Istanbul

MUSIQUE – Les duos d’un Turc et d’une chanteuse anglaise cartonnent sur les réseaux sociaux

Mehmet Ali Şulan, habitant le sud-est de la Turquie, est devenu célèbre sur les réseaux sociaux en interprétant des duos avec la chanteuse britannique Anne-Marie, sur l’application mobile Smule. Leur première vidéo a été vue plus de 2 millions de fois. Le Turc et la star anglaise viennent de publier un second duo. Mehmet Ali Şulan traduit les paroles des chansons et les interprète en kurde.

L’application Smule, véritable karaoké mondial, permet à ses utilisateurs de chanter à plusieurs, tout en étant dans des pays différents. Une première personne doit d’abord s’enregistrer en train de chanter puis inviter un ami, qui enregistra à son tour sa performance. Puis, l’application synchronise les deux enregistrements. 

 

Solène Permanne (http://lepetitjournal.com/istanbul) vendredi 21 avril 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

INFLUENCE MONDIALE - "L’incroyable patron turc" dans le TOP 100

Il y a un an, nous vous racontions l'histoire de Hamdi Ulukaya, dirigeant de la grande marque américaine de yaourt Chobani. En ce mois d'avril 2017, le magazine TIME vient de le placer sur la liste des 100 personnes les plus influentes du monde dans la catégorie alimentation. Retour sur son parcours et sur l'incroyable cadeau qu'il a fait l'an dernier à ses salariés...

Hamdi Ulukaya est un patron que ses employés ne sont pas près d’oublier. Dirigeant de la grande marque américaine de yaourt Chobani, il a annoncé à ses 2.000 salariés le 26 avril 2016 qu’il leur céderait 10 % du capital de son entreprise. Une somme qui varie selon l’ancienneté de ces derniers, mais qui peut atteindre entre 150.000 et un million de dollars par personne. Se basant sur la valeur de l’entreprise – estimée entre 3 et 5 milliards de dollars en 2014 – l’initiative d’Hamdi Ulukaya est une première dans l’industrie agroalimentaire. Créée en 2005, l’entreprise Chobani représente aujourd’hui près de 45 % des parts de marché du secteur aux Etats-Unis.

L’histoire d’Hamdi Ulukaya est une véritable success-story. Immigré turc originaire de Iliç à Erzincan, il est arrivé aux États-Unis en 1994 avec seulement 3.000 dollars en poche. Après avoir suivi des cours d’anglais, il commence dans la production de feta. En 2005, il se lance dans l’industrie du yaourt et crée en 2007 sa propre marque, Chobani, dérivé du mot turc çoban (qui signifie “berger”). En seulement quelques années, il s’impose comme une référence parmi les consommateurs et bouscule les géants du secteur tels que Yoplait et Danone.

Interrogé par le New York Times, Hamdi Ulukuya a confié que cette annonce était "le plus beau moment de sa vie", et qu’il n’aurait jamais pu bâtir cet empire sans l’aide de toutes les personnes qui travaillent à ses côtés depuis des années. Pour l’instant, sa promesse tient sur le papier, car les salariés ne pourront bénéficier de cette somme que dans quatre ans, sauf si l’entreprise est revendue d’ici là. Céder 10 % des parts du capital à plusieurs milliers de salariés nécessite une procédure spécifique et laborieuse, mais tel était le souhait de ce chef d’entreprise philanthrope. Selon le quotidien Zaman France, Hamdi Ulukuya avait déjà annoncé en 2014 qu’il ferait un don de deux millions de dollars tirés de sa fortune personnelle pour venir en aide aux réfugiés syriens et irakiens par le biais de "The Giving Pledge", fondé par Bill Gates et Warren Buffet. Toujours selon le quotidien, 30 % des salariés de Chobani sont des réfugiés, soit 600 personnes sur 2.000.

Ségolène Houdaille-Hoc (www.lepetitjournal.com/istanbul) mardi 3 mai 2016

Inscrivez vous à notre newsletter gratuite !

Rejoignez nous sur Facebook et sur Twitter

ANTALYA – La Turquie a son premier sous-marin touristique

Le premier sous-marin touristique de Turquie, baptisé Nemo Primero, a ouvert ses portes mardi dans les profondeurs de la Méditerranée, au large des côtés d’Antalya, afin de stimuler le tourisme. "Nous savons que la Turquie et Antalya ont de grands potentiels de tourisme alternatif en plus des opportunités de tourisme de masse. Nous devons utiliser ce potentiel", a déclaré le gouverneur d’Antalya, Münir Karaloğlu, cité par Hürriyet Daily News. Les visiteurs peuvent notamment observer l'épave de St. Didier, un navire français qui a coulé pendant la Seconde Guerre mondiale, à seulement un kilomètre du port d'Antalya.

"La vie sous-marine a aussi été photographiée de Kaş à Gazipaşa sous la direction du célèbre photographe Tahsin Ceylan et en coopération avec la Chambre de commerce maritime d'Antalya. Ces photographies seront exposées et recueillies dans un livre", a précisé Münir Karaloğlu. Avec cette nouvelle attraction touristique, l’objectif est de rapporter 45 millions de livres turques (plus de 11 millions d’euros) à l’économie locale.

Le sous-marin mesure 20 mètres de long, 4 mètres de large et 6,5 mètres de haut. Il peut accueillir 48 personnes, pèse 106 tonnes et fera six voyages par jour.

Solène Permanne (http://lepetitjournal.com/istanbul) jeudi 13 avril 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

PEINE DE MORT – Un référendum après le référendum ?

Lors d’un rassemblement à Şanlıurfa (sud-est) en faveur de la réforme instaurant un régime présidentiel, le chef de l’État turc, Recep Tayyip Erdoğan, a une fois de plus promis le retour de la peine capitale après le référendum organisé ce dimanche. “Si Dieu le veut, les urnes exploseront [en faveur du “oui”] le 16 avril et immédiatement après, un projet sur la peine de mort arrivera au Parlement”, a lancé mardi le président turc.

“Bahçeli [chef du parti ultranationaliste MHP] dit oui, Yıldırım [le Premier ministre] aussi.  Et Kılıçdaroğlu [chef du CHP, opposition] a dit qu’il le soutiendrait. Et même s’il ne le soutient pas, que se passera-t-il ? Nous ferons un référendum sur ce sujet aussi”, a poursuivi Recep Tayyip Erdoğan.

Le rétablissement de la peine de mort, abolie en 2004 alors que l’actuel président était Premier ministre, nécessite une révision de la Constitution, c’est-à-dire une majorité des deux tiers des députés turcs (367 sur 550). A défaut, l’AKP (Parti de la justice et du développement) et le MHP pourraient rassembler 330 voix pour soumettre cette révision au vote des électeurs, comme ils l'ont fait pour le régime présidentiel.

Depuis la tentative de putsch du 15 juillet 2016, Recep Tayyip Erdoğan affiche son soutien au retour de la peine de mort, en dépit des avertissements de l’Union européenne (UE), qui prévient qu’une telle décision bloquerait les négociations d’adhésion de la Turquie.

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) mardi 11 avril 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

TV - Les émissions matrimoniales turques menacées d'interdiction

Coups de poing, coups de pied, insultes: certains sont prêts à aller loin pour trouver leur future épouse… ou simplement se faire remarquer:

 

Cette scène de bagarre filmée dans le studio d’une émission matrimoniale n’a rien d’exceptionnel. La présentatrice, Esra Erol, une star du petit écran turc, fait mine de s’exaspérer pendant qu’un bandeau publicitaire appelle à ne surtout pas zapper pour savoir lequel de ces coqs la jeune femme à marier va consentir à épouser. Elle n’aura pas manqué, d’abord, de le questionner sur ses revenus et sur son patrimoine.

Ce genre de programmes, diffusés tous les jours par des chaînes privées turques, rassemble jusqu’à trois millions de téléspectateurs. Une course à l’audience alimentée par les disputes – organisées, diront certains, qui accusent les émissions de recourir à des acteurs – par des crises de larmes et par des cérémonies en bonne et due forme, puisque les unions sont célébrées en direct sur le plateau. Les téléspectateurs – femmes au foyer, surtout – adorent ; mais la classe politique commence à en avoir assez. En cause, notamment : l’écart d’âge prononcé de certains candidats. Un homme de 71 ans pour une femme de 29 ans ou, bien pire, un prétendant de 45 ans pour une adolescente de 15 ans. La chaîne FOX TV avait prétendu que la jeune fille avait triché sur son âge pour participer.

Régulièrement frappés d’amendes colossales, ces programmes de téléréalité pourraient ne pas survivre longtemps aux scandales à répétition. Des membres du gouvernement ont souhaité leur interdiction ; des députés d’opposition, des féministes, des syndicats, des téléspectateurs réclament des mesures sévères, jusqu’à la censure s’il le faut. Le conseil supérieur de l’audiovisuel (RTÜK) a récemment convoqué les patrons de chaîne pour les mettre en garde. Quant aux présentatrices, elles défendent bien sûr leur boutique et brandissent les chiffres des unions et des enfants qui seraient nés, selon elles, grâce à leurs bons offices.

 

 

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) jeudi 6 avril 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

VOYAGES - Après Booking, Trivago et TripAdvisor menacés

Après Booking.com la semaine dernière, l'Association des agences de voyages de Turquie (TÜRSAB) espère obtenir prochainement l'interdiction des autres sites de réservation hôtelière, à commencer par Trivago.com (basé en Allemagne) et TripAdvisor.com (Etats-Unis). Le 30 mars, un tribunal de commerce d'Istanbul avait ordonné la suspension des activités du célèbre site de voyages Booking.com en Turquie, en réponse à une plainte de TÜRSAB, qui arguait de la "concurrence déloyale" opérée par le site basé aux Pays-Bas.

Suite à cette décision de justice, l'Autorité des technologies de l'information et de la communication (BTK) avait fait en sorte que plus aucune adresse située en Turquie ne soit disponible sur le site Booking.com, tandis que les autres hôtels dans le monde demeuraient disponibles à la réservation depuis la Turquie. Estimant que cette décision doit faire jurisprudence, TÜRSAB a l'intention de réclamer des mesures similaires contre les autres plateformes de réservation de voyages en ligne, rapporte le quotidien Hürriyet.

TÜRSAB, principale association d'agences de voyages turques, estime que ces sites lui livrent une concurrence déloyale en signant des accords avec les hôtels qui garantissent à ces plateformes d'importantes commissions et un contingent de chambres réservées.

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) lundi 3 avril 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 

 

 

VOYAGES - Les hôtels turcs retirés de Booking.com

Un tribunal de commerce d'Istanbul a ordonné mercredi la suspension des activités du célèbre site de voyages Booking.com en Turquie, en réponse à une plainte de l'Association des agences de voyages (TURSAB), qui arguait de la "concurrence déloyale" opérée par le site basé aux Pays-Bas. Mercredi soir, les hôtels turcs restaient toutefois visibles sur Booking.com.

La suspension sera mise en oeuvre dès que la décision de justice aura été transmise à l'Autorité des technologies de l'information et de la communication (BTK), précise le Hürriyet Daily News (mise à jour: c'est le cas depuis jeudi matin 11h. Désormais, plus aucune adresse située en Turquie n'est disponible sur le site, mais les autres hôtels dans le monde demeurent disponibles, NDLR). Çetin Gürcün, secrétaire général de TURSAB, a assuré au quotidien que les clients ayant déjà effectué des réservations pour la Turquie sur le site ne seraient pas pénalisés.

Ce n'est pas la première fois que Booking.com fait l'objet d'une plainte de la principale association turque des agences de voyage. L'entreprise avait été condamnée à verser une amende de 2,5 millions de livres turques à l'autorité de la concurrence suite à une plainte similaire en janvier dernier.

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) jeudi 30 mars 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 

 

 

Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

PERMIS VACANCES TRAVAIL – Ce qu’il faut savoir avant de partir

Le Permis Vacances Travail permet de vivre une expérience unique, puisqu’il permet de faire un séjour longue durée à l’étranger, en ayant la possibilité de cumuler des petits boulots sur place pour se financer. Avant de s’envoler pour d’autres horizons, mieux vaut toutefois être bien préparé
Expat - Politique

PRÉSIDENTIELLES – Les résultats des Français de l'étranger

Les Français de l'étranger, malgré quelques couacs, sont allés voter en nombre pour ce premier tour de la Présidentielle. Et comme souvent, ils font un choix une peu différent de celui des Français de l'Hexagone, en plaçant Emmanuel Macron très largement en tête, devant François Fillon. 
Magazine