Jakarta

ATTENTAT SUICIDE - Au moins 5 morts à Jakarta

Mercredi 24 mai vers 21 heures cinq personnes ont trouvé la mort et dix autres ont été blessées suite à un double attentat suicide dans l'est de Jakarta.

Deux détonations ont eu lieu à quelques minutes d'intervalle aux abords d'une station du Transjakarta dans le quartier de Kampung Melayu. Trois policiers ont été tués en plus des deux terroristes qui se sont donnés la mort.

Lucie Pech (www.lepetitjournal.com/jakartajeudi 25 mai 2017

Cyberattaques - L'Indonésie touchée à son tour

L'attaque informatique connue désormais sous le nom de WannaCry et qui sévit depuis vendredi dans plus de 150 pays n'a pas épargnée l'Indonésie. Lundi 15 mai l'hôpital Dharmais de Jakarta qui est le plus grande centre anti-cancer du pays a annoncé que plusieurs dizaines de ces ordinateurs avaient été touchés. Ceci occasionne de nombreux retards au niveau de la prise en charge des patients et de leurs traitements. WannaCry est un logiciel malveillant qui bloque l'accès aux données et qui demande une rançon en bitcoins aux utilisateurs concernés. Cette cyberattaques touche uniquement les PC qui utilisent Windows. Pour s'en protéger il faut vérifier les mises à jour Windows disponibles et les installer au plus vite, ne pas ouvrir les fichiers douteux reçus par email ou par un lien internet et mettre à jour les antivirus.

Lucie Pech (www.lepetitjournal.com/jakartamardi 16 mai 2017

AHOK - Mobilisation de la diaspora indonésienne à travers le monde

Le verdict est tombé mardi 9 mai pour le gouverneur sortant de Jakarta qui écope de 2 ans de prison ferme pour blasphème. Depuis les manifestations se multiplient à travers le monde pour soutenir Ahok et dénoncer une sentence jugée extrêmement lourde. Après New-York, Los Angeles, Chicago, Vancouver, Toronto, Hongkong, Tokyo, Sydney, Taipei, Londres, Amsterdam et bien d'autres encore c'est au tour de Paris d'accueillir le regroupement pacifique des Indonésiens de France. Tous vêtus de rouge et blanc ou des fameuses chemises à carreaux ils se sont retrouvés au pied de la Tour Eiffel, lieu symbolique de la capitale française, pour envoyer un message de soutien à Ahok. 

Lucie Pech (www.lepetitjournal.com/jakartamardi 16 mai 2017

CONDAMNATION DE AHOK – Réactions internationales et émotion indonésienne

Hier midi, au terme d’un procès qui aura duré 7 mois et 21 sessions, les cinq juges ont prononcé la condamnation du candidat vaincu au poste de Gouverneur de Jakarta. Basuki Purnama, surnommé Ahok, s’est vu signifier deux ans d’emprisonnement pour blasphème. Il a été emmené à la prison de Cilibang immédiatement. Puis transféré dans la nuit dans un autre lieu de détention à Depok pour préserver la tranquillité des prisonniers de Cilibang. Depuis l’annonce du verdict, l’émotion est à son comble parmi les supporters d’Ahok sur les réseaux sociaux indonésiens : « Mon cœur est brisé », « Je suis si triste », « un jour triste pour notre peuple », « Je suis furieuse », « l’Indonésie régresse »…

Des rassemblements se sont spontanément organisés. Hier, les personnes venues soutenir Ahok lors de l’annonce du verdict, se sont déplacées à pied vers la prison de Cilipang et ont veillé une partie de la nuit dans le calme avec des bougies allumées. Ce matin dès 6H, un rassemblement s’est tenu devant l’hôtel de ville  où Ahok était censé tenir ses fonctions de Gouverneur jusqu’à la passation de pouvoirs en octobre prochain avec le vainqueur des élections, Anies. Les manifestants étaient habillés de rouge et blanc, couleurs du drapeaux indonésiens. Ils ont chanté l’hymne du Pancasila entre autres. Djarot, le vice-gouverneur, s’est montré à la tribune, très ému et en larmes.

Côté International, les journaux du monde entier ont largement relayé cette condamnation qui a surpris par sa sévérité alors que les procureurs avaient requis deux ans de mise à l’épreuve et un an de prison avec sursis. L’agence des Nations-Unis pour les Droits de l’Homme a réagi via un tweet

Côté Union Européenne, c’est l’ambassade en Indonésie qui s’est faite porte-parole pour les Etats membres de l’UE et a diffusé une déclaration hier soir sur son site internet : « Nous appelons le Gouvernement indonésien, ses Institutions et son peuple à poursuivre cette tradition de tolérance et de pluralisme ». Lire la déclaration dans son intégralité.

En off, les observateurs internationaux se disent inquiets de la signification de cette condamnation, et de ce qu’elle préjuge du climat politique indonésien, alors que des élections présidentielles doivent avoir lieu en Indonésie en 2019.

Ahok a indiqué, dès l’annonce de sa condamnation, qu’il ferait appel du jugement. Au-delà de l’émotion, comment va s’organiser une éventuelle action des supporters d’Ahok ? Affaire à suivre de près…

Amélie Heim (www.lepetitjournal.com/jakarta) mercredi 10 mai 2017

 

PROCÈS AHOK - Le verdict est pour aujourd'hui

C'est sous haute surveillance que les 5 juges en charge de délivrer le verdict à l'encontre du Gouverneur Ahok dans son procès pour blasphème vont se prononcer aujourd'hui. 13000 officiers de police ont été déployés aux abords du Ministère de l'agriculture, dans le sud de Jakarta, où le procès a été délocalisé. Des mesures de sécurité renforcées ont également été mises en place dans plusieurs bâtiments officiels ainsi que dans les centres commerciaux du sud de Jakarta, comme BlockM, Citos ou Pondok Indah Mall. 

Lors de leurs réquisitoires, les procureurs avaient été plutôt cléments et avaient requis un an de mise à l'épreuve. Mais les juges peuvent décider d'aller plus loin : la peine maximale encourue par Ahok est 5 ans d'emprisonnement.

De très nombreuses manifestations de soutien au Gouverneur sortant ont déjà eu lieu comme ces milliers de panneaux fleuris qui sont arrivés à l'Hôtel de ville depuis que la paire Ahok-Djarot a perdu les élections en avril au profit de la paire Anies-Sandiaga. Aujourd'hui, les plus fervents supporters d'Ahok ont prévu d'apporter 8000 roses sur le lieu du procès. 
Cette journée vient conclure les 21 sessions du procès en blasphème qui a alimenté la polémique tout au long de l'élection pour le poste de Gouverneur de la ville de Jakarta. 

(www.lepetitjournal.com/jakarta) mardi 9 mai 2017

 

EDUCATION - Rencontre franco-indonésienne à Yogyakarta

C’est à Yogyakarta dans la très renommée Université Gajah Mada que s’est tenu les 3 et 4 mai le congrès franco-indonésien de l’éducation et de la science à l’initiative de l’Institut Français en Indonésie et en coopération avec le Ministère de la recherche, de la technologie et de l’enseignement supérieur (RISTEKDIKIT). 

Jean-Charles Berthonnet, Ambassadeur de France en Indonésie ainsi que le vice-recteur de l’Université Gajah Mada Paripurna P. Sugarda, et le directeur général de l’enseignement des sciences et de la technologie Ali Ghufron Mukti ont inauguré l’évènement face à un public composé de 300 universitaires venus de France et d’Indonésie et de jeunes chercheurs des deux pays. 

Durant les deux jours les rencontres ont portées plus particulièrement sur l’environnement, la science et la technologie marine, l’ingénierie et l’énergie, les technologies de l’information et de la télécommunication, les sciences juridiques, économiques et sociales, le tourisme, la sécurité alimentaire et la santé. 

“Le but de cette rencontre est d’accroitre la mobilité des étudiants et des professeurs, d’établir des partenariats durables entre nos deux pays et d’assurer le financement des programmes de coopération.” a déclaré Antoine Devoucoux du Buysson, Attaché de coopération universitaire française.

Lucie Pech (www.lepetitjournal.com/jakartavendredi 5 mai 2017 

ENCORE UNE MANIFESTATION ANTI-AHOK

Une nouvelle manifestation est prévue demain vendredi 5 mai à l’appel du GNPF-MUI le mouvement national du conseil des ulémas en Indonésie. Le cortège débutera après la prière hebdomadaire devant la Mosquée Istiqlal et s’acheminera vers le bâtiment de la Cour Suprême. Le chef de la police national Tito Karnavian prévient que même si ce rassemblement est légal il ne doit pas être un moyen de faire pression sur les juges. En effet les manifestants réclament une sentence exemplaire contre le gouverneur sortant Ahok jugé pour propos blasphématoires.

Le verdict est prévu le 9 mai prochain.

(www.lepetitjournal.com/jakarta ) jeudi 4 mai 2017

A la Une à Jakarta

REVUE DE PRESSE - Brèves de la semaine du 22 mai 2017

Vous n’avez pas eu le temps de lire la presse, d’écouter la radio, de regarder la télévision cette semaine ? Lepetitjournal.com/jakarta vous propose un aperçu de ce que vous auriez pu manquer. Au programme : Attentat suicide à Jakarta, Gadis Arivia, une figure militante, Ahok renonce à faire appel, du street art pour dénoncer les ravages liés à l'huile de palme, un nouvel album indonésien pour Lena Deluxe, le mois de ramadan, moment familial.
Une internationale

NI PLUS NI MOINS – Dialoguer avec l’actu sur Facebook Messenger !

Il y a presque deux mois 4 étudiants, basés entre Londres et Paris lançaient « Ni plus ni moins » : application d’un nouveau genre, qui permet à ses utilisateurs de discuter tous les jours avec l’actualité en recevant un debrief complet de ce qui se passe dans le monde. Mais inutile de chercher à télécharger cette nouvelle app. Vous ne la trouverez pas. En fait, « Ni plus ni moins », n’est ni plus ni moins qu’un Bot sur Messenger. On vous…
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Nouvelle-Calédonie - Communauté

CINÉMA - Un Calédonien à Cannes

Une nouvelle génération de calédoniens voit le jour. Ils ont grandi entre océan et terre. Leur insularité ne les a pas renfermés sur…
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine