a reconnu sa défaite hier soir au profit de la paire Anies-Uno.

Le Vice-Gouverneur Djarot a indiqué qu’ils ne feraient pas appel des résultats, il a félicité Anies et a fait un appel au calme et à l’unité. « Jakarta est notre foyer, peu importe qui le gouverne. Oublions les animosités de la campagne électorale et maintenons l’harmonie dans notre ville » a demandé Ahok lors de la conférence de presse donnée hier soir à l'Hotel Pullman. De l’avis des observateurs, cette campagne électorale fût particulièrement sectaire et source de divisions. Mais la soirée post-électorale s’est déroulée dans le calme.

Le Gouverneur et le Vice-Gouverneur ont maintenant jusqu’au mois d’octobre pour finir leurs projets et leur programme avant de passer les clés de Jakarta à Anies Baswedan. Et dès le 20 avril, Ahok fera à nouveau face à ses juges dans le procès pour blasphème dont il est accusé : les réquisitoires auront lieu ce jour-là.

Amélie Heim (www.lepetitjournal.com/jakarta ) Jeudi 20 avril 2017

Crédit photo : Detik.com

Sources : Jakarta Post et Jakarta Globe

 
A la Une à Jakarta

UNE ETUDIANTE LILLOISE A JAVA - 24h dans la peau d'une Indonésienne

En cette période estivale la rédaction de Lepetitjournal de Jakarta prend quelques jours de congés mais ne vous laisse pas sans lecture pour autant. Du 18 juillet au 17 août retrouvez 3 fois par semaine les lundi, mercredi et vendredi une re-diffusion des articles les plus lus depuis le début de l' année 2017. Portraits, conseils pratiques et culture sont au programme de votre été. Dès le 21 août vous retrouverez toute l'actualité , 5 jours par…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine