Francfort

INTOX - Agressions sexuelles à Francfort au Nouvel an, Bild s'excuse

Le quotidien allemand Bild a fait son mea culpa : les agressions sexuelles commises par des réfugiés à Francfort la veille du Nouvel an et décrites dans les colonnes du tabloïd allemand le 6 février, n'ont en fait jamais eu lieu.

La rédaction a reconnu mardi avoir publié une information erronée et de faux témoignages.

L'article, supprimé depuis, "37 jours après le nouvel an, les victimes brisent le silence - agressions sexuelles de masse dans la Fressgass", reprenaient les propos d'un restaurateur et d'une jeune femme de 27 ans qui racontaient avoir été les témoins d'agressions sexuelles par une cinquantaine de réfugiés. 

En écho au nouvel an 2016 à Cologne, l'article de Bild n'a pas tardé à susciter nombre de réactions, sauf que la police n'a jamais confirmé ces faits. Le Frankfurter Rundschau précise qu'elle oriente son enquête sur le restaurateur, proche du parti d'extrême droite Afd.

Du côté de la rédaction de Bild, une enquête interne est menée pour connaître les raisons de cette erreur. Le quotidien a précisé que "l’article ne correspond en rien aux standards journalistiques de Bild".

(Photo © Pixabay)

SN (www.lepetitjournal.com/francfort), vendredi 17 février 2017

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

 
Francfort
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

PERMIS VACANCES TRAVAIL – Ce qu’il faut savoir avant de partir

Le Permis Vacances Travail permet de vivre une expérience unique, puisqu’il permet de faire un séjour longue durée à l’étranger, en ayant la possibilité de cumuler des petits boulots sur place pour se financer. Avant de s’envoler pour d’autres horizons, mieux vaut toutefois être bien préparé
Expat - Politique

PRÉSIDENTIELLES – Les résultats des Français de l'étranger

Les Français de l'étranger, malgré quelques couacs, sont allés voter en nombre pour ce premier tour de la Présidentielle. Et comme souvent, ils font un choix une peu différent de celui des Français de l'Hexagone, en plaçant Emmanuel Macron très largement en tête, devant François Fillon. 
Magazine