Ho Chi Minh Ville

BILLET D’HUMEUR – Non vivre au Vietnam ne signifie pas être en vacances tous les jours

Les fêtes de fin d'année du calendrier grégorien viennent de se terminer, et nous sommes nombreux à être rentrés « chez nous », au pays. Pendant ces congés bien agréables, on a visité notre famille et nos amis, forcément. On leur a parlé de notre quotidien au Vietnam, du boulot, on s'est un peu plaint aussi, on a dit qu'on était crevé et qu'on avait besoin de se reposer, tout ça. Sauf qu'on s'est heurté à une phrase bien trop récurrente. La fameuse : « Non, mais de toute façon, t'es toujours en vacances toi là-bas ! ». Explications.

Effectivement, il va nous en falloir des explications car on ne comprend pas très bien ce que cette phrase signifie. Enfin si, bien sûr qu'on comprend mais on aimerait savoir pour quelle raison, quelques-uns de nos proches restés dans notre pays natal pensent sérieusement qu'on passe notre temps sur un transat à siroter des cocktails dans un Club Med local. Afin de répondre à ce sujet épineux, on a dressé une petite liste des raisons qui pourraient éventuellement leur faire croire ça.

Raison 1 : on a du soleil toute l'année

Bon, ça, c'est vrai, on ne peut pas le nier. Le soleil, on l'a 365 jours par an, et surtout quand nos amis ne l'ont pas, c'est-à-dire en hiver. Alors qu'eux sont en train de perdre leurs extrémités à cause du froid, nous, on se dit que les températures baissent un peu et que ça fait du bien. Mais au Vietnam, qui dit soleil dit… bah rien en fait, puisqu'il y en a tout le temps. Ce n'est pas synonyme de vacances. C'est simplement le quotidien. Alors certes, pour quelqu'un qui vient d'une région comme la Picardie, voir le soleil tous les jours, c'est un peu comme gagner au loto, mais malheureusement, ici, ça ne nous empêche pas d'aller travailler.

Raison 2 : on est dans un pays fort lointain

Pour beaucoup de gens, partir dans un pays loin de chez eux rime souvent avec vacances. Ce qui est normal après tout : il y a sûrement plus de gens qui parcourent 10 000 km pour un voyage que pour déménager. Mais contrairement à ce que tous nos proches pensent, nous ne passons malheureusement pas la majorité de notre temps à observer les coutumes des locaux et à visiter des ruines millénaires. Non, on a beau être au Vietnam, on est quand même obligé de s'enfermer dans un bureau pour faire des tableaux Excel tous les jours de la semaine. Et n'oubliez pas que contrairement aux touristes, on est parti mais… on n'est jamais revenu, nous.

Raison 3 : on part en week-end dans des pays cools

Là, on doit reconnaître qu'ils ont raison. Quand on habite au Vietnam, on peut aller en week-end en Thaïlande, au Cambodge, à Singapour, et limite même au Japon (ok, c'est un peu poussé là). On a l'impression de faire des mini-vacances dans un pays hyper exotique qu'on ne connaît pas encore, et ça, c'est franchement chouette. Mais en réalité, ce n'est pas tant l'endroit qui compte, c'est surtout le fait qu'on puisse partir en week-end. Parce qu'aller passer deux jours à Phnom Penh en partant de Saigon coûtera toujours moins cher que de faire un week-end à Dunkerque en partant de Paris. Désolé...

 

Après réflexion, on comprend nos proches finalement. On est loin, on a chaud, et on a la possibilité de voir des endroits hors du commun juste à côté de chez nous. Mais il faudrait quand même leur rappeler que c'est surtout pendant le week-end qu'on en profite parce que le reste du temps, on est comme eux : au bureau, à attendre les prochaines vacances avec impatience ! Sauf qu'évidemment nous pour les congés, on n'ira pas à Concarneau mais plutôt à Manille… Allez, sans rancune.

 

Marine Chaudron (lepetitjournal.com/Hochiminhville) 15 Janvier 2016

 
Ho Chi Minh Ville

BAIE D'HALONG - Une merveille menacée

Pour la Baie d’Halong, désignée comme l’une des « 7 merveilles du monde naturel » en 2012, les enjeux sont énormes : le nombre de touristes ne cesse…
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine