Ho Chi Minh Ville

BILLET D’HUMEUR – Les petits plaisirs du quotidien à Saigon

Habiter à Ho Chi Minh Ville, est une expérience franchement extraordinaire, qui nous éloigne de notre pays d'origine, de nos habitudes, de notre manière de penser. Au départ, c'est un peu effrayant, car nos repères ne sont plus les mêmes. Et puis, au fil du temps, on se prend au jeu, on développe une nouvelle façon de vivre et on prend conscience de toutes ces choses qu'on peut faire ici mais qui seraient impossibles en Europe.

En exemple, ce top 20 des petits plaisirs du quotidien à Saigon :

1 - Manger dehors parce que ça coûte moins cher que de se faire à manger.

2 - Conduire une moto sans avoir le permis.

3 - Vivre en claquettes, tongs, sandales, voire pieds nus pour certains.

4 - Avoir la 3G illimité pour 3€ par mois (et vive Whatsapp !).

5 - Trouver un logement en trois jours, en présentant seulement une copie de son passeport.

6 - Faire un plongeon dans une piscine extérieure un 15 janvier sans grelotter.

7 - Se goinfrer de pastèque à longueur d'année.

8 - Partir en week-end dans des endroits vachement cools (on vous en a déjà parlé ici d'ailleurs).

9 - Rentrer chez soi après une dure journée de travail et trouver sa maison propre, la vaisselle faite et le linge repassé… par notre femme de ménage adorée.

10 - Payer 4€ une facture de plombier.

11 - Payer 3€ un plein d’essence de moto

12 - Aller acheter un litre de lait ou un paquet de clopes au Circle K à 3h du matin (parce c'est ouvert 24/7).

13 - Tomber en rade sur le bord de la route, marcher dix mètres, trouver un mécanicien.... Et payer entre 2 et 3€ les réparations.

14 - Acheter son repas du midi sans descendre de moto.

15 - Se faire faire des vêtements sur mesure parce que ça coûte moins cher et qu'on ne trouve jamais sa taille de toute façon…

16 - Rentrer en boîte sans peur de se faire remballer par un vigile.

17 - Se lever à 5h du matin pour aller faire du sport, et trouver ça normal parce que tous les Vietnamiens le font aussi, alors bon.

18 - Manger sur de minuscules tabourets en plastique rouge et bleu, sur le trottoir, sans avoir peur de choper la tourista, tout ça en sirotant les glaçons de notre tra da.

19 - Trouver un taxi en moins de 20 secondes, à toute heure du jour et de la nuit.

20 - Oublier la définition des mots « manteau », « écharpe » et « pull ».

 


Marine Chaudron (lepetitjournal.com/Hochiminhville) 19 Février 2016

 
Ho Chi Minh Ville

BAIE D'HALONG - Une merveille menacée

Pour la Baie d’Halong, désignée comme l’une des « 7 merveilles du monde naturel » en 2012, les enjeux sont énormes : le nombre de touristes ne cesse…
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine